181 Lettres

Lettre 2021 de Samuel Turrettini Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Paris 22.08.1709

C'est avec un extrême

C'est avec plaisir que Turrettini s'est acquitté, le mieux qu'il a pu, de la commission dont JA l'avait chargé. Il a acheté le Gregoras en grand papier et en deux volumes; il coûte 24 livres. La partie des œuvres d'Eusèbe qui n'avait pas encore parue se trouve maintenant dans un ouvrage de Montfaucon, Collectio Nova Patrum, en deux volumes in-folio dont il donne les détails. Le prix de l'ouvrage est de 28 livres. Il a vu chez un libraire un livre in-8° intitulé Eusebii Opuscula XIV nun...

page 1

01954_2021-1-2_ug69707_turrettini_file.jpg

page 2


01955_2021-3-4_ug69708_turrettini_file.jpg

Paris 22.08.1709


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.T.21


C'est avec un extrême


C'est avec plaisir que Turrettini s'est acquitté, le mieux qu'il a pu, de la commission dont JA l'avait chargé. Il a acheté le Gregoras en grand papier et en deux volumes; il coûte 24 livres. La partie des œuvres d'Eusèbe qui n'avait pas encore parue se trouve maintenant dans un ouvrage de Montfaucon, Collectio Nova Patrum, en deux volumes in-folio dont il donne les détails. Le prix de l'ouvrage est de 28 livres. Il a vu chez un libraire un livre in-8° intitulé Eusebii Opuscula XIV nunc primum edita studio Sirmondi, 1643; si les petits traités que Turrettini énumère ne se trouvent pas dans l'édition d'Eusèbe que possède JA, cet ouvrage, qui se vend 20 sols, pourrait l'intéresser. L'ouvrage du père Martène [De antiquis Ecclesiæ ritibus (?)] contient 4 volumes in-4°. L'abbé de Longuerue qui n'estime pas beaucoup les nouveaux livres, estime pourtant celui-ci et le considère comme l'un des ouvrages qu'il faut avoir dans sa bibliothèque. Turrettini a acheté l'Apparatus biblicus du père Lamy; celui-ci demeure actuellement à Rouen. Il a également acheté l'Histoire des révolutions de Suède, l'Histoire des révolutions du Portugal [les deux de Vertot d'Auboeuf] et l'Histoire de la ligue de Cambrai de l'abbé Du Bos qui se trouve à Utrecht. Il a retiré aujourd'hui chez [Robert] Butini 80 livres pour le paiement de ces livres; il prendra ce qu'il faut pour la perruque qui sera faite au commencement de la semaine prochaine. Parmi les nouveautés, Turrettini ne voit pas de livres qui mériteraient d'être achetés, sinon l'Imperium Orientale du père Banduri qui est toutefois extrêmement cher (80 livres) à cause des tailles-douces dont il est orné. Avec le temps, le prix pourrait baisser. L'abbé Desmarais a fait une très bonne histoire des démêlés de la Cour de Rome avec la Cour de France au sujet des Corses mais cela remonte à 1707 et il se peut que JA le possède déjà. On a imprimé depuis peu 3 petits volumes de sermons de Bochart sur la Genèse; la page de titre porte Amsterdam mais ils ont été imprimés à Rouen. Il les a vus seulement chez un particulier mais, si JA est intéressé, il les cherchera. Il a transmis à l'abbé de Longuerue la lettre de JA et rendra à celui-ci la réponse lors de son retour à Genève. L'abbé l'a néanmoins chargé de dire à JA que les livres et les manuscrits du père [Richard] Simon avaient été légués à la Bibliothèque du chapitre de la cathédrale de Rouen. Ils ne seront donc pas dispersés et on ne pourra pas en acheter quelques-uns. Il a vu ici [Joseph (?)] Saurin qui lui a montré une lettre touchante de JA. Fontenelle, qui l'a vue aussi, a demandé à Turrettini si on se croyait en grand danger par rapport à la religion. Il a répondu que, sur le sujet, on était plus décisif dans l'Église romaine que dans la réformée et il lui a exposé les principes protestants qui, plus charitables que ceux de l'Église catholique, ne fournissent pas aux gens éclairés un prétexte spécieux pour rester dans leur communion. Il a eu l'honneur de dîner, il y a quelques jours, avec Fontenelle, Saurin et [Houdar ?] de La Motte. Ce dernier est un très bon poète; il leur a lu certains psaumes dont il avait fait la traduction et qui étaient très beaux. Des cantiques de sa façon vaudraient bien ceux de P[ictet, Bénédict]. Il a passé 7 à 8 heures avec eux et aurait beaucoup de choses à raconter mais il le fera de bouche. On presse Turrettini de rentrer et cela d'autant plus qu'on a en vue le départ de son frère [François-Jean]. Il partira vers le 15 du mois prochain. Il ne sait pas si [Jacob (?) Chapeaurouge-]Dauphin pourra être de la partie car son procès n'est pas encore jugé.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Paris

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

01954_2021-1-2_ug69707_turrettini_file.jpg

page 2


01955_2021-3-4_ug69708_turrettini_file.jpg