22 Lettres

Lettre 2446 de Jean I Barbeyrac à Jean-Alphonse Turrettini

Lausanne 14.12.1713

Je vous rens mille

Barbeyrac remercie JA de la lettre curieuse qu'il lui a envoy√©e et dans laquelle on voit tout l'esprit, le bon go√Ľt et les mani√®res agr√©ables de [L√©onard] Baulacre. Barbeyrac estime qu'on a eu raison de penser √† appeler JA √† Leyde mais il est convaincu qu'il sera beaucoup plus utile √† Gen√®ve pour y entretenir les semences de mod√©ration et de bon go√Ľt. Il est du reste √©trange que dans un pays comme la Hollande o√Ļ il y a une grande libert√© pour toutes les sectes, il y ait autant de tyrannie dans l...

page 1

ms_fr_00484_f156r_ug60565_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f156v_ug60566_turrettini_file.jpg

Lettre 2446 de Jean I Barbeyrac à Jean-Alphonse Turrettini

Lausanne 14.12.1713


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 484 (f.156)

Extraits dans Meylan, Barbeyrac, p.86, 113-114, 120.


Je vous rens mille


Barbeyrac remercie JA de la lettre curieuse qu'il lui a envoy√©e et dans laquelle on voit tout l'esprit, le bon go√Ľt et les mani√®res agr√©ables de [L√©onard] Baulacre. Barbeyrac estime qu'on a eu raison de penser √† appeler JA √† Leyde mais il est convaincu qu'il sera beaucoup plus utile √† Gen√®ve pour y entretenir les semences de mod√©ration et de bon go√Ľt. Il est du reste √©trange que dans un pays comme la Hollande o√Ļ il y a une grande libert√© pour toutes les sectes, il y ait autant de tyrannie dans la dominante; cela vient du fait, probablement, que les politiques ne sont pas de bons politiques en tout et qu'ils n'ont pas assez de lumi√®res en th√©ologie. Barbeyrac a ri en apprenant que Wesselius, qui explique la th√©ologie de [B√©n√©dict] Pictet, avait accus√© celui-ci de rel√Ęchement. Il n'est pas surpris de ce qu'on dit de quelques ministres de Hollande car c'est le pays du monde o√Ļ il y a les plus pauvres pr√©dicateurs; mais la d√©clamation de [Jacques] Basnage, qui a dit que les math√©maticiens qui cherchent la quadrature du cercle se proposent de trouver le moyen de rendre un cercle carr√©, l'a tout de m√™me √©tonn√©, m√™me s'il l'a toujours jug√© un √©crivain tr√®s peu exact. [Jacques] Bernard, quant √† lui, se r√©v√®le tr√®s politique dans des occasions comme celle de l'affaire [Jean] Masson; il a √©t√© rebut√©, il s'en souvient. Il constate lui-m√™me tous les jours combien ceux-l√† m√™mes qui ont des lumi√®res et quelques sentiments de libert√© savent se raidir contre le torrent; il a eu r√©cemment un exemple de la difficult√© qu'ont les eccl√©siastiques √† se d√©faire de l'esprit de mod√©ration mais il en parlera √† JA dans une autre occasion. Il n'aurait jamais cru qu'un ministre que JA conna√ģt si bien e√Ľt √©t√© capable de montrer tant de partialit√©; Barbeyrac a r√©agi fermement, puisqu'il n'a aucune intention de se rendre esclave de ces messieurs de Paris. Il a trouv√© √† la Biblioth√®que publique un manuscrit des actes du Concile de B√Ęle et il a obtenu la permission de l'envoyer √† Lenfant; ce sera la premi√®re fois que celui-ci publiera quelque chose venant de la Biblioth√®que de Lausanne; Ruchat lui a dit qu'il y avait √† la Biblioth√®que de Gen√®ve six volumes de bulles du pape F√©lix¬†V [Magnum Bullarium] qui pourraient √™tre utiles √† Lenfant. Barbeyrac n'est pas surpris du mauvais succ√®s de la d√©dicace de Lenfant au nouveau roi de Prusse [Friedrich Wilhelm I] ; il est √©tonnant qu'il ait d√©cid√© de s'adresser √† un prince si barbare; mais le feu roi [Friedrich I] ne se serait pas montr√© plus g√©n√©reux. Il n'a pas encore re√ßu l'Histoire du Concile de Constance [de Lenfant]. Il semble qu'en Hollande on ait trouv√© √† redire sur son style et sa fa√ßon d'√©crire l'histoire.

Adresse

Genève


Lieux

√Čmission

Lausanne

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

ms_fr_00484_f156r_ug60565_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f156v_ug60566_turrettini_file.jpg