140 Lettres

Lettre 2049 de Samuel Werenfels Ă  Jean-Alphonse Turrettini

BĂąle 14.12.1709

Nunciavit mihi Falckysius

Werenfels a appris par [Theodor II] Falckeysen que JA avait eu une grave maladie dont il est maintenant convalescent; il le félicite et prie Dieu d'affermir sa santé. De son cÎté, son ami doit prendre garde à sa santé; Werenfels trouve par exemple qu'il a repris trop tÎt ses leçons et les discours. Si vraiment il ne peut pas rester inactif, qu'il songe à publier ce qu'il a déjà rédigé; de cette façon, il sera utile au plus grand nombre. Il pense en particulier à la théologie naturelle dont beauc...

page 1

02436_2049-1-2_ug69738_turrettini_file.jpg

page 2


02437_2049-3-4_ug69739_turrettini_file.jpg

BĂąle 14.12.1709


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (L)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.W.3-II


Nunciavit mihi Falckysius


Werenfels a appris par [Theodor II] Falckeysen que JA avait eu une grave maladie dont il est maintenant convalescent; il le fĂ©licite et prie Dieu d'affermir sa santĂ©. De son cĂŽtĂ©, son ami doit prendre garde Ă  sa santĂ©; Werenfels trouve par exemple qu'il a repris trop tĂŽt ses leçons et les discours. Si vraiment il ne peut pas rester inactif, qu'il songe Ă  publier ce qu'il a dĂ©jĂ  rĂ©digĂ©; de cette façon, il sera utile au plus grand nombre. Il pense en particulier Ă  la thĂ©ologie naturelle dont beaucoup d'Ă©lĂ©ments sont souvent prĂ©sents Ă  son esprit depuis le temps qu'il en a pris quelque peu connaissance. JA connaĂźt sa santĂ©; si Dieu dĂ©cidait de l'enlever Ă  ses proches, tout ce qu'il a Ă©crit serait rassemblĂ© et publiĂ©. Mais il vaudrait beaucoup mieux que JA fasse lui-mĂȘme ce travail et, compte tenu de sa fragilitĂ©, qu'il s'y consacre entiĂšrement, sans rien faire d'autre. Quelle perte ce serait si JA venait Ă  mourir! Falckeysen lui a dit que, malgrĂ© sa maladie, JA s'Ă©tait rappelĂ© de Werenfels et avait Ă©crit en Angleterre. Il pense que des exemplaires de son ouvrage [Sylloge] sont dĂ©jĂ  arrivĂ©s lĂ -bas. Il a lui-mĂȘme Ă©crit cette semaine Ă  [Ludwig Friedrich] Bonet mais il ne sait pas si l'Ă©vĂȘque de Salisbury [Gilbert I Burnet] a reçu les deux exemplaires que Werenfels lui avait envoyĂ©s par un jeune BĂąlois. Il aimerait aussi savoir si JA a envoyĂ© un exemplaire de l'ouvrage Ă  l'homme savant [Jean Le Clerc] dont il avait parlĂ© et ce que celui-ci en pense. Il remercie JA de l'aide qu'il prĂȘte Ă  Falckeysen dans l'affaire Perdriau. Les directeurs pressent Werenfels pour qu'il souscrive Ă  une transaction mais il n'a pas encore pris de dĂ©cision. Sans doute JA est-il au courant du fait que le fils d'Ostervald [Jean-Rodolphe II] est devenu ministre de l'Église française de BĂąle.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

BĂąle

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

02436_2049-1-2_ug69738_turrettini_file.jpg

page 2


02437_2049-3-4_ug69739_turrettini_file.jpg