207 Lettres

Lettre 2446 de Jean I Barbeyrac Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Lausanne 14.12.1713

Je vous rens mille

Barbeyrac remercie JA de la lettre curieuse qu'il lui a envoyĂ©e et dans laquelle on voit tout l'esprit, le bon goĂ»t et les maniĂšres agrĂ©ables de [LĂ©onard] Baulacre. Barbeyrac estime qu'on a eu raison de penser Ă  appeler JA Ă  Leyde mais il est convaincu qu'il sera beaucoup plus utile Ă  GenĂšve pour y entretenir les semences de modĂ©ration et de bon goĂ»t. Il est du reste Ă©trange que dans un pays comme la Hollande oĂč il y a une grande libertĂ© pour toutes les sectes, il y ait autant de tyrannie dans l...

page 1

ms_fr_00484_f156r_ug60565_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f156v_ug60566_turrettini_file.jpg

Lausanne 14.12.1713


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 484 (f.156)

Extraits dans Meylan, Barbeyrac, p.86, 113-114, 120.


Je vous rens mille


Barbeyrac remercie JA de la lettre curieuse qu'il lui a envoyĂ©e et dans laquelle on voit tout l'esprit, le bon goĂ»t et les maniĂšres agrĂ©ables de [LĂ©onard] Baulacre. Barbeyrac estime qu'on a eu raison de penser Ă  appeler JA Ă  Leyde mais il est convaincu qu'il sera beaucoup plus utile Ă  GenĂšve pour y entretenir les semences de modĂ©ration et de bon goĂ»t. Il est du reste Ă©trange que dans un pays comme la Hollande oĂč il y a une grande libertĂ© pour toutes les sectes, il y ait autant de tyrannie dans la dominante; cela vient du fait, probablement, que les politiques ne sont pas de bons politiques en tout et qu'ils n'ont pas assez de lumiĂšres en thĂ©ologie. Barbeyrac a ri en apprenant que Wesselius, qui explique la thĂ©ologie de [BĂ©nĂ©dict] Pictet, avait accusĂ© celui-ci de relĂąchement. Il n'est pas surpris de ce qu'on dit de quelques ministres de Hollande car c'est le pays du monde oĂč il y a les plus pauvres prĂ©dicateurs; mais la dĂ©clamation de [Jacques] Basnage, qui a dit que les mathĂ©maticiens qui cherchent la quadrature du cercle se proposent de trouver le moyen de rendre un cercle carrĂ©, l'a tout de mĂȘme Ă©tonnĂ©, mĂȘme s'il l'a toujours jugĂ© un Ă©crivain trĂšs peu exact. [Jacques] Bernard, quant Ă  lui, se rĂ©vĂšle trĂšs politique dans des occasions comme celle de l'affaire [Jean] Masson; il a Ă©tĂ© rebutĂ©, il s'en souvient. Il constate lui-mĂȘme tous les jours combien ceux-lĂ  mĂȘmes qui ont des lumiĂšres et quelques sentiments de libertĂ© savent se raidir contre le torrent; il a eu rĂ©cemment un exemple de la difficultĂ© qu'ont les ecclĂ©siastiques Ă  se dĂ©faire de l'esprit de modĂ©ration mais il en parlera Ă  JA dans une autre occasion. Il n'aurait jamais cru qu'un ministre que JA connaĂźt si bien eĂ»t Ă©tĂ© capable de montrer tant de partialitĂ©; Barbeyrac a rĂ©agi fermement, puisqu'il n'a aucune intention de se rendre esclave de ces messieurs de Paris. Il a trouvĂ© Ă  la BibliothĂšque publique un manuscrit des actes du Concile de BĂąle et il a obtenu la permission de l'envoyer Ă  Lenfant; ce sera la premiĂšre fois que celui-ci publiera quelque chose venant de la BibliothĂšque de Lausanne; Ruchat lui a dit qu'il y avait Ă  la BibliothĂšque de GenĂšve six volumes de bulles du pape FĂ©lix V [Magnum Bullarium] qui pourraient ĂȘtre utiles Ă  Lenfant. Barbeyrac n'est pas surpris du mauvais succĂšs de la dĂ©dicace de Lenfant au nouveau roi de Prusse [Friedrich Wilhelm I] ; il est Ă©tonnant qu'il ait dĂ©cidĂ© de s'adresser Ă  un prince si barbare; mais le feu roi [Friedrich I] ne se serait pas montrĂ© plus gĂ©nĂ©reux. Il n'a pas encore reçu l'Histoire du Concile de Constance [de Lenfant]. Il semble qu'en Hollande on ait trouvĂ© Ă  redire sur son style et sa façon d'Ă©crire l'histoire.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Lausanne

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

ms_fr_00484_f156r_ug60565_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f156v_ug60566_turrettini_file.jpg