181 Lettres

Lettre 2421 de Jean I Barbeyrac Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Lausanne 24.09.1713

Je vous suis bien

Barbeyrac remercie JA des nouvelles littéraires que celui-ci lui mande et qui lui sont d'autant plus agréables qu'il n'en a pas reçu lui-même depuis longtemps, [Charles] de La Motte étant peut-être malade. Il était au courant du dessein de [Pierre] de Joncourt et il verra ce qu'il y a à faire quand les Lettres de cet auteur [Quatre lettres sur les jeux de hazard] lui seront parvenues. Il ne sait pas pourquoi de Joncourt s'en prend tellement à lui; il n'est du reste pas très crédibl...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f150r_ug60553_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f150v_ug60554_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f151r_ug60555_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f151v_ug60556_turrettini_file.jpg

Lausanne 24.09.1713


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 484 (f.150-151)


Je vous suis bien


Barbeyrac remercie JA des nouvelles littéraires que celui-ci lui mande et qui lui sont d'autant plus agréables qu'il n'en a pas reçu lui-même depuis longtemps, [Charles] de La Motte étant peut-être malade. Il était au courant du dessein de [Pierre] de Joncourt et il verra ce qu'il y a à faire quand les Lettres de cet auteur [Quatre lettres sur les jeux de hazard] lui seront parvenues. Il ne sait pas pourquoi de Joncourt s'en prend tellement à lui; il n'est du reste pas très crédible, en voulant mettre des mystiqueries dans la morale, après qu'il a tellement lutté contre la théologie mystique des cocceïens. Il soutient que les jeux de hasard sont intrinsèquement et toujours mauvais, indépendamment des circonstances. Il était aussi déjà au courant du projet du Journal littéraire, soutenu, semble-t-il, par un groupe de théologiens, de philosophes, de jurisconsultes humanistes etc. dont on connaîtra un jour l'identité. Il faudra en voir les débuts pour en juger; le public a remercié rapidement [Samuel] Masson de sa bibliothèque critique [Histoire critique]. Le Dion d'Henri Estienne lui suffira [s.l., 1592], bien que l'édition de Sylburg soit la meilleure [Hanoviæ, 1606]. JA peut garder autant qu'il le voudra le livre sur les droits de l'Église chrétienne [Tindal, The Rights]. Il traite le sujet délicat des limites respectives de l'autorité civile et de l'autorité ecclésiastique. Il semble que l'évêque de Salisbury [Gilbert I Burnet] ne soit finalement pas mort; Barbeyrac espère qu'il donnera bientôt une nouvelle édition de son histoire de la Réformation [London, 1715, vol. IIIe]. Il demande à JA de recommander [Jean] Duclerc à [Jean-Frédéric I] Ostervald, car il a l'intention d'aller s'établir à Neuchâtel. C'est l'abbé de Polignac qui est l'auteur de l'Anti-Lucrèce; cela fait déjà quatre ou cinq ans que l'abbé Bignon en parla à Barbeyrac, sur la base de quelques morceaux que le cardinal lui avait lus. Il semble, d'après [Étienne] Chauvin, que Leibniz, qui est à Vienne depuis quelques mois, serait sur le point de changer de religion pour pouvoir jouir d'un emploi qu'on lui offre à la Cour; d'autres prétendent qu'il veut aller à Petersbourg auprès du tsar [Pierre I]. Ce qui est sûr, en revanche, c'est l'abjuration faite par Kuster entre les mains des jésuites de Paris. On dit qu'on a déjà à Genève l'Histoire du Concile de Constance de Lenfant; Barbeyrac doit en recevoir un exemplaire de l'auteur. Le Clerc fait réimprimer son histoire du cardinal Richelieu, fortement augmentée et avec son nom. Toujours en Hollande, on réimprime deux ouvrages de Bayle [Commentaire philosophique, Rotterdam, 1713; Critique générale, Amsterdam, 1714] de même que la nouvelle Méthode pour étudier l'histoire de Lenglet [Bruxelles, 1714].

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Lausanne

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f150r_ug60553_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f150v_ug60554_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f151r_ug60555_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f151v_ug60556_turrettini_file.jpg