172 Lettres

Lettre 1846 de Jean-Antoine Dautun à Jean-Alphonse Turrettini

Francfort 05.10.1707

J'ay receu... et votre present

Dautun remercie JA de lui avoir envoyé sa dissertation [De componendis] qu'il a trouvée la plus intéressante de toutes celles qu'il a lues; bien que JA en soit l'auteur, Dautun imagine que tout le corps pastoral est de son avis. Il se réjouit aussi de la nouvelle de l'abolition de la Formula; elle doit contribuer à obtenir des luthériens ce qu'on souhaite. Certes, si on réussissait, ce serait un miracle du moment qu'ils s'imaginent ou font semblant de s'imaginer que c'est par polit...

+ 4 pages

page 1

ms_fr_00486_f347r_ug61799_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00486_f347v_ug61800_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00486_f348r_ug61801_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00486_f348v_ug61802_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_00486_f400r_ug61905_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_00486_f400v_ug61906_turrettini_file.jpg

Francfort 05.10.1707


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 486 (f.347-348. 400)


J'ay receu... et votre present


Dautun remercie JA de lui avoir envoyé sa dissertation [De componendis] qu'il a trouvée la plus intéressante de toutes celles qu'il a lues; bien que JA en soit l'auteur, Dautun imagine que tout le corps pastoral est de son avis. Il se réjouit aussi de la nouvelle de l'abolition de la Formula; elle doit contribuer à obtenir des luthériens ce qu'on souhaite. Certes, si on réussissait, ce serait un miracle du moment qu'ils s'imaginent ou font semblant de s'imaginer que c'est par politique que les réformés agissent. Mais ce n'est pas une bonne raison pour se désister. Il montrera la dissertation à quelques ministres luthériens. Dautun aimerait se décharger complètement de ses fonctions, sa mémoire défaillante lui rendant très pénible d'apprendre par cœur les sermons, et aller se retirer à Genève mais sa femme ne veut pas quitter le pays. Pour le soulager, JA lui a proposé le fils [Michel] d'[Antoine I] Léger; la chose lui serait agréable mais il a quelques réticences: le garçon est très jeune, alors qu'à Francfort il faut beaucoup de réserve et on ne pardonne pas les peccadilles qu'on pardonne ailleurs. En outre, si la chose ne fonctionnait pas à la satisfaction de tout le monde, Dautun devrait lui payer le voyage, ce qui est incommode pour lui. Il propose que si on décide de l'envoyer faire un voyage en Hollande, le jeune homme passe par Francfort de façon qu'on puisse l'entendre prêcher. La charge n'est pas trop lourde: en été, on prêche deux fois le dimanche et une fois le mercredi alors que pendant les autres six mois, on ne prêche qu'une fois le dimanche et une fois le mercredi; à cela, il faut ajouter huit préparations de communion et trois ou quatre fêtes. Le jeune homme aurait le quart de tout cela et le reste du temps pourrait se consacrer à ses études. C'est en outre un emploi qui permet d'améliorer sa prédication et qui pourrait ouvrir la porte à une place à part entière, une fois que Dautun aura quitté son ministère. L'expéditeur est en plein désarroi à cause des conditions de santé de JA; il faut qu'il change sa vie, prenne du repos pendant quelques années et ralentisse son rythme. Il pensait terminer ici sa lettre mais il faut qu'il ajoute encore deux mots. Il demande tout d'abord que JA recommande à son ami [Jean-Frédéric I] Ostervald le vieux père de sa servante qui vit à Neuchâtel; il s'agit d'un honnête homme, démuni par suite de son grand âge qui l'empêche de travailler. Il faudrait que l'Église l'aide. Ensuite il lui raconte l'affaire de la sentence prononcée contre un jeune ministre [Jacques Durand] qu'on avait envoyé de Hollande pour servir une petite colonie [vaudoise, sise à Kelsterbach]. Un de ses amis a fait, par charité à l'égard de ce malheureux ministre, une sorte de manifeste concernant l'affaire, que Dautun envoie à JA. On peut voir que c'était une pure brigue menée contre le jeune homme et que [Jacques] Papon, qui a beaucoup d'autorité dans les milieux vaudois, a agi en vue d'intérêts peu dignes d'un pasteur.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Francfort

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 4 pages

page 1

ms_fr_00486_f347r_ug61799_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00486_f347v_ug61800_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00486_f348r_ug61801_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00486_f348v_ug61802_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_00486_f400r_ug61905_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_00486_f400v_ug61906_turrettini_file.jpg