160 Lettres

Lettre 2446 de Jean I Barbeyrac Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Lausanne 14.12.1713

Je vous rens mille

Barbeyrac remercie JA de la lettre curieuse qu'il lui a envoyée et dans laquelle on voit tout l'esprit, le bon goût et les manières agréables de [Léonard] Baulacre. Barbeyrac estime qu'on a eu raison de penser à appeler JA à Leyde mais il est convaincu qu'il sera beaucoup plus utile à Genève pour y entretenir les semences de modération et de bon goût. Il est du reste étrange que dans un pays comme la Hollande où il y a une grande liberté pour toutes les sectes, il y ait autant de tyrannie dans l...

page 1

ms_fr_00484_f156r_ug60565_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f156v_ug60566_turrettini_file.jpg

Lausanne 14.12.1713


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 484 (f.156)

Extraits dans Meylan, Barbeyrac, p.86, 113-114, 120.


Je vous rens mille


Barbeyrac remercie JA de la lettre curieuse qu'il lui a envoyée et dans laquelle on voit tout l'esprit, le bon goût et les manières agréables de [Léonard] Baulacre. Barbeyrac estime qu'on a eu raison de penser à appeler JA à Leyde mais il est convaincu qu'il sera beaucoup plus utile à Genève pour y entretenir les semences de modération et de bon goût. Il est du reste étrange que dans un pays comme la Hollande où il y a une grande liberté pour toutes les sectes, il y ait autant de tyrannie dans la dominante; cela vient du fait, probablement, que les politiques ne sont pas de bons politiques en tout et qu'ils n'ont pas assez de lumières en théologie. Barbeyrac a ri en apprenant que Wesselius, qui explique la théologie de [Bénédict] Pictet, avait accusé celui-ci de relâchement. Il n'est pas surpris de ce qu'on dit de quelques ministres de Hollande car c'est le pays du monde où il y a les plus pauvres prédicateurs; mais la déclamation de [Jacques] Basnage, qui a dit que les mathématiciens qui cherchent la quadrature du cercle se proposent de trouver le moyen de rendre un cercle carré, l'a tout de même étonné, même s'il l'a toujours jugé un écrivain très peu exact. [Jacques] Bernard, quant à lui, se révèle très politique dans des occasions comme celle de l'affaire [Jean] Masson; il a été rebuté, il s'en souvient. Il constate lui-même tous les jours combien ceux-là mêmes qui ont des lumières et quelques sentiments de liberté savent se raidir contre le torrent; il a eu récemment un exemple de la difficulté qu'ont les ecclésiastiques à se défaire de l'esprit de modération mais il en parlera à JA dans une autre occasion. Il n'aurait jamais cru qu'un ministre que JA connaît si bien eût été capable de montrer tant de partialité; Barbeyrac a réagi fermement, puisqu'il n'a aucune intention de se rendre esclave de ces messieurs de Paris. Il a trouvé à la Bibliothèque publique un manuscrit des actes du Concile de Bâle et il a obtenu la permission de l'envoyer à Lenfant; ce sera la première fois que celui-ci publiera quelque chose venant de la Bibliothèque de Lausanne; Ruchat lui a dit qu'il y avait à la Bibliothèque de Genève six volumes de bulles du pape Félix V [Magnum Bullarium] qui pourraient être utiles à Lenfant. Barbeyrac n'est pas surpris du mauvais succès de la dédicace de Lenfant au nouveau roi de Prusse [Friedrich Wilhelm I] ; il est étonnant qu'il ait décidé de s'adresser à un prince si barbare; mais le feu roi [Friedrich I] ne se serait pas montré plus généreux. Il n'a pas encore reçu l'Histoire du Concile de Constance [de Lenfant]. Il semble qu'en Hollande on ait trouvé à redire sur son style et sa façon d'écrire l'histoire.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Lausanne

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

ms_fr_00484_f156r_ug60565_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f156v_ug60566_turrettini_file.jpg