5000 Lettres

Lettre 1532 de Paul Reinaudin à Jean-Alphonse Turrettini

Prarustin 19.04.1704

Les reflexions serieuses

Reinaudin a eu un fils [II] et, en signe de reconnaissance pour tout ce que JA a fait pour lui, il lui demande d'en être le parrain et de permettre, au vu de la distance, que le frère [I] de l'expéditeur le présente à sa place au baptême. Il aimerait aussi le prénommer comme lui et, avec la mère de l'enfant [Marie], lui en demande la permission. Son beau-père [David I] Léger est depuis longtemps dans des infirmités qui l'empêchent de continuer son service, quant à [Jean-Jacques] Lambercier, il e...

page 1

00963_1532-1-2_ug69396_turrettini_file.jpg

page 2


00964_1532-3-4_ug69397_turrettini_file.jpg

Lettre 1532 de Paul Reinaudin à Jean-Alphonse Turrettini

Prarustin 19.04.1704


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.R.1


Les reflexions serieuses


Reinaudin a eu un fils [II] et, en signe de reconnaissance pour tout ce que JA a fait pour lui, il lui demande d'en √™tre le parrain et de permettre, au vu de la distance, que le fr√®re [I] de l'exp√©diteur le pr√©sente √† sa place au bapt√™me. Il aimerait aussi le pr√©nommer comme lui et, avec la m√®re de l'enfant [Marie], lui en demande la permission. Son beau-p√®re [David I] L√©ger est depuis longtemps dans des infirmit√©s qui l'emp√™chent de continuer son service, quant √† [Jean-Jacques] Lambercier, il est sur le point de les quitter, ayant re√ßu deux lettres de son p√®re [Pierre] qui le lui ordonne; [Jacob] Dubois, ministre suisse, est dans la m√™me situation. On ne pense pas √† les remplacer pour le moment car, depuis que les pensions d'Angleterre ont cess√©, ces √Čglises sont dans une situation tr√®s pr√©caire et n'ont pas de quoi faire subsister des pasteurs. Il faudra les servir en attendant que la situation change: le chevalier Hill a laiss√© entendre que des secours pourraient arriver. Reinaudin fait ce qu'il peut pour se fortifier en tout; depuis huit ans qu'il sert les vall√©es, il a achet√© pour plus de 40 √©cus de livres. C'est tout ce qu'il a pu faire, ces √Čglises sont dans une situation d'extr√™me mis√®re, √† cause surtout des imp√īts qui augmentent au lieu de diminuer, quoi que Son Altesse Royale [Victor-Am√©d√©e¬†II] leur ait ordonn√© de prendre les armes. Il a fait √©crire six lettres pour les pasteurs et les peuples des trois vall√©es; il all√®gue les raisons qui l'ont oblig√© √† d√©clarer la guerre √† la France et ordonne ensuite de former incessamment des compagnies, en les incitant √† se battre pour leur libert√©. Apr√®s cela, quelques vall√©es proches du Dauphin√© ont √©t√© oblig√©es de payer des contributions qui se montent √† 50'000 livres par ann√©e, ce qui revient √† cinq livres par soldat par quartier. Le commandant, qui est le comte Ruffino di Diano, les hauts et les bas officiers retirent chacun selon leur rang mais les pauvres ministres n'ont rien de tout cela et re√ßoivent chacun la m√™me somme qu'un soldat. Mais on a jug√© bon de leur enlever m√™me ce peu. Il y a quinze jours, ils ont re√ßu l'ordre expr√®s de Son Altesse Royale de se porter dans la vall√©e de Pragelas. Ils ont rencontr√© beaucoup de r√©sistance, √©prouv√© le feu puisqu'ils √©taient pr√®s du canon du fort de Fenestrelle. Les ennemis ont fait une sortie qui a √©t√© repouss√©e; il y a eu entre 12 et 15 morts et bless√©s cot√© vaudois et les ennemis ont perdu entre 25 et 30 hommes. [Guillaume] Malanot et Reinaudin ont accompagn√© les troupes pour faire les pri√®res et adresser les exhortations convenables.

Adresse

Genève


Lieux

√Čmission

Prarustin

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

00963_1532-1-2_ug69396_turrettini_file.jpg

page 2


00964_1532-3-4_ug69397_turrettini_file.jpg