7 Lettres

Lettre 2269 de Samuel Turrettini à Jean-Alphonse Turrettini

Utrecht 27.04.1712

J'ai reçû à Londres

Turrettini n'a malheureusement reçu la lettre de JA qu'à la veille de son départ d'Angleterre, ce qui fait qu'il n'a pas pu se charger des commissions de son correspondant; c'est [Louis] Saurin qui le fera et achètera les livres. L'archevêque de York [Sharp] n'a pas publié un IIe volume de Sermons mais seulement une réimpression de l'édition que JA possède déjà, avec néanmoins un nouveau sermon. L'évêque de Salisbury [Gilbert I Burnet] n'a publié, depuis la période indiquée par...

page 1

01982_2269-1-2_ug69963_turrettini_file.jpg

page 2


01983_2269-3-4_ug69964_turrettini_file.jpg

Utrecht 27.04.1712


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.T.21


J'ai reçû à Londres


Turrettini n'a malheureusement reçu la lettre de JA qu'à la veille de son départ d'Angleterre, ce qui fait qu'il n'a pas pu se charger des commissions de son correspondant; c'est [Louis] Saurin qui le fera et achètera les livres. L'archevêque de York [Sharp] n'a pas publié un IIe volume de Sermons mais seulement une réimpression de l'édition que JA possède déjà, avec néanmoins un nouveau sermon. L'évêque de Salisbury [Gilbert I Burnet] n'a publié, depuis la période indiquée par JA, que trois ou quatre sermons ainsi qu'une explication du petit catéchisme de l'Église anglicane [An Exposition, London, 1710]. On continuera la nouvelle édition des LXX d'après le manuscrit d'Alexandrie [Vetus Testamentum, Oxonii, 1707-1720] mais elle a été un peu ralentie par la mort de Grabe; Hudson fait un nouvel ouvrage sur Josèphe [Opera, Oxonii, 1720] mais seules quelques feuilles ont été imprimées pour le moment. Le Clément d'Alexandrie de Potter n'est pas encore achevé. Grabe n'a fait imprimer de Justin Martyr que ce que JA avait prêté à Turrettini [Apologia, Oxonii, 1700-1703]. Il a entendu parler du livre sur le baptême des petits enfants [Wall, The History] comme de quelque chose de peu considérable. Il y a des sermons assez estimés d'Atterbury et de l'évêque de Chester [Dawes] que Saurin achètera pour JA. En partant, Turrettini a pris avec lui les 4 volumes de Whiston [Primitive Christianity] par curiosité plutôt que pour leur mérite; le commentaire de [Samuel] White sur Ésaïe dont Le Clerc a fait l'éloge dans la Bibliothèque choisie; un livre tout récent de Ditton [A Discourse concerning the Resurrection] qui prouve la vérité de la religion chrétienne et qui est assez bon. Burnet lui a offert son exposition des articles et 3 volumes de petits traités publiés par Geddes il y a quelques années. Turrettini est navré de ne pas avoir pu savoir la fin de l'affaire Delpech; en effet, à cause de l'incommodité de l'évêque de Londres [Henry Compton], toujours à Fulham, le mémoire de Delpech lui a été non pas remis mais envoyé. D'après ce que Turrettini a su par Brocas, qui reçut le texte, Delpech y déclare n'avoir jamais accusé ni l'Académie de Genève, ni JA, ni [Antoine I] Léger d'hérésie concernant la trinité mais avoir eu l'impression, après avoir entendu une dispute, qu'on s'éloignait à Genève des idées anciennes au sujet de la grâce. Il a en outre entendu certains proposants soulever des difficultés et même nier le péché originel; il ajoute malicieusement qu'il ne sait pas qui a pu leur inspirer ces sentiments mais qu'il ne s'agit sûrement pas de [Bénédict] Calandrini ni de [Bénédict] Pictet ni de Turrettini professeur d'hébreu [Michel]. Turrettini a prié Brocas de bien s'occuper de cette affaire et de représenter à l'évêque ce qu'il y a d'injuste et de tendancieux dans les déclarations de Delpech et notamment: 1) elles attribuent aux proposants des sentiments arrêtés là où il n'y a que des difficultés; en outre on ne soulève pas plus de difficultés à Genève qu'ailleurs, on y est même, au contraire, moins disputant 2) elles attribuent à l'Académie des opinions uniquement sur la base de simples difficultés 3) elles insinuent que, hors les trois professeurs cités, les autres peuvent être les instigateurs de ces opinions hétérodoxes. Brocas a promis de le tenir au courant de l'affaire mais Compton est un homme âgé et malade et les choses qui le concernent procèdent lentement. Après son départ de Londres, Turrettini a passé douze jours à Harwich en attendant un vent favorable. Il est ensuite passé à La Haye et à Leyde. Chion lui a dit que dans les thèses de JA, De Christo audiendo, il y avait plusieurs choses qui ne s'accommodaient pas avec l'orthodoxie et qui n'avaient pas plu à Pictet. Entre temps, [Jacques] Bernard est devenu professeur de philos"ophie et de mathématiques; il a fait une harangue inaugurale sur l'utilité de la philosophie dont il a donné à Turrettini quelques exemplaires pour Genève. À Utrecht, dont il partira ce soir, il a vu les professeurs Leydekker, [Heinrich] Pontanus, Roëll, Reeland, [Johannes Jacobus] Vitriarius, et les ministres de l'Église française [David] Martin et d'Arbussy. Leydekker a dit à Turrettini qu'il regrettait que JA se soit écarté des idées anciennes sur la prédestination; puisque, pour dire cela, il se basait sur les lettres au roi de Prusse [Friedrich I] et à l'Université d'Oxford, Turrettini lui a répondu que ces lettres étaient écrites au nom de la Compagnie des pasteurs et n'exprimaient pas plus les idées de JA que celles des autres. Sans considérer qu'elles ne contiennent rien qui ne contredise ce que les réformés ont toujours cru, à savoir qu'on peut vivre en bonne union avec les luthériens et les anglicans. Roëll, qui est au demeurant un fort bon homme, n'est pas aimé de ses deux collègues théologiens et parce qu'il est coccéien et pour ses idées hérétiques sur l'usage de la raison, sur la génération éternelle (qu'il nie) et peut-être aussi parce qu'il a plus de succès qu'eux et de meilleurs appointements. Turrettini a eu le plaisir de voir La Placette qui était à La Haye envoyé par la reine mère du Danemark [Charlotte Amélie de Hesse-Kassel] pour chercher des ministres français. Il s'était auparavant retiré avec la souveraine à Oldenbourg pour fuir la peste qui sévissait à Copenhague. Il a aussi rencontré l'abbé Dubos, qui lui a donné une lettre pour Boivin [de Villeneuve], le bibliothécaire du roi, [Émer] de Montmollin de Neuchâtel qui est chez le comte [Ernst] de Metternich à qui il s'était offert de présenter Turrettini: mais cela n'a pas été possible pour une question de temps. Il aurait aussi aimé voir l'évêque de Bristol [John Robinson] mais il n'a pas osé y aller sans lettres de recommandation. Reeland a publié une géographie de la Terre sainte [Palestina] ; on a commencé à faire une nouvelle édition des concordances de Kircher. On vient de publier le premier volume d'un journal intitulé Histoire critique de la République des Lettres; on sait que les Masson [Jean et Samuel] en sont les auteurs, même s'ils n'ont pas voulu se nommer. Après Utrecht, Turrettini ira à Amsterdam puis à Rotterdam.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Utrecht

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

Ouvrages

(White, Commentary) A Commentary on the Prophet Isaiah A Discourse concerning the resurrection of Jesus Christ An Exposition of the Church Catechism, for the use of the Diocese of Sarum An Exposition of the Thirty-nine articles of the Church of England Apologia prima pro christianis ad Antoninum Pium: (Apologia secunda, [...] oratio cohortatoria, oratio ad Græcos, et de monarchia liber cum latina J. Langi versione Concordantiæ Veteris Testamenti Græcæ, ebreis vocibus respondentes Concordantiæ græcæ versionis vulgò dictæ LXX Dissertatio theologica de Christo audiendo, quam [...], sub præsidio Jo. Alphonsi Turrettini […] publice tuebitur Paulus Lucas La Fargue, Regiomontanus Borussus Fifteen sermons preached on several occasions Fifteen sermons preached on several occasions Fourteen sermons preach'd on several occasions. Together with a Large Vindication of the doctrine contain'd in the sermon preach'd at the funeral of Mr Thomas Bennet Literæ a celeberrimis Pastoribus et Professoribus Ecclesiæ et Academiæ Genevensis ad Universitatem Oxoniensem transmissæ Opera, quæ reperiri potuerunt, omnia Opera quæ exstant, recognita et illustrata per Ioannem Potterum Oratio inauguralis de philosophiæ utilitate ejusque ad cæteras disciplinas comparandas necessitate Palestina ex monumentis veteribus illustrata Primitive Christianity reviv'd Sermons preach'd upon several occasions before King William, and Queen Anne The History of Infant Baptism BIBLE (Ancien Testament) Vetus Testamentum juxta Septuaginta interpretes Histoire critique de la République des Lettres « Lettre des pasteurs et professeurs de l'Eglise et de l'Académie de Genève, à Sa Majesté le Roi de Prusse » [Genève, 22.04.1707] dans De pace protestantium ➤ Lister (23)

page 1

01982_2269-1-2_ug69963_turrettini_file.jpg

page 2


01983_2269-3-4_ug69964_turrettini_file.jpg