46 Lettres

Lettre 1855 de Samuel Werenfels Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Bâle 05.11.1707

Audivi non ita

Werenfels avait entendu dire que JA souffrait à nouveau de sa maladie habituelle; il se réjouit maintenant qu'[Antoine I] Léger l'ait informé de son rétablissement; il espère de tout cœur qu'il sera durable. Il demande un service à JA au sujet de ses placements. Hey écrira bientôt à JA (s'il ne l'a pas déjà fait) pour lui dire combien les théologiens de Strasbourg sont éloignés de la paix. Leur zèle a été excité par ce qui s'est passé à Königsberg. Ils ne pensent plus qu'à des collèges antisyncr...

page 1

02391_1855-1-2_ug69606_turrettini_file.jpg

page 2


02392_1855-3-4_ug69607_turrettini_file.jpg

Bâle 05.11.1707


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (L)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.W.3-II


Audivi non ita


Werenfels avait entendu dire que JA souffrait à nouveau de sa maladie habituelle; il se réjouit maintenant qu'[Antoine I] Léger l'ait informé de son rétablissement; il espère de tout cœur qu'il sera durable. Il demande un service à JA au sujet de ses placements. Hey écrira bientôt à JA (s'il ne l'a pas déjà fait) pour lui dire combien les théologiens de Strasbourg sont éloignés de la paix. Leur zèle a été excité par ce qui s'est passé à Königsberg. Ils ne pensent plus qu'à des collèges antisyncrétistes et anticalvinistes. Werenfels est étonné de voir la licence qu'on accorde à pareils scolastiques et cela juste au moment où la ville a le plus besoin de l'aide des calvinistes pour recouvrer sa liberté. Ces hommes-là paraissent dénués de tout jugement et de toute modération; il n'y a qu'à espérer que des magistrats qui n'auraient pas été gâtés par ces ténèbres scolastiques prendront eux-mêmes en main la situation et trouveront un remède efficace au zèle aveugle de leurs maîtres. En cas contraire, tous les arguments des calvinistes pour les convaincre seront vains. Et cela d'autant plus qu'en ce qui regarde ces théologiens luthériens, plus ils déraisonnent, plus ils se considèrent comme purs. Mais assez de cela. Werenfels ne sait pas si JA a vu l'ouvrage de de Joncourt, ministre de l'Église wallonne de La Haye, sur la méthode des coccéiens intitulé Entretiens sur les différentes méthodes d'expliquer lÉcriture. Ce serait bien si les libraires de Genève pouvaient faire parvenir à Bâle plusieurs exemplaires de ce livre, bon antidote contre certaines interprétations obscures de l'Écriture qui se répandent de plus en plus. Il est étonné que l'auteur n'ait pas eu peur de jeter de l'huile sur le feu. Il faut le soutenir et Werenfels lui viendrait en aide s'il le connaissait. On a actuellement à Bâle le jeune [Jean-Rodolphe II] Ostervald qui a dit qu'à l'heure qu'il est le roi de Prusse [Friedrich I] devrait avoir été proclamé prince de la ville. Plaise à Dieu que ce soit pour le bien de la patrie! Les Français profèrent de grandes menaces que les uns craignent et les autres méprisent.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Bâle

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

02391_1855-1-2_ug69606_turrettini_file.jpg

page 2


02392_1855-3-4_ug69607_turrettini_file.jpg