4 Lettres

Lettre 2491 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

[Neuchâtel] 25.04.1714

J'ay receu votre lettre

Ostervald et [Johann Heinrich] Brucker sont contents que leurs conditions aient été acceptées par JA et par [Claude (?)] Claparède; Brucker partira aussitôt que possible, mais pas avant quelques semaines, devant attendre que ses affaires arrivent de Bâle. Huit jours auparavant, Ostervald avait envoyé à JA les livres pour lui venant de Berlin; il trouve plaisante la proposition que Strimesius a faite à JA d'écrire en faveur de l'universalisme; il faudrait l'inciter à écrire en faveur des bonnes œ...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f048r_ug64178_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f048v_ug64179_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f049r_ug64180_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f049v_ug64181_turrettini_file.jpg

[Neuchâtel] 25.04.1714


Lettre autographe, adressée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 490 (f.48-49)

Budé, Lettres, III, p.123-124.


J'ay receu votre lettre


Ostervald et [Johann Heinrich] Brucker sont contents que leurs conditions aient été acceptées par JA et par [Claude (?)] Claparède; Brucker partira aussitôt que possible, mais pas avant quelques semaines, devant attendre que ses affaires arrivent de Bâle. Huit jours auparavant, Ostervald avait envoyé à JA les livres pour lui venant de Berlin; il trouve plaisante la proposition que Strimesius a faite à JA d'écrire en faveur de l'universalisme; il faudrait l'inciter à écrire en faveur des bonnes œuvres dont la plupart des théologiens luthériens parlent de façon bien désavantageuse. Cela serait plus utile que d'écrire sur des matières de pure spéculation. Les théologiens luthériens sont de bien étranges gens, en général plus déraisonnables que les théologiens réformés. Il remercie JA de lui avoir envoyé la lettre au pape d'une dame de Paris [De La Grange, Lettre d'une dame françoise]. Il n'a pas vu le livre de La Placette contre Naudé [Nouvelles réflexions] ; l'âge et la réputation de La Placette devraient le dispenser de ce genre d'ouvrages. Pourquoi perdre du temps avec un homme comme Naudé? On écrit déjà depuis un certain temps que [François Langes de Montmirail] de Lubières doit venir à Neuchâtel de la part du roi [Friedrich Wilhelm I] ; comme le dit JA, c'est un honnête homme, qui a beaucoup de douceur et de sagesse et sa présence sera utile. Les lettres de Berlin disent que le roi l'a nommé mais on ne sait pas s'il a accepté. On dit aussi que le plénipotentiaire au Congrès de Baden aura aussi la charge des affaires de Neuchâtel. On craint que le paquet avec les liturgies [La liturgie, Bâle, 1713] ne soit perdu puisqu'il n'est pas encore arrivé à Berlin.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Neuchâtel

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f048r_ug64178_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f048v_ug64179_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f049r_ug64180_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f049v_ug64181_turrettini_file.jpg