6 Lettres

Lettre 1847 de Gottfried Wilhelm Leibniz Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Hanovre 12.10.1707

je n'ay point voulu

Leibniz remercie JA du beau présent qu'il lui a offert [De pace protestantium] et de sa lettre. Depuis sa jeunesse, Leibniz a toujours regardé comme trÚs souhaitable la réunion des deux partis protestants, que seules de grandes priÚres pourraient réaliser. La chose paraßt encore plus faisable par rapport à ceux qui admettent la grùce universelle d'une part, comme les théologiens de Brandebourg, et ceux qui ont les sentiments de Calvin sur la perception réelle d'autre part. Il est vrai que...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00487_f346r_ug62593_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00487_f346v_ug62594_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00487_f347r_ug62595_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00487_f347v_ug62596_turrettini_file.jpg

Hanovre 12.10.1707


Lettre autographe, signée. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 487 (f.346-347)

Budé, Lettres, II, p.174-175.


je n'ay point voulu


Leibniz remercie JA du beau prĂ©sent qu'il lui a offert [De pace protestantium] et de sa lettre. Depuis sa jeunesse, Leibniz a toujours regardĂ© comme trĂšs souhaitable la rĂ©union des deux partis protestants, que seules de grandes priĂšres pourraient rĂ©aliser. La chose paraĂźt encore plus faisable par rapport Ă  ceux qui admettent la grĂące universelle d'une part, comme les thĂ©ologiens de Brandebourg, et ceux qui ont les sentiments de Calvin sur la perception rĂ©elle d'autre part. Il est vrai que la querelle de la grĂące universelle revient Ă  une pure question de mots et on ne doit point s'y arrĂȘter. Mais il ne semble pas jusqu'ici qu'on ait pris des mesures pour favoriser un tel dessein, grand et beau certes mais entourĂ© de difficultĂ©s. Les Cours de Brunswick [Brauschweig] ont toujours Ă©tĂ© des plus modĂ©rĂ©es Ă  ce propos de mĂȘme que leurs thĂ©ologiens, mais l'Électeur [Georg Ludwig de Braunschweig-LĂŒneburg-Hanovre] Ă©tant absent, Leibniz ne peut pas en dire davantage. Il aimerait qu'il y ait un commerce entre JA et l'abbĂ© Molanus, qui a beaucoup approfondi cette question. Personnellement il pense que le seul moyen de faire avancer la chose serait que la reine de la Grande-Bretagne [Anne Stuart] la prenne en main.

Adresse

[GenĂšve]


Lieux

Émission

Hanovre

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00487_f346r_ug62593_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00487_f346v_ug62594_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00487_f347r_ug62595_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00487_f347v_ug62596_turrettini_file.jpg