181 Lettres

Lettre 2290 de Gottfried Wilhelm Leibniz Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Hanovre 06.07.1712

Tout ce qui vient

Leibniz remercie JA des deux belles pièces qu'il lui a offertes et qui, comme tout ce qui vient de lui, sont exquises. La harangue De adulterati christianismi causis et remediis montre son zèle et son éloquence, alors que ses Cogitationes révèlent sa pénétration. Il est difficile, en ces matières, de dire des choses non vulgaires et de les dire sans choquer. JA fait voir que la théologie est susceptible de nouveaux ornements et de nouvelles lumières. Leibniz est content que JA appr...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00487_f352r_ug62605_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00487_f352v_ug62606_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00487_f353r_ug62607_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00487_f353v_ug62608_turrettini_file.jpg

Hanovre 06.07.1712


Lettre autographe, signée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 487 (f.352-353)

Budé, Lettres, II, p.180-181.


Tout ce qui vient


Leibniz remercie JA des deux belles pièces qu'il lui a offertes et qui, comme tout ce qui vient de lui, sont exquises. La harangue De adulterati christianismi causis et remediis montre son zèle et son éloquence, alors que ses Cogitationes révèlent sa pénétration. Il est difficile, en ces matières, de dire des choses non vulgaires et de les dire sans choquer. JA fait voir que la théologie est susceptible de nouveaux ornements et de nouvelles lumières. Leibniz est content que JA approuve la Théodicée: il préfère l'appréciation des personnes éclairées à celle de la multitude. Par son ouvrage, il a voulu contribuer à la réconciliation des esprits échauffés.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Hanovre

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00487_f352r_ug62605_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00487_f352v_ug62606_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00487_f353r_ug62607_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00487_f353v_ug62608_turrettini_file.jpg