448 Lettres

No d'inventaire Année Date de classement De/A Correspondant-e (Nom Prénom Dates) Nombre de scan(s)
1082 1697 02.07.1697 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1125 1697 27.12.1697 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1240 1699 04.04.1699 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1260 1699 25.11.1699 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1287 1700 09.06.1700 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1305 1700 24.09.1700 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1309 1700 01.10.1700 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1310 1700 05.10.1700 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1313 1700 29.10.1700 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1330 1701 19.03.1701 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 8
1342 1701 29.06.1701 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 2
1347 1701 23.07.1701 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1362 1701 05.10.1701 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1380 1702 25.02.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1399 1702 10.05.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1420 1702 19.07.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1448 1702 15.11.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1449 1702 22.11.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 6
1453 1702 13.12.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1462 1703 24.01.1703 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 6

Lettre 1649 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

[NeuchĂątel] 21.11.1705

J'ay eté tres-affligé

Ostervald a Ă©tĂ© affligĂ© d'apprendre que Bayle, aprĂšs tout le mal qu'il a dĂ©jĂ  fait avec son Dictionnaire, avait l'intention d'Ă©crire Ă  nouveau pour dĂ©fendre ses ouvrages [Continuation des pensĂ©es diverses]. Il faudrait l'en empĂȘcher et il suggĂšre Ă  JA d'intervenir en ce sens auprĂšs de [Jacques] Basnage. Il le ferait lui-mĂȘme s'il avait des connaissances en Hollande, au risque de s'attirer la colĂšre de l'auteur. Il faut que le public voie qu'on se soulĂšve contre tous ces apologistes...

+ 4 pages

page 1

ms_fr_00489_f088r_ug63466_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00489_f088v_ug63467_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00489_f089r_ug63468_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00489_f089v_ug63469_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_00489_f090r_ug63470_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_00489_f090v_ug63471_turrettini_file.jpg

[NeuchĂątel] 21.11.1705


Lettre autographe, adressée. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 489 (f.88-90)

Budé, Lettres, III, p.30-34.


J'ay eté tres-affligé


Ostervald a Ă©tĂ© affligĂ© d'apprendre que Bayle, aprĂšs tout le mal qu'il a dĂ©jĂ  fait avec son Dictionnaire, avait l'intention d'Ă©crire Ă  nouveau pour dĂ©fendre ses ouvrages [Continuation des pensĂ©es diverses]. Il faudrait l'en empĂȘcher et il suggĂšre Ă  JA d'intervenir en ce sens auprĂšs de [Jacques] Basnage. Il le ferait lui-mĂȘme s'il avait des connaissances en Hollande, au risque de s'attirer la colĂšre de l'auteur. Il faut que le public voie qu'on se soulĂšve contre tous ces apologistes du dĂ©isme, de l'athĂ©isme et du manichĂ©isme. DĂšs qu'il a lu le Dictionnaire, il s'est aperçu que c'Ă©tait l'un des plus mĂ©chants livres jamais faits; et c'est cet auteur qu'il visait Ă  la fin du deuxiĂšme tome des Sources de la corruption. Le moins que les Églises doivent faire pour prĂ©venir l'horrible scandale est d'excommunier un tel homme et de le maintenir dans cet Ă©tat tant qu'il n'aura pas dĂ©savouĂ© ses impiĂ©tĂ©s. Rien ne saurait faire un mal semblable Ă  celui que Bayle a fait, ni l'adultĂšre, ni le meurtre ni tout autre crime. À GenĂšve et Ă  NeuchĂątel, il y a des gens que le Dictionnaire a perdus, du cĂŽtĂ© des sentiments aussi bien que des mƓurs. Peut-on se taire dans de telles circonstances? Plusieurs Ă©vĂȘques d'Angleterre et des honnĂȘtes hommes en France ont Ă©tĂ© horrifiĂ©s de cette lecture; comment un tel livre peut-il avoir si libre cours? Dieu veuille que ce que JA Ă©crira ait de l'effet et que Basnage ait le courage de parler Ă  Bayle. L'apostasie et l'adultĂšre disparaissent Ă  cĂŽtĂ© de ce que cet auteur a fait. Ostervald se fait un plaisir de voir l'Histoire des Juifs de Basnage; il espĂšre qu'il est Ă©crit plus judicieusement que l'Histoire du Vieux et du Nouveau Testament [du mĂȘme Basnage]. JA a raison de dire que la destinĂ©e des Juifs est digne de remarques et que Dieu rĂ©serve Ă  cette nation quelque chose de grand. Il y a des choses dans JĂ©rĂ©mie et dans ÉzĂ©chiel qui les concernent et qui ne sont pas encore accomplies. La fin d'ÉzĂ©chiel le fait beaucoup rĂ©flĂ©chir et il n'est pas satisfait de ce qu'en disent les commentateurs. Il pense que le gros des Juifs est quelque part en Asie ou ailleurs et qu'on les verra peut-ĂȘtre tout d'un coup se produire, accompagnĂ©s de grandes rĂ©volutions. À propos de rĂ©volutions et de prophĂ©ties, il s'est engagĂ© dans une sorte de dispute avec [Jeremias (?)] Meyer, savant ministre proche de BĂąle, Ă  propos de ses sermons sur l'Ă©pĂźtre Ă  l'Église de Sardes. Il croit avec les coccĂ©iens que les sept Ă©pĂźtres de l'Apocalypse sont prophĂ©tiques et concernent sept pĂ©riodes de l'Église chrĂ©tienne. Il a rĂ©pondu Ă  Ostervald par une longue lettre latine de 16 pages oĂč il tĂąche de prouver ses idĂ©es. Ostervald lui rĂ©pondra succinctement parce que, quoi que Meyer soit un homme de bien, il n'a pas de temps pour de telles choses. On lui Ă©crit de Londres qu'on est trĂšs touchĂ© de la mort de [Louis I] Tronchin et qu'on se demande si Tronchin n'avait rien laissĂ© d'imprimĂ©. La femme de l'Ă©vĂȘque de Worcester [William I Lloyd] est trĂšs malade et lui-mĂȘme a 78 ans. Ostervald aimerait bien savoir ce que JA fera pour ses leçons et se demande si l'oraison inaugurale sera imprimĂ©e [De theologo veritatis et pacis studioso]. On a fait bien des hypothĂšses sur le voyage de Morges: l'un dit que c'Ă©tait Ă  propos de la succession de l'État, l'autre Ă  propos du culte, l'autre Ă  propos du gouvernement civil. Le moyen d'empĂȘcher ce genre de bruits est de se voir souvent. Il aurait peut-ĂȘtre dĂ» rencontrer Ă  Morges [Sagnol] de la Croix dont on l'assure qu'il prĂ©pare un livre contre lui, peut-ĂȘtre Ă  propos de son CatĂ©chisme. Il sait de source sĂ»re que ce monsieur veut remettre sur le tapis Ă  Berne l'affaire du catĂ©chisme d'Ostervald. Il demande Ă  JA de se renseigner Ă  ce sujet. Il plaint le Genevois pour les oppositions qu'il rencontre, surtout maintenant que Tronchin n'est plus lĂ ; mais Dieu n'abandonnera pas son Ɠuvre. Le"ministre [Ferdinand] de Montmollin Ă©crit de Hollande qu'il a assistĂ© Ă  l'installation de [Jacques] Bernard Ă  Leyde; Ă  cette occasion, il a prononcĂ© le meilleur sermon que de Montmollin ait entendu dans ce pays-lĂ . Il a parlĂ© de JA Ă  Bernard et celui-ci lui a dit qu'avec [Samuel] Werenfels, c'Ă©tait l'homme qu'il estimait le plus. Il a tĂ©moignĂ© aussi de la bontĂ© Ă  l'Ă©gard d'Ostervald. De Montmollin a une trĂšs mauvaise impression de la Hollande, Ă  tel point du reste qu'il ne sait pas s'il y retournera aprĂšs l'Angleterre. On a donnĂ© depuis peu Ă  Bugnot un petit emploi comme diacre de Valangin; ce n'est pas grand'chose mais ce ne sera pas pour longtemps. Il faut que JA se rappelle de la critique de Cappel [Critica sacra].

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

NeuchĂątel

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 4 pages

page 1

ms_fr_00489_f088r_ug63466_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00489_f088v_ug63467_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00489_f089r_ug63468_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00489_f089v_ug63469_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_00489_f090r_ug63470_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_00489_f090v_ug63471_turrettini_file.jpg