18 Lettres

Lettre 1660 de Jacques Basnage Ă  Jean-Alphonse Turrettini

[Rotterdam] 31.12.1705

J'ay apris avec beaucoup de plaisir

Basnage a appris que la place vacante à la suite de la mort de [Louis I] Tronchin avait été assignée à JA et l'en félicite; ainsi les études de théologie, qui languissaient depuis quelques années à l'Académie, refleuriront. Le seul souci concerne la santé du correspondant. Basnage demande l'aide de JA pour résoudre une affaire fâcheuse qui concerne un Genevois qui avait été une fois recommandé à lui par JA et à Bayle par [Vincent] Minutoli. [Jacques] Fabri est en effet allé le voir pour le prier...

page 1

0415_1660-1-2_ug69493_turrettini_file.jpg

page 2


0416_1660-3-4_ug69494_turrettini_file.jpg

Lettre 1660 de Jacques Basnage Ă  Jean-Alphonse Turrettini

[Rotterdam] 31.12.1705


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.B.10

Silvera, Corrispondenza, p.235-238.


J'ay apris avec beaucoup de plaisir


Basnage a appris que la place vacante à la suite de la mort de [Louis I] Tronchin avait été assignée à JA et l'en félicite; ainsi les études de théologie, qui languissaient depuis quelques années à l'Académie, refleuriront. Le seul souci concerne la santé du correspondant. Basnage demande l'aide de JA pour résoudre une affaire fâcheuse qui concerne un Genevois qui avait été une fois recommandé à lui par JA et à Bayle par [Vincent] Minutoli. [Jacques] Fabri est en effet allé le voir pour le prier d'intercéder pour lui auprès de [Reinier] Leers afin d'éviter la honte de la prison. Bayle et Basnage se sont exécutés et ont obtenu de celui-ci de ne rien faire contre Fabri sans les prévenir. Ils ont en outre établi des échéances bi-annuelles par lesquelles Fabri devrait rembourser la somme due, qui est de 1'413 florins. Le problème est que le débiteur ne peut pas payer la première échéance et demande donc qu'on prie son père [Abraham] de le faire. Basnage espère que JA, grâce à l'amitié qui le lie au frère de Fabri, le pasteur Gabriel, arrivera à convaincre le père. La somme n'est au fond pas très importante. Il serait juste que le père paie puisqu'il tirerait ainsi le fils de la honte et de la misère; il est vrai que celui-ci ne s'est pas conduit avec une grande sagesse mais il promet de changer. L'Histoire des Juifs de Basnage avance lentement; une partie du IIIe volume est imprimée. Il n'est pas facile de donner la forme voulue aux matériaux dont il dispose. Bayle répond à [Jacques] Bernard, [Isaac] Jaquelot et [Jean] Le Clerc dans le IIe et IIIe volume des Réponses aux questions d'un provincial qui commencent à paraître. Il y attaque aussi William King qui, dans un ouvrage sur l'origine du mal, expose des idées assez singulières, comme celle concernant la possibilité de pécher que les âmes béatifiées conservent et celles sur les peines éternelles. Bayle n'a pas vu le livre de King et s'est basé, pour le réfuter, sur les extraits cités par Bernard; il a donc attribué à l'auteur anglais des idées qu'il n'a pas eues comme telles. Quoi qu'il en soit, Bayle se met à l'abri de la révélation contre Jaquelot; il se veut défenseur de la foi contre son adversaire qui s'est éloigné du synode de Dordrecht. Bayle accuse ainsi Jaquelot de donner trop d'importance à la raison, comme si elle pouvait nous aider à comprendre le problème du mal, de la prédestination et de la trinité. [Élie] Saurin, grâce à ses talents extraordinaires, brille en Hollande avec beaucoup d'éclat.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Rotterdam

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

0415_1660-1-2_ug69493_turrettini_file.jpg

page 2


0416_1660-3-4_ug69494_turrettini_file.jpg