140 Lettres

Lettre 1760 de Samuel Werenfels Ă  Jean-Alphonse Turrettini

BĂąle 19.01.1707

Ergo... non satis est

Werenfels est trÚs touché de ce que JA lui a dédié son remarquable discours sur la vanité et l'excellence des sciences [De scientiarum vanitate] ; ainsi tout le monde saura l'affection que le Genevois a pour lui. Il est d'autant plus ému que l'estime dont son ami fait preuve à son égard est grande. JA a tout à fait raison d'écrire que Werenfels lui est dévoué et qu'il est candide, ce qu'il espÚre rester tout le temps. Il a lu avec avidité et un trÚs grand plaisir les discours de JA [De...

page 1

02377_1760-1-2_ug69538_turrettini_file.jpg

page 2


02378_1760-3-4_ug69539_turrettini_file.jpg

BĂąle 19.01.1707


Lettre autographe, signée, adressée. (L)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.W.3

Hermanin, Werenfels, p.326-328.


Ergo... non satis est


Werenfels est trĂšs touchĂ© de ce que JA lui a dĂ©diĂ© son remarquable discours sur la vanitĂ© et l'excellence des sciences [De scientiarum vanitate] ; ainsi tout le monde saura l'affection que le Genevois a pour lui. Il est d'autant plus Ă©mu que l'estime dont son ami fait preuve Ă  son Ă©gard est grande. JA a tout Ă  fait raison d'Ă©crire que Werenfels lui est dĂ©vouĂ© et qu'il est candide, ce qu'il espĂšre rester tout le temps. Il a lu avec aviditĂ© et un trĂšs grand plaisir les discours de JA [De studiis emendandis ; De eruditionis et pietatis nexu; De scientiarum vanitate] ; il y a trouvĂ© des arguments trĂšs intĂ©ressants, de la clartĂ©, de l'Ă©rudition, de l'Ă©lĂ©gance, du jugement – ce qui est le plus important – et de la prudence. Que Dieu lui garde et lui affermisse la santĂ©! Il pourrait mieux juger des arguments par lesquels JA rĂ©fute Bayle [dans De eruditionis et pietatis nexu], s'il avait lu l'ouvrage de celui-ci concernant les manichĂ©ens mais il ne se trouve pas Ă  BĂąle. Il l'achĂšterait volontiers chez les libraires genevois. Mais n'est-il pas vrai qu'il y a des gens qui fournissent trop imprudemment des armes aux champions du manichĂ©isme? Le temps est venu oĂč il ne nous est plus permis de ne pas prendre en compte les consĂ©quences qu'on peut tirer de nos simples assertions non dĂ©montrĂ©es. Il faudrait finalement montrer aux hommes sages oĂč nous conduisent certains principes prĂŽnĂ©s par un homme plus intelligent que pieux. Mais il en dira davantage sur ce sujet une autre fois.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

BĂąle

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

02377_1760-1-2_ug69538_turrettini_file.jpg

page 2


02378_1760-3-4_ug69539_turrettini_file.jpg