224 Lettres

Lettre 1767 de Ludwig Friedrich Bonet [de Saint-Germain] à Jean-Alphonse Turrettini

Londres 25.03.1707 [14/25.03.1707]

J'espére que les lettres

Aussi bien l'évêque de Londres [Henry Compton] que le duc [Butler] d'Ormonde ont exercé des pressions sur le vice-chancelier de l'Université d'Oxford [Lancaster] pour qu'il procure une réponse favorable de cette institution académique à la lettre de la Vénérable Compagnie [Literæ, [1706]]. Quand Bonet a rencontré le vice-chancelier, il l'a trouvé très bien disposé à l'égard de Genève, moins par l'effet des recommandations qu'il avait reçues que de sa propre conviction suite à la lecture d...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00485_f123r_ug61091_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00485_f123v_ug61092_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00485_f124r_ug61093_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00485_f124v_ug61094_turrettini_file.jpg

Londres 25.03.1707 [14/25.03.1707]


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 485 (f.123-124)


J'espére que les lettres


Aussi bien l'évêque de Londres [Henry Compton] que le duc [Butler] d'Ormonde ont exercé des pressions sur le vice-chancelier de l'Université d'Oxford [Lancaster] pour qu'il procure une réponse favorable de cette institution académique à la lettre de la Vénérable Compagnie [Literæ, [1706]]. Quand Bonet a rencontré le vice-chancelier, il l'a trouvé très bien disposé à l'égard de Genève, moins par l'effet des recommandations qu'il avait reçues que de sa propre conviction suite à la lecture de la lettre; il avait pu constater avec plaisir les sentiments louables de la Compagnie envers l'Église anglicane. Bonet a saisi l'occasion pour lui expliquer certains points de la discipline genevoise. Quelques jours après cet entretien, le vice-chancelier s'est rendu à Oxford où il a fait lire en pleine Convocation la lettre de la Compagnie; l'accueil fut très favorable, aussi bien de la part des épiscopaux rigides que des modérés; malheureusement, la réponse officielle n'est pas du même ton. Elle a été confiée à trois docteurs [John Wynne, Jonathan (?) Edwards et Smalridge] qui appartiennent à l'aile rigide et elle va sûrement décevoir les Genevois. Les réactions ont été différentes: l'évêque de Salisbury [Gilbert I Burnet] a suggéré de ne pas l'envoyer à Genève, d'autres ont estimé que l'Université ne pouvait pas répondre autrement. Quant à Bonet il dit en riant que, pour que Genève approuve l'invitation indirecte qu'on lui fait dans cette réponse d'accueillir l'épiscopat, il faudrait qu'elle soit un royaume. Dans ce cas-là, elle serait obligée d'établir une hiérarchie et pourrait donc accepter l'institution épiscopale, ce qu'elle ne peut pas faire en demeurant une république démocratique. Il a préféré ne pas essayer d'obtenir un adoucissement de cette réponse, par peur d'irriter l'Université; elle sera publiée, vraisemblablement avec la lettre même des pasteurs genevois. Il continue de travailler pour [Pierre (?)] Viollier mais, pour l'instant, sans résultat.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Londres

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00485_f123r_ug61091_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00485_f123v_ug61092_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00485_f124r_ug61093_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00485_f124v_ug61094_turrettini_file.jpg