172 Lettres

Lettre 2335 de LĂ©onard Baulacre Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Leyde 28.11.1712

Il est bien tems... que je

Baulacre s'excuse d'avoir tardĂ© Ă  donner de ses nouvelles mais ce n'est que depuis peu qu'il a, Ă  proprement parler, arrĂȘtĂ© de voyager. Les lettres de recommandations de JA lui ont Ă©tĂ© trĂšs utiles puisqu'il a Ă©tĂ© bien accueilli partout: Ă  Lausanne d'abord, ensuite Ă  NeuchĂątel oĂč il a croisĂ© [Jean-FrĂ©dĂ©ric I] Ostervald et enfin Ă  BĂąle oĂč il s'est longuement entretenu avec [Samuel] Werenfels. Il a aussi rencontrĂ© un ministre [Theodor Gernler] qu'il avait cru avoir connu Ă  GenĂšve alors qu'il s'agis...

+ 2 pages

page 1

0471_2335-1-2_ug70012_turrettini_file.jpg

page 2


0472_2335-3-4_ug70013_turrettini_file.jpg

page 3

0473_2335-5_ug70014_turrettini_file.jpg

page 4


0474_2335-6_ug70015_turrettini_file.jpg

Leyde 28.11.1712


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.B.14


Il est bien tems... que je


Baulacre s'excuse d'avoir tardĂ© Ă  donner de ses nouvelles mais ce n'est que depuis peu qu'il a, Ă  proprement parler, arrĂȘtĂ© de voyager. Les lettres de recommandations de JA lui ont Ă©tĂ© trĂšs utiles puisqu'il a Ă©tĂ© bien accueilli partout: Ă  Lausanne d'abord, ensuite Ă  NeuchĂątel oĂč il a croisĂ© [Jean-FrĂ©dĂ©ric I] Ostervald et enfin Ă  BĂąle oĂč il s'est longuement entretenu avec [Samuel] Werenfels. Il a aussi rencontrĂ© un ministre [Theodor Gernler] qu'il avait cru avoir connu Ă  GenĂšve alors qu'il s'agissait de son frĂšre [Johann Heinrich], comme il le dĂ©couvrit bientĂŽt. À Francfort, il a soupĂ© avec [Jean-Antoine] Dautun qui lui a fait part de ses dĂ©mĂȘlĂ©s avec [Claude] Rivalier, Ă  qui il a par la suite rendu visite. Il lui parla Ă  cette occasion un peu fermement sur cette affaire, ce qu'il prit bien, mais Baulacre doute que les deux hommes puissent jamais s'entendre. À Amsterdam, il a rencontrĂ© l'illustre L[e] C[lerc, Jean] qui s'est sincĂšrement enquis de la santĂ© de JA; Baulacre en a apprĂ©ciĂ© la franchise. Le Clerc lui a racontĂ© que [Jacques] Saurin s'Ă©tait plaint que son deuxiĂšme volume de Sermons n'avait pas Ă©tĂ© recensĂ© dans la BibliothĂšque choisie; qu'il n'avait pas pu le convaincre de ses raisons et avait dĂ» en parler dans le tome XXV de son pĂ©riodique. Baulacre s'est rendu Ă  La Haye pour entendre le cĂ©lĂšbre prĂ©dicateur: il dit de bonnes choses et devient de plus en plus Ă©loquent. Tous les jeunes prĂ©dicateurs le prennent comme modĂšle. À La Haye, il s'est aussi entretenu avec La Placette qui souhaitait voir le Sermon sur la charitĂ© de JA; Baulacre lui en a dit quelques mots et notamment le sens dans lequel la charitĂ© est prise, Ă  savoir l'amour du prochain. Le thĂ©ologien a paru un peu surpris; et il aurait Ă©tĂ© souhaitable qu'il eĂ»t connu cette explication avant de rĂ©diger son traitĂ© de l'amour de Dieu [Dissertations sur divers sujets de morale], oĂč il dit que toutes les actions qu'on fait sans amour de Dieu ne lui plaisent pas. En outre il tire des consĂ©quences infinies que l'explication de JA invalide. Il n'imprimera pas son TraitĂ© de la justification pour ne pas irriter les orthodoxes. C'est en tout cas un homme extrĂȘmement aimable et modeste. Il envoie ses salutations Ă  JA de mĂȘme que les autres messieurs de La Haye. Il y a vu Baux chez mylord [Arnold Joost Kappel] d'Albemarle. Il y a une dizaine de jours le prince EugĂšne [de Savoie] s'est rendu Ă  dĂźner chez [Jacques] Basnage. Le Mercure galant d'aoĂ»t 1711 relate ce qui est arrivĂ© au poĂšte Julien dont la piĂšce en vers sur l'enfant prodigue a changĂ© de titre une fois imprimĂ©e: "parabole" tirĂ©e de l'Écriture est devenue "conte" tirĂ© de l'Écriture. AprĂšs La Haye, Leyde apparaĂźt bien morne, mĂȘme si on peut jouir ici de la compagnie agrĂ©able de [Jacques] Bernard qui fait ses compliments Ă  JA. L'Histoire du Concile de Constance de Lenfant est sous presse. Il y a Ă  Leyde un professeur de thĂ©ologie rĂ©cemment Ă©lu, Wesselius, que les coccĂ©iens attaquent par ce qu'il n'est pas dans leurs idĂ©es. Samuel Turrettini a laissĂ© une trĂšs bonne impression de lui. [Jean] Frescarode, pasteur de Rotterdam, a Ă©tĂ© Ă©lu Ă  Amsterdam. Tant mieux pour cette ville.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Leyde

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

0471_2335-1-2_ug70012_turrettini_file.jpg

page 2


0472_2335-3-4_ug70013_turrettini_file.jpg

page 3

0473_2335-5_ug70014_turrettini_file.jpg

page 4


0474_2335-6_ug70015_turrettini_file.jpg