7 Lettres

Lettre 2345 de Jean-Alphonse Turrettini à Hans Kaspar II Escher

Genève 03.02.1713

Je vous rends

JA bénit Dieu des heureux progrès de la négociation. Il fallait s'attendre à diverses difficultés, puisque la bigoterie ne dort jamais, mais il est heureux d'apprendre qu'elles commencent à s'aplanir. Ce qu'Escher lui écrit sur l'état de la religion en Allemagne est affligeant et il n'y a que Dieu qui puisse y remédier. On ne voit aujoud'hui partout que des objets tristes. La France recommence à persécuter les huguenots à Orange; on a transporté plusieurs d'entre eux à Marseille et on menace de...

Genève 03.02.1713


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Zentralbibliothek (Zürich), FA v.Wyss III.102 (2)


Je vous rends


JA bénit Dieu des heureux progrès de la négociation. Il fallait s'attendre à diverses difficultés, puisque la bigoterie ne dort jamais, mais il est heureux d'apprendre qu'elles commencent à s'aplanir. Ce qu'Escher lui écrit sur l'état de la religion en Allemagne est affligeant et il n'y a que Dieu qui puisse y remédier. On ne voit aujoud'hui partout que des objets tristes. La France recommence à persécuter les huguenots à Orange; on a transporté plusieurs d'entre eux à Marseille et on menace de les laisser pourrir dans les basses fosses où on les a mis à moins qu'ils ne changent de religion. On commence à désespérer que cette principauté puisse être retirée des mains françaises. On n'a rien pu obtenir en faveur des pauvres galériens et ils sont aussi mal traités que jamais. Mais on assure qu'ils seront relâchés à la signature de la paix entre la France et l'Angleterre. Pour ce qui est de cette dernière, la situation devient de plus en plus alarmante: les partisans du prétendant [James Francis Edward Stuart] relèvent la tête et il y a des expressions équivoques dans le projet du traité pour la succession et pour la barrière touchant les héritiers mâles de la reine [Anne Stuart]. Si le prince du Nord [Charles XII de Suède] doit rétablir les affaires de la religion en Allemagne, on doit se réjouir de la victoire que ses troupes ont remportée et de la révolution du Levant. Mais avant que ces choses produisent de bons effets, il faut reconnaître qu'elles en produisent de bien mauvaises, par rapport aux effets de la grande alliance.

Adresse

[Zurich]


Lieux

Émission

Genève

Réception

Zurich

Conservation

Zurich


Cités dans la lettre