66 Lettres

Lettre 1954 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

[Neuchâtel] 14.11.1708

Je ne saurois vous exprimer

Ostervald remercie JA de la lettre qu'il lui a écrite pour le mariage de sa fille [Barbe] ; toute la famille en a été touchée. Les époux en particulier sont très reconnaissants et même un peu confus parce qu'ils ne s'attendaient pas à ce que JA leur demande d'avoir part à leur amitié. Il n'y a pas de mystère sur ce mariage, comme le prétendent JA et [Samuel] Werenfels (qui a fait des remarques plus piquantes que celles du Genevois). Voici la vérité. On parlait depuis longtemps de ce mariage mais...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00489_f270r_ug63834_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00489_f270v_ug63835_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00489_f271r_ug63836_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00489_f271v_ug63837_turrettini_file.jpg

[Neuchâtel] 14.11.1708


Lettre autographe, adressée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 489 (f.270-271)

Extrait dans Gretillat, Ostervald, p.XXVI, n°51.


Je ne saurois vous exprimer


Ostervald remercie JA de la lettre qu'il lui a écrite pour le mariage de sa fille [Barbe] ; toute la famille en a été touchée. Les époux en particulier sont très reconnaissants et même un peu confus parce qu'ils ne s'attendaient pas à ce que JA leur demande d'avoir part à leur amitié. Il n'y a pas de mystère sur ce mariage, comme le prétendent JA et [Samuel] Werenfels (qui a fait des remarques plus piquantes que celles du Genevois). Voici la vérité. On parlait depuis longtemps de ce mariage mais comme de quelque chose d'encore fort éloigné; apparemment la nouvelle était déjà arrivée à Bâle et Werenfels se plaint qu'Ostervald le lui ait caché. En réalité, après le retour de Genève, on a parlé à Ostervald de ce mariage seulement le lendemain du départ de Werenfels, parce qu'on l'estimait trop occupé avant. [Jean-Henri] de Montmollin est venu lui parler pour la première fois huit jours plus tard et, après quelques visites à la future épouse, l'affaire a été conclue. Les fiançailles d'abord et les noces ensuite ont été célébrées très simplement et sans façon. L'Église de Leszno a écrit à Neuchâtel une très bonne lettre, signée de Spitius et de beaucoup d'autres. Ostervald n'a aucune connaissance du gouvernement des Églises vaudoises avant la Réforme mais il pense qu'il devait s'agir d'un régime épiscopal, comme on le déduit du livre de Lasicki [Historiæ de origine et rebus gestis] qui remonte jusqu'à Huss. Ostervald ne sait pas à quoi font allusion les bruits qui courent à Bâle sur ceux qui soutiendraient des doctrines dangereuses sur la nature humaine du Christ; cela ne semble viser ni l'arminianisme ni le socinianisme, qui sont pourtant les accusations ordinaires. On les accusera bientôt d'être marcionites, puis gnostiques, puis mahométans et ainsi de suite. Vive les gens charitables qui ne sont nullement soupçonneux et tolèrent tout: les gens du pôle arctique [Berne] sont de cette espèce-là! Après tout, il s'attendait à ce que le voyage que Werenfels et lui ont fait à Genève fasse bien parler ces gens-là.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Neuchâtel

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00489_f270r_ug63834_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00489_f270v_ug63835_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00489_f271r_ug63836_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00489_f271v_ug63837_turrettini_file.jpg