4245 Lettres

Lettre 2246 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

[Neuchâtel] 25.12.1711

J'aurois bien des choses

Ostervald aurait beaucoup de choses à écrire à JA mais il se trouve accablé par la maladie de sa femme [Salomé II] et ses très nombreuses charges. Il a reçu les deux lettres de JA ainsi que son excellente thèse contre l'indifférence des religions [Disputatio theologica, 1711] ; elle est très claire et solide et Ostervald espère qu'on la verra à Zurich et ailleurs. Il ne croit pas que JA ait dit tout ce qu'il pense à la thèse XXXI; il pense plutôt qu'il partage ses sentiments, à savoir que...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00489_f362r_ug64020_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00489_f362v_ug64021_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00489_f363r_ug64022_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00489_f363v_ug64023_turrettini_file.jpg

[Neuchâtel] 25.12.1711


Lettre autographe, adressée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 489 (f.362-363)

Extrait dans Budé, Lettres, III, p.84.


J'aurois bien des choses


Ostervald aurait beaucoup de choses à écrire à JA mais il se trouve accablé par la maladie de sa femme [Salomé II] et ses très nombreuses charges. Il a reçu les deux lettres de JA ainsi que son excellente thèse contre l'indifférence des religions [Disputatio theologica, 1711] ; elle est très claire et solide et Ostervald espère qu'on la verra à Zurich et ailleurs. Il ne croit pas que JA ait dit tout ce qu'il pense à la thèse XXXI; il pense plutôt qu'il partage ses sentiments, à savoir que le fait supposé par cette objection n'est pas réel. Il est heureux d'apprendre qu'à Zurich on connaît le bien qu'il y a ailleurs et le mal qu'il y a chez eux. On lui écrit que l'antistès [Klingler] a eu une forte dispute avec un certain [Hans Heinrich] Bodmer; cela lui fait croire qu'il perd un peu du crédit qu'il avait. Il y a néanmoins un nouveau règlement imprimé sur la censure des livres de religion qui ne va guère dans le sens de la tolérance puisqu'il oblige les libraires à demander l'autorisation qui est octroyée par l'antistès et les deux professeurs [Johann Jakob I Lavater et Johann Jakob I Hottinger]. Ceux-ci ne peuvent la donner qu'aux ouvrages conformes à l'Écriture, à la Confession helvétique et à la Formula Consensus. Ils ont aussi l'autorisation de censurer les livres de philosophie. Voilà qui va dans le sens de la barbarie et de l'inquisition. Ostervald ne conseille pas à JA de répondre aux objections qu'on a faites à ses Cogitationes; les éclaircissements sont inutiles quand on a affaire à de certaines gens. On avait demandé à Ostervald des éclaircissements sur ses Sources de la corruption mais il a répondu qu'il n'avait pas le loisir de le faire. [Jacques (?)] De La Porte va venir à Neuchâtel; Ostervald tâchera de lui rendre service, on le lui a recommandé de Zurich. Cette semaine on a fait le partage de l'Église par quartiers et on va commencer à faire la visite des familles. Le Magistrat n'a pas voulu entrer dans cette affaire.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Neuchâtel

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00489_f362r_ug64020_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00489_f362v_ug64021_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00489_f363r_ug64022_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00489_f363v_ug64023_turrettini_file.jpg