31 Lettres

Lettre 1989.1589 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

[Neuchâtel] 08.05.1709

J'ay eté bien aise

Ostervald est content que JA approuve les exhortations qu'on fera désormais à Neuchâtel après la lecture de chaque chapitre; il est certain qu'anciennement, on faisait des exhortations après la lecture et on reprenait le culte par la suite. Ce n'est que plus tard que le sermon est devenu le principal et que le culte n'a plus été considéré que comme un accompagnement de la prédication. Si l'on veut faire quelque chose de bon, il faudra revenir à l'ancienne pratique. Il est fâché des pertes que JA...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00489_f290r_ug63876_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00489_f290v_ug63877_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00489_f291r_ug63878_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00489_f291v_ug63879_turrettini_file.jpg

[Neuchâtel] 08.05.1709


Lettre autographe, adressée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 489 (f.290-291)

Extraits dans Budé, Lettres, III, p.71-73.


J'ay eté bien aise


Ostervald est content que JA approuve les exhortations qu'on fera désormais à Neuchâtel après la lecture de chaque chapitre; il est certain qu'anciennement, on faisait des exhortations après la lecture et on reprenait le culte par la suite. Ce n'est que plus tard que le sermon est devenu le principal et que le culte n'a plus été considéré que comme un accompagnement de la prédication. Si l'on veut faire quelque chose de bon, il faudra revenir à l'ancienne pratique. Il est fâché des pertes que JA subit; d'après ce qu'on mande de Paris, il y a à espérer que [Samuel I] Bernard et [Jean] Nicolas payeront. À Neuchâtel aussi, il y a des gens qui sont impliqués. On lui écrit de Hollande que Bayle ne manque pas de successeurs: un certain Toland a publié un Adeisidæmon et des origines judaïques où il montre que l'idolâtrie est pire que l'athéisme et que Moïse était, selon Strabon, un égyptien panthéiste et spinoziste qui se sauva de son pays avec une secte qu'il avait formée pour s'établir en Palestine. À cela, il ajoute ici et là des traits contre la religion. Un autre Anglais [Shaftesbury] a publié une Lettre sur l'enthousiasme dans laquelle il tourne la religion ouvertement en ridicule, en la faisant passer pour une terreur mélanconique dont le seul remède est la raillerie. Ces manifestations publiques d'athéisme montrent la souveraine dépravation de ce temps-ci; ce qu'il y a de plus surprenant c'est que les athées se montrent ouvertement même dans les pays protestants. On lui mande que [Louis] Saurin fait toujours un grand bruit là où il est; on ajoute que le coccéianisme n'a jamais été aussi fort et que l'État a exigé une rétraction de [Pierre] de Joncourt, de même que le synode. C'est un paradoxe de poursuivre de Joncourt pour des vétilles et de laisser passer des livres bien plus pernicieux. [Cyprien] Appia lui a écrit au sujet de la situation des Églises dans les Vallées. Après que la liberté de conscience a été accordée dans ce pays-là, on a décidé de prêcher dans la vallée du Pragela mais les Vaudois en ont été interdits; ils sont donc réduits à la liberté de baptiser, de bénir les mariages et de faire des exhortations. Le pire est qu'Ostervald croit qu'une fois que le duc [Victor-Amédée II] n'aura plus besoin de ménager les Puissances protestantes les quelques libertés qu'ils ont diminueront. D'après l'évêque de Londres [Henry Compton], qui a écrit à Appia, la reine [Anne Stuart] a donné ordre à son envoyé [Chetwynd] d'intercéder pour ces pauvres gens.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Neuchâtel

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00489_f290r_ug63876_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00489_f290v_ug63877_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00489_f291r_ug63878_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00489_f291v_ug63879_turrettini_file.jpg