4 Lettres

Lettre 2482 de Jean I Barbeyrac à Jean-Alphonse Turrettini

Lausanne 29.03.1714

Il y a long tems... que je

Barbeyrac est très pris par ses nouvelles fonctions de recteur, qui ont commencé en janvier. Il s'agit d'un fardeau encore plus pénible à Lausanne qu'ailleurs. À cela s'ajoute un redoublement de ses incommodités ordinaires, ce qui l'a obligé à se faire saigner quelques jours auparavant. Il recopie un passage d'une lettre de [Charles] de La Motte, dans lequel celui-ci dit attendre toujours quelques ouvrages de JA, et notamment l'abrégé d'histoire ecclésiastique; [Jean] Le Clerc l'a prié de parler...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f162r_ug60577_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f162v_ug60578_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f163r_ug60579_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f163v_ug60580_turrettini_file.jpg

Lettre 2482 de Jean I Barbeyrac à Jean-Alphonse Turrettini

Lausanne 29.03.1714


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 484 (f.162-163)

Une phrase dans Meylan, Barbeyrac, p.47, n.4.


Il y a long tems... que je


Barbeyrac est tr√®s pris par ses nouvelles fonctions de recteur, qui ont commenc√© en janvier. Il s'agit d'un fardeau encore plus p√©nible √† Lausanne qu'ailleurs. √Ä cela s'ajoute un redoublement de ses incommodit√©s ordinaires, ce qui l'a oblig√© √† se faire saigner quelques jours auparavant. Il recopie un passage d'une lettre de [Charles] de La Motte, dans lequel celui-ci dit attendre toujours quelques ouvrages de JA, et notamment l'abr√©g√© d'histoire eccl√©siastique; [Jean] Le Clerc l'a pri√© de parler avec quelques libraires qui pourraient l'imprimer et de La Motte y a engag√© Humbert, qui le fera avec plaisir. De La Motte pense que Le Clerc ne veut pas figurer publiquement pour m√©nager la r√©putation de JA; il aimerait aussi avoir une liste compl√®te des dissertations de JA qui, semble-t-il, ne se trouvent pas toutes √† Gen√®ve, ayant √©t√© imprim√©es en peu d'exemplaires. D'Artis, pasteur connu pour √™tre un homme emport√©, a quitt√© Berlin √† la suite des mesures prises par le nouveau roi de Prusse [Friedrich Wilhelm I] et se trouve en ce moment √† Amsterdam o√Ļ il a pr√™ch√© contre le Nouveau Testament de Le Clerc [Amsterdam, 1703] et saisit toutes les occasions pour dire du mal des ministres genevois en g√©n√©ral et de JA en particulier, comme il l'a fait r√©cemment chez [Pierre¬†I] Got qui lui a r√©pondu rudement. Barbeyrac tient toutes ces informations de de La Motte. Baux, un des plus beaux esprits que Barbeyrac ait jamais connus, est d√©c√©d√© √† La Haye, o√Ļ il exer√ßait les fonctions de gouverneur de mylord Bury [William Anne van Keppel d'Albermarle]. Lenfant et de Beausobre se disposent √† revoir leur traduction du Nouveau Testament, qui sera imprim√©e par Humbert √† Amsterdam [1718] ; ils auront plus de libert√© avec le nouveau roi qui ne s'embarrasse gu√®re de science ni d'orthodoxie. Il faut esp√©rer que Lenfant r√©visera correctement le travail de de Beausobre. C'est [Jacques] Bernard qui a dress√© l'article du synode [de Breda] contre [Jean] Masson et, ce qui est encore plus surprenant, c'est qu'il l'avait sollicit√© lui-m√™me; il veut para√ģtre orthodoxe √† tout prix. On imprime finalement son ouvrage De l'excellence de la religion, qui est rest√© un an entre les mains des examinateurs; il y ajoute, entre autres, une dissertation sur le mensonge, th√®me √† propos duquel il prend le parti le plus outr√©. Barbeyrac s'imagine que, comme il croit in petto qu'il est permis de mentir, il pousse le privil√®ge jusqu'√† soutenir que tout mensonge est illicite. Les auteurs du Spectateur Anglais sont Steele et Addison. On r√©imprime en Hollande [1714] l'Iliade en vers d'[Antoine Houdar] de La Motte, avec une belle pr√©face, et on vient de terminer l'impression de ses Odes. [Tannegui II] Le F√®vre, pasteur et fr√®re d'[Anne] Dacier, vient de se faire catholique √† Paris; le beau-fr√®re [Andr√© Dacier] l'a pr√©sent√© au roi [Louis¬†XIV], qui lui donnera une pension, comme il a fait √† l'√©gard de Kuster. Ce dernier fait imprimer un ouvrage sur la nature des verbes moyens grecs, √† quoi il joint une r√©ponse √† Perizonius. Il se dispose aussi √† donner un H√©sychius et un nouveau dictionnaire latin. On imprime √† Paris l'ouvrage du p√®re Lamy De Tabernaculo, alors qu'on r√©imprime, avec des augmentations, le dictionnaire de Du Cange [Glossarium, 1733-36]. On se pr√©pare √† mettre sous la presse une collection d'ouvrages du p√®re Mart√®ne [Veterum scriptorum collectio] ; au cas o√Ļ ce recueil aboutirait, on donnera une nouvelle √©dition [1729] du Spicilegium [d'Ad√©ry], auquel on joindra le Canisius. Le volume des discours de Barbeyrac devrait √™tre d√©sormais imprim√©; [Pierre] de Joncourt est fort intrigu√©; son impatience l'a amen√© jusqu'√† demander √† [Charles] de La Motte de lui montrer, au fur et √† mesure de l'impression, les feuilles de la dissertation sur la nature du sort, ce que de La Motte a bien √©videmment refus√© de faire. Barbeyrac a re√ßu le Grotius [De jure belli, 1626] et le petit Hotman [Qu√¶stionum] que JA lui a envoy√©s.

Adresse

Genève


Lieux

√Čmission

Lausanne

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f162r_ug60577_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f162v_ug60578_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f163r_ug60579_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f163v_ug60580_turrettini_file.jpg