126 Lettres

Lettre 1967 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

[NeuchĂątel] 05.01.1709

Je puis bien aussy

En ce début d'année, Ostervald adresse à Dieu ses priÚres pour la conservation de son ami, comme il le fait du reste chaque jour. Il était sûr que le procédé des messieurs de Z[urich] à l'égard d'Ostervald surprendrait le Genevois. Il a écrit des lettres plutÎt badines à [Johann Baptista] Ott et à [Samuel] Werenfels parce que l'affaire ne méritait pas qu'on la traitùt sérieusement. Il remercie JA qui s'est offert d'écrire à Zurich et à Lausanne mais il a jugé, avec [Charles] Tribolet, qu'il vala...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00489_f273r_ug63840_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00489_f273v_ug63841_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00489_f274r_ug63842_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00489_f274v_ug63843_turrettini_file.jpg

[NeuchĂątel] 05.01.1709


Lettre autographe, adressée. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 489 (f.273-274)

Budé, Lettres, III, p.69-70.


Je puis bien aussy


En ce dĂ©but d'annĂ©e, Ostervald adresse Ă  Dieu ses priĂšres pour la conservation de son ami, comme il le fait du reste chaque jour. Il Ă©tait sĂ»r que le procĂ©dĂ© des messieurs de Z[urich] Ă  l'Ă©gard d'Ostervald surprendrait le Genevois. Il a Ă©crit des lettres plutĂŽt badines Ă  [Johann Baptista] Ott et Ă  [Samuel] Werenfels parce que l'affaire ne mĂ©ritait pas qu'on la traitĂąt sĂ©rieusement. Il remercie JA qui s'est offert d'Ă©crire Ă  Zurich et Ă  Lausanne mais il a jugĂ©, avec [Charles] Tribolet, qu'il valait mieux laisser tomber toute l'affaire parce que l'attitude contraire ne ferait qu'exciter ces gens-lĂ . Ce que JA peut faire, c'est de suggĂ©rer Ă  l'Ă©vĂȘque de Londres [Henry Compton] d'Ă©crire Ă  l'antistĂšs de Zurich [Klingler], avec qui il a une correspondance, qu'il serait souhaitable que les thĂ©ologiens suisses soient unis avec l'Angleterre et entre eux. La liaison avec B[erlin ?] dont JA lui parle est trĂšs avantageuse mais il voit un problĂšme quant au choix des personnes; il ne sait en effet pas si leur ami commun [David II Ancillon (?)] peut beaucoup en ce pays-lĂ . Il ne nĂ©gligera en tout cas pas de se servir de la correspondance qu'il a avec lui et avec [Daniel Ernst] Jablonski. À la suite des rĂ©cits de son fils [Jean-Rodolphe II], Ostervald a fait bien des rĂ©flexions sur l'AcadĂ©mie de GenĂšve: que deviendrait-elle si JA venait Ă  disparaĂźtre? Est-il vrai qu'[Antoine I] LĂ©ger fait des fonctions rĂ©glĂ©es? Peut-on compter sur lui? Il est scandalisĂ© par le choix des textes que l'on donne aux proposants neuchĂątelois; il ne croyait pas qu'on pousserait les choses si loin et qu'on leur tendrait des piĂšges. Il y a une affaire dont on parle un peu Ă  NeuchĂątel; on voudrait y introduire ce qu'on pratique Ă  GenĂšve oĂč les mariages sont cĂ©lĂ©brĂ©s en temps de fĂ©ries, les dimanches et mĂȘme le jour de NoĂ«l, ce qui est contraire Ă  l'usage de l'Église ancienne. Quoi qu'il en soit, on fait pression Ă  NeuchĂątel pour qu'on abandonne la pratique en usage (interdiction des mariages le dimanche, en temps de sainte cĂšne et pendant les fĂ©ries), en prĂ©textant l'exemple de GenĂšve; ce serait bien d'avoir davantage d'uniformitĂ© dans ces pratiques. Il voudrait aussi savoir de JA si on autorise Ă  GenĂšve le mariage entre cousins germains; Ă  NeuchĂątel, c'est interdit, comme le fait d'Ă©pouser successivement deux germaines ou deux germains. Il demande enfin Ă  JA de lui dire ce qu'il pense du proposant [Samuel-Louis] Rognon.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

NeuchĂątel

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00489_f273r_ug63840_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00489_f273v_ug63841_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00489_f274r_ug63842_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00489_f274v_ug63843_turrettini_file.jpg