89 Lettres

Lettre 2305 de Jean-Alphonse Turrettini Ă  Henry Compton

Genève 20.08.1712

Ce n'est que depuis peu de jours

JA a pris connaissance de l'écrit injurieux que Delpech a écrit contre lui et que Compton lui a envoyé. Il s'agit d'un vulgaire pamphlet violemment anti-protestant et JA ne craint pas que sa réputation en souffre en Angleterre. Le moine qui l'a rédigé y débite un grand nombre de mensonges, comme par exemple quand il dit qu'il a assisté à une leçon pendant laquelle JA a renversé la doctrine de la grâce alors qu'il n'a jamais traité de ce sujet lors d'un cours pendant tout le séjour de Delpech à G...

+ 14 pages

page 1

ms_fr_00481_f046r_ug59263_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00481_f046v_ug59264_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00481_f047r_ug59265_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00481_f047v_ug59266_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_00481_f048r_ug59267_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_00481_f048v_ug59268_turrettini_file.jpg

page 7

ms_fr_00481_f049r_ug59269_turrettini_file.jpg

page 8


ms_fr_00481_f049v_ug59270_turrettini_file.jpg

page 9

ms_fr_00481_f050r_ug59271_turrettini_file.jpg

page 10


ms_fr_00481_f050v_ug59272_turrettini_file.jpg

page 11

ms_fr_00481_f274r_ug59686_turrettini_file.jpg

page 12


ms_fr_00481_f274v_ug59687_turrettini_file.jpg

page 13

ms_fr_00481_f272r_ug59688_turrettini_file.jpg

page 14


ms_fr_00481_f272v_ug59689_turrettini_file.jpg

page 15

ms_fr_00481_f273r_ug59690_turrettini_file.jpg

page 16


ms_fr_00481_f273v_ug59691_turrettini_file.jpg

Lettre 2305 de Jean-Alphonse Turrettini Ă  Henry Compton

Genève 20.08.1712


Copie. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 481 (f.46-50)


Ce n'est que depuis peu de jours


JA a pris connaissance de l'écrit injurieux que Delpech a écrit contre lui et que Compton lui a envoyé. Il s'agit d'un vulgaire pamphlet violemment anti-protestant et JA ne craint pas que sa réputation en souffre en Angleterre. Le moine qui l'a rédigé y débite un grand nombre de mensonges, comme par exemple quand il dit qu'il a assisté à une leçon pendant laquelle JA a renversé la doctrine de la grâce alors qu'il n'a jamais traité de ce sujet lors d'un cours pendant tout le séjour de Delpech à Genève. Tout ce que JA a dit à ce sujet c'est dans une de ses harangues [De componendis], dans laquelle il a affirmé que ces questions ne doivent pas empêcher la tolérance parmi les protestants. C'est l'opinion aussi des théologiens de Genève qui, au lieu de le blâmer, lui ont ordonné de faire imprimer ce discours. Il en va de même des autres accusations relatives à l'hétérodoxie de JA et à son enseignement dangereux à l'Académie. Delpech ment lorsqu'il dit avoir assuré à JA au cours d'une dispute que ni lui ni aucun orthodoxe n'était dans le sentiment du Genevois. La seule dispute au cours de laquelle il prit la parole eut pour résultat de lui faire envoyer des louanges à JA. Tout le Magistrat et tout le clergé genevois en furent témoins. Pour ce qui concerne l'attitude des proposants genevois à l'égard de la doctrine du péché originel, la seule chose que JA puisse en dire, c'est que ni lui ni ses collègues n'ont rien remarqué de ce que Delpech a dit. Au contraire, jamais les proposants n'ont été plus sages, qu'il s'agisse de leurs discours ou de leur comportement. Il faut donc croire que ce que Delpech a prétendu est fondé sur des objections que certains étudiants auront pu lui faire et auxquelles il n'aura pas su répondre. Ce qui marque encore plus les mauvaises intentions de ce personnage, c'est sa façon de donner à entendre que les étudiants n'ont pu apprendre ce qu'il leur reproche que de JA ou de quelqu'autre de ses collègues qui ne font pas partie de ceux qu'il a cités. JA ne dira pas un seul mot à l'évêque pour se justifier là-dessus et lui rappelle seulement qu'il enseigne depuis dix-huit ans, à l'approbation générale, dans une Église et une Académie dont la doctrine est bien connue. La raison véritable de ces attaques est que ce moine, un fanatique enthousiaste proche du quiétisme et du supralapsarisme, a été repris, quoiqu'honnêtement et avec ménagement, par JA sur ce qu'il avait, au cours d'une proposition, fait de Dieu l'auteur du péché. Il voulait en outre être reçu au ministère à Genève et cela lui a été finalement refusé car on l'a trouvé esprit brouillon et dangereux, susceptible d'apporter le trouble à l'Église s'il montait en chaire. Enfin, un jour qu'il disputait avec un grand emportement dans l'auditoire de théologie, JA a été obligé, en tant que recteur, de l'avertir qu'il passait les bornes de la modestie. Cela l'a choqué extrêmement et depuis il n'est plus revenu voir JA, pas même lors de son départ, quoique celui-ci n'eût pas été des derniers à s'intéresser pour lui. Si Compton, dans sa grande sagesse, n'avait pas estimé préférable de tenir secrète cette affaire, JA l'aurait portée devant la Vénérable Compagnie qui n'aurait pas manqué d'en écrire à Son Excellence. Il demande à Compton de faire en sorte que Delpech fasse une réparation publique et par écrit, en s'excusant de ce qu'il a dit contre l'Église de Genève.

Adresse

[Londres]


Lieux

Émission

Genève

RĂ©ception

Londres

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 14 pages

page 1

ms_fr_00481_f046r_ug59263_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00481_f046v_ug59264_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00481_f047r_ug59265_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00481_f047v_ug59266_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_00481_f048r_ug59267_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_00481_f048v_ug59268_turrettini_file.jpg

page 7

ms_fr_00481_f049r_ug59269_turrettini_file.jpg

page 8


ms_fr_00481_f049v_ug59270_turrettini_file.jpg

page 9

ms_fr_00481_f050r_ug59271_turrettini_file.jpg

page 10


ms_fr_00481_f050v_ug59272_turrettini_file.jpg

page 11

ms_fr_00481_f274r_ug59686_turrettini_file.jpg

page 12


ms_fr_00481_f274v_ug59687_turrettini_file.jpg

page 13

ms_fr_00481_f272r_ug59688_turrettini_file.jpg

page 14


ms_fr_00481_f272v_ug59689_turrettini_file.jpg

page 15

ms_fr_00481_f273r_ug59690_turrettini_file.jpg

page 16


ms_fr_00481_f273v_ug59691_turrettini_file.jpg