126 Lettres

Lettre 2020 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

NeuchĂątel 21.08.1709

Dans le tems que ie

Ostervald se fait du souci pour la santĂ© de JA, altĂ©rĂ©e par ces chaleurs estivales; il espĂšre de tout cƓur qu'elle s'affermira. Depuis qu'il a vu l'Ă©tat de JA l'annĂ©e derniĂšre, il a encore plus de peine quand il apprend que sa santĂ© est altĂ©rĂ©e. Il le remercie, de mĂȘme qu'[Antoine I] LĂ©ger et [Jean] Sartoris, des avis qu'ils ont donnĂ©s sur la question des anabaptistes. Les dĂ©cisions avaient Ă©tĂ© dĂ©jĂ  prises Ă  NeuchĂątel quand il a reçu les lettres de GenĂšve; ils ont Ă©tĂ© obligĂ©s de faire quelque ch...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00489_f306r_ug63908_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00489_f306v_ug63909_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00489_f307r_ug63910_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00489_f307v_ug63911_turrettini_file.jpg

NeuchĂątel 21.08.1709


Lettre autographe, adressée. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 489 (f.306-307)

Budé, Lettres, III, p.73-74.


Dans le tems que ie


Ostervald se fait du souci pour la santĂ© de JA, altĂ©rĂ©e par ces chaleurs estivales; il espĂšre de tout cƓur qu'elle s'affermira. Depuis qu'il a vu l'Ă©tat de JA l'annĂ©e derniĂšre, il a encore plus de peine quand il apprend que sa santĂ© est altĂ©rĂ©e. Il le remercie, de mĂȘme qu'[Antoine I] LĂ©ger et [Jean] Sartoris, des avis qu'ils ont donnĂ©s sur la question des anabaptistes. Les dĂ©cisions avaient Ă©tĂ© dĂ©jĂ  prises Ă  NeuchĂątel quand il a reçu les lettres de GenĂšve; ils ont Ă©tĂ© obligĂ©s de faire quelque chose car le peuple les accusait d'ĂȘtre aveugles et muets. Ils ont donc dit Ă  la Seigneurie qu'ils voyaient avec dĂ©plaisir s'accroĂźtre le nombre de ces gens, dont plusieurs Ă©trangers venus s'installer dans le pays; ils ne demandaient pas qu'on les chassĂąt ni qu'on leur fĂźt le moindre mal mais ils priaient la Seigneurie qu'on n'en reçût pas de nouveaux. Il fallait faire quelque chose aussi pour mĂ©nager les voisins scandalisĂ©s par leur silence. AprĂšs tout, la charitĂ© chrĂ©tienne ne les oblige pas Ă  recevoir des Ă©trangers dont la venue n'est motivĂ©e ni par des motifs d'Ă©dification ni par l'impossibilitĂ© d'aller ailleurs. Si on tolĂ©rait du reste ouvertement les anabaptistes, certaines lois en vigueur Ă  l'Ă©gard des papistes en seraient atteintes. Il a appris la mort du professeur Leemann mais il ne sait pas qui lui succĂšdera. On lui Ă©crit de Zurich qu'Ă  GenĂšve on songe Ă  appeler [Jean] Le Clerc pour la profession de grec, ce qui amĂšnerait le socinianisme dans le pays, et qu'il y a assez de gens capables ici sans aller chercher cette personne-lĂ . Ostervald a rĂ©pondu qu'il ne savait rien de cette affaire. Pour ce qui concerne ses remarques sur la Bible, il estime qu'il vaut mieux attendre, pour les envoyer, qu'on fasse une nouvelle Ă©dition, ce qu'il estime trĂšs nĂ©cessaire. [Étienne] Jallabert lui a Ă©crit que JA avait voulu partager avec lui ses appointements; sa gĂ©nĂ©rositĂ© est toujours la plus tendre.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

NeuchĂątel

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00489_f306r_ug63908_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00489_f306v_ug63909_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00489_f307r_ug63910_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00489_f307v_ug63911_turrettini_file.jpg