5 Lettres

Lettre 2301 de Jacques Bernard Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Leyde 11.08.1712

J'ai reçu les deux disputes

Bernard a reçu les deux disputes que JA lui a envoyĂ©es au mois de mars; il les a lues avec plaisir et il y a admirĂ© le jugement exquis, l'ordre et la nettetĂ©. Il s'impatiente de voir la thĂ©ologie naturelle de JA dont on lui a parlĂ© avec Ă©loge. JA vit dans un pays oĂč rĂšgne une honnĂȘte libertĂ©; Ă  lui de guĂ©rir le public de ses prĂ©jugĂ©s: Bernard a Ă©tĂ© impressionnĂ© trĂšs favorablement par Samuel Turrettini et il aurait souhaitĂ© qu'il reste davantage en Hollande. Il est vrai qu'il n'aurait pas tirĂ© pr...

page 1

0745_2301-1-2_ug69989_turrettini_file.jpg

page 2


0746_2301-3-4_ug69990_turrettini_file.jpg

Lettre 2301 de Jacques Bernard Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Leyde 11.08.1712


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.B.27


J'ai reçu les deux disputes


Bernard a reçu les deux disputes que JA lui a envoyĂ©es au mois de mars; il les a lues avec plaisir et il y a admirĂ© le jugement exquis, l'ordre et la nettetĂ©. Il s'impatiente de voir la thĂ©ologie naturelle de JA dont on lui a parlĂ© avec Ă©loge. JA vit dans un pays oĂč rĂšgne une honnĂȘte libertĂ©; Ă  lui de guĂ©rir le public de ses prĂ©jugĂ©s: Bernard a Ă©tĂ© impressionnĂ© trĂšs favorablement par Samuel Turrettini et il aurait souhaitĂ© qu'il reste davantage en Hollande. Il est vrai qu'il n'aurait pas tirĂ© profit d'un sĂ©jour plus long puisqu'il y aurait beaucoup de choses Ă  rĂ©former Ă  l'AcadĂ©mie. MĂȘme si on lui a fait l'honneur de le nommer, Bernard reconnaĂźt qu'il n'en est pas digne. L'oraison inaugurale qu'il a envoyĂ©e Ă  JA [Oratio inauguralis, 1712] le confirme; qui plus est, il a dĂ» la rĂ©diger et l'apprendre en trois semaines, au milieu de toutes ses occupations. L'allusion qu'il y fait Ă  la sphĂšre donnĂ©e Ă  l'UniversitĂ© et Ă  certains livres Ă©crits selon la mĂ©thode scolastique est due aux pressions [d'un] des Curateurs. Il lui envoie aussi son TraitĂ© sur la repentance, dont il y aura peut-ĂȘtre une deuxiĂšme Ă©dition. Il a actuellement sous presse un autre ouvrage oĂč il s'efforce de rendre la religion aimable [De l'excellence]. [Jacques] Saurin a donnĂ© un nouveau volume de sermons [La Haye, 1712] ; il paraĂźt qu'il y en a un, qu'il considĂšre comme son chef d'Ɠuvre, oĂč il utilise les idĂ©es de Malebranche pour dĂ©tourner de l'amour des crĂ©atures, grĂące Ă  l'idĂ©e que c'est Dieu la cause efficiente de toutes nos sensations. Dans le temps, Bernard a admirĂ© cette physique mais il est maintenant revenu aux idĂ©es populaires. [Pierre] de Joncourt a fait imprimer quelques piĂšces sur le sort oĂč il donne dans les idĂ©es les plus outrĂ©es et les moins philosophiques sur les mensonges etc. [Quatre lettres sur les jeux de hazard; Nouvelle lettre]. Il n'y a rien Ă  signaler du cĂŽtĂ© de l'UniversitĂ©; l'HĂ©rodote de Gronovius n'est pas encore prĂȘt. JA a dĂ» voir quelques disputes de Fabricius, rapportĂ©es Ă  GenĂšve par Samuel Turrettini. JA aimerait savoir si Bernard a l'intention de reprendre la publication des Nouvelles; pour l'instant, il lui est impossible de vaquer Ă  tant d'occupations. Sa tĂąche Ă  l'UniversitĂ© est lourde et il doit prĂȘcher au moins une fois par semaine; c'est un grand effort pour lui d'apprendre par cƓur le sermon, Ă  cause de sa mĂ©moire dĂ©faillante.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Leyde

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

0745_2301-1-2_ug69989_turrettini_file.jpg

page 2


0746_2301-3-4_ug69990_turrettini_file.jpg