3 Lettres

Lettre 2082 de Samuel Werenfels Ă  Jean-Alphonse Turrettini

BĂąle 19.04.1710

Doleo... cum considero

Werenfels est sincÚrement navré de toute la peine et de tous les soucis que ses affaires financiÚres causent à JA. Il a toujours suivi ses conseils et il ne faut rien regretter aujourd'hui. Il préfÚre de beaucoup ce qu'on lui offre à la transaction qui contient, s'il comprend bien, pas mal d'incertitudes. En revanche, pour ce qui est des marchandises de Leipzig, il ne peut pas accepter la proposition puisqu'il ne connaßt personne qui puisse juger de la chose ni les vendre. Il préfÚrerait donc re...

page 1

02446_2082-1-2_ug69774_turrettini_file.jpg

page 2


02447_2082-3-4_ug69775_turrettini_file.jpg

BĂąle 19.04.1710


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (L)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.W.3-II


Doleo... cum considero


Werenfels est sincĂšrement navrĂ© de toute la peine et de tous les soucis que ses affaires financiĂšres causent Ă  JA. Il a toujours suivi ses conseils et il ne faut rien regretter aujourd'hui. Il prĂ©fĂšre de beaucoup ce qu'on lui offre Ă  la transaction qui contient, s'il comprend bien, pas mal d'incertitudes. En revanche, pour ce qui est des marchandises de Leipzig, il ne peut pas accepter la proposition puisqu'il ne connaĂźt personne qui puisse juger de la chose ni les vendre. Il prĂ©fĂšrerait donc recevoir tout l'argent qu'on pourrait obtenir Ă  la place de la totalitĂ© de la somme. Si on ne peut pas obtenir plus, il se contentera de la moitiĂ©. Il remercie [Marc-Conrad] Trembley pour la part amicale qu'il prend dans cette affaire. Il lui aurait Ă©crit s'il n'avait pas Ă©tĂ© pris par plusieurs affaires et s'il n'avait pas dĂ» s'exprimer en français, ce qui est pour lui trĂšs lourd. Il se rappelle avec sympathie de Testart, qui est apparentĂ© Ă  [Abraham (?)] Thonnet; il a prĂ©fĂ©rĂ© traduire en français certaines des dissertations de Werenfels plutĂŽt que d'Ă©crire lui-mĂȘme sur ce sujet. Le modĂšle a bien dĂ©passĂ© le maĂźtre, c'est un homme savant, capable de faire valoir ce qui n'a pas beaucoup de prix. Werenfels se rĂ©jouit que JA approuve l'argument de sa derniĂšre dissertation [Disputatio adversus securitatem carnalem].

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

BĂąle

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

ThĂšmes

GenĂšve/Finances

page 1

02446_2082-1-2_ug69774_turrettini_file.jpg

page 2


02447_2082-3-4_ug69775_turrettini_file.jpg