21 Lettres

No d'inventaire Année Date de classement De/A Correspondant-e (Nom Prénom Dates) Nombre de scan(s)
1335 1701 18.04.1701 de Bonet [de Saint-Germain] Ludwig Friedrich (1670-1761) 8
1407 1702 15.06.1702 de Basnage Jacques (1653-1723) 2
1581 1705 27.03.1705 de Bonet [de Saint-Germain] Ludwig Friedrich (1670-1761) 8
1690 1706 25.04.1706 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1696 1706 02.05.1706 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1701 1706 18.05.1706 de Bonet [de Saint-Germain] Ludwig Friedrich (1670-1761) 8
1727 1706 13.08.1706 de Bonet [de Saint-Germain] Ludwig Friedrich (1670-1761) 4
1748 1706 19.11.1706 de Bonet [de Saint-Germain] Ludwig Friedrich (1670-1761) 12
1776 1707 30.04.1707 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1811 1707 09.07.1707 de Werenfels Samuel (1657-1740) 2
1816 1707 26.07.1707 de Bonet [de Saint-Germain] Ludwig Friedrich (1670-1761) 4
1842 1707 30.09.1707 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1881 1708 14.02.1708 de Bonet [de Saint-Germain] Ludwig Friedrich (1670-1761) 16
1887 1708 10.03.1708 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 8
1888 1708 13.03.1708 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1891 1708 20.03.1708 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 8
2911 1719 30.01.1719 de Lullin Ami (1695-1756) 3
2930 1719 24.05.1719 de Wake William (1657-1737) 4
2950 1719 20.07.1719 de Le Clerc Jean (1657-1736) 4
4431 1732 04.12.1732 de Vernet Jacob (1698-1789) 3

Lettre 1887 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

Neuchâtel 10.03.1708

Je vous suis tres-obligé

Ostervald et JA partagent les mêmes sentiments quant à l'ouvrage [Defensio ecclesiæ anglicanæ] et aux propositions du docteur Nicholls; [Johann Baptista] Ott lui a écrit qu'à Zurich on ne l'appréciait pas beaucoup. Il lui parle aussi d'une manière qui laisse entendre que [Bénédict] Pictet a écrit à Zurich sur cette affaire; on est étonné de voir ce qu'il dit d'Ostervald par rapport à la liturgie anglicane, ce dont Nicholls se serait bien passé! JA a marqué dans sa lettre tous les articles...

+ 6 pages

page 1

ms_fr_00489_f235r_ug63762_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00489_f235v_ug63763_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00489_f236r_ug63764_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00489_f236v_ug63765_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_00489_f237r_ug63766_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_00489_f237v_ug63767_turrettini_file.jpg

page 7

ms_fr_00489_f238r_ug63768_turrettini_file.jpg

page 8


ms_fr_00489_f238v_ug63769_turrettini_file.jpg

Neuchâtel 10.03.1708


Lettre autographe, adressée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 489 (f.235-238)

Budé, Lettres, III, p.64-66. Extrait non publié par Budé dans Gretillat, Ostervald, p.XXIV-XXV, n°46.


Je vous suis tres-obligé


Ostervald et JA partagent les mêmes sentiments quant à l'ouvrage [Defensio ecclesiæ anglicanæ] et aux propositions du docteur Nicholls; [Johann Baptista] Ott lui a écrit qu'à Zurich on ne l'appréciait pas beaucoup. Il lui parle aussi d'une manière qui laisse entendre que [Bénédict] Pictet a écrit à Zurich sur cette affaire; on est étonné de voir ce qu'il dit d'Ostervald par rapport à la liturgie anglicane, ce dont Nicholls se serait bien passé! JA a marqué dans sa lettre tous les articles qui sont en question entre les presbytériens et les anglicans mais Ostervald aimerait connaître la réponse fournie par JA. Pour la question posée par son correspondant sur l'opportunité que JA envoie le résultat des conférences signé au nom de la Compagnie, la réponse est négative car une Église ne doit parler que lorsqu'une autre Église, et non un simple particulier, l'interpelle; sans tenir compte du fait que l'Église de Genève se rendrait suspecte aux yeux des presbytériens. Il faut éviter de faire des éclats inutiles, puisque les temps ne sont pas mûrs. En conclusion, Ostervald suggère à JA d'écrire à Nicholls en particulier; néanmoins, puisque la Compagnie genevoise semble être dans des bonnes dispositions, il faudrait garder une trace écrite dans les Registres des résultats de la Commission, afin que dans la suite on considère la chose comme acquise. [Samuel] Werenfels (qui fera soutenir dans huit jours au fils d'Ostervald [Jean-Rodolphe II] les thèses dont le titre [Cogitationes de orthodoxia] a fait rire JA) juge l'ouvrage de Nicholls bon mais écrit avec un peu trop de feu. Ostervald estime beaucoup [Samuel II] Haliday mais il faut que JA lui dise qu'il commettra un grand péché s'il vient à quitter le ministère pour les raisons que JA insinue. [Henri] de Rocheblave écrit de Dublin que l'archevêque [William King] connaît Haliday le père [Samuel I] auquel il rend un bon témoignage. Il ajoute qu'il faudrait que les presbytériens de ce pays voyageassent pour converser avec des théologiens sages. Il ajoute qu'il n'a pas encore vu la harangue de JA sur la réunion [De componendis] mais qu'il a la plus grande estime pour cet excellent homme. L'histoire de Delpech est curieuse mais Ostervald se demande pourquoi la Compagnie de Genève songe à faire entrer des prosélytes dans le ministère. Ceux-ci sèment toujours la brouille là où ils vont et il ne faudrait les admettre qu'après les avoir mis à l'épreuve pendant des années. Mercredi, on a discuté d'une affaire très délicate dans la Compagnie de Neuchâtel; cela concerne [David] Girard, qui est dans l'interdiction depuis 1699 et qui demandait à savoir s'il était toujours ministre ou pas. On l'a renvoyé au jugement de sa conscience, puisque son impureté n'a pas pu être prouvée de façon irréfutable; en dépit de sa conduite très irrégulière mais en raison de son âge et du temps qui s'est écoulé depuis 1699, on a décidé de lui laisser le titre de ministre mais sans qu'il soit admis dans la Compagnie ni à une fonction quelconque. Si JA parle de cette affaire, il ne faut pas qu'on sache quelle est sa source de renseignement. La réflexion de [Jean] Le Clerc dans le XIVe tome de la Bibliothèque choisie (qu'il n'a pas encore vu) est très singulière et d'un genre qui, dans la bouche d'un théologien, fait un mauvais effet et peut être exploitée par des libertins. Il ne tiendra pas à Ostervald que [Samuel] Werenfels ne fasse le voyage de Genève. Ostervald demande à JA de lui faire savoir le jour des Promotions de façon que ses deux fils puissent y assister. [David II] Ancillon, qui a été fait chapelain du roi [Friedrich I] (avec augmentation de pension), lui écrit une chose surprenante: il veut retirer son fils [Joseph (?)] de Genève et le faire venir à Neuchâtel pour y étudier la théologie alors qu'il lui a dit à plusieurs reprises qu'il n'avait pas l'étoffe pour cela. Il voudrait que d'abord il fasse d'autres études chez [François] Duplessis. À Neuchâtel, on est toujours dans une incertitude fâcheuse et on espère que la chose se résoudra à la prochaine Diète. Entre-temps, les troupes stationnent toujours ici, ce qui n'accommode ni le peuple ni l'Église. Il paraît que deux villages du Canton de Schwyz veulent se faire protestants mais Ostervald n'en sait pas plus pour le moment. Il vient de recevoir une lettre d'[Étienne] Jallabert qui dit que JA se porte à merveille et que la nouvelle de Schwyz ne se confirme pas.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Neuchâtel

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 6 pages

page 1

ms_fr_00489_f235r_ug63762_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00489_f235v_ug63763_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00489_f236r_ug63764_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00489_f236v_ug63765_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_00489_f237r_ug63766_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_00489_f237v_ug63767_turrettini_file.jpg

page 7

ms_fr_00489_f238r_ug63768_turrettini_file.jpg

page 8


ms_fr_00489_f238v_ug63769_turrettini_file.jpg