29 Lettres

Lettre 1469 de Jacques Saurin à Jean-Alphonse Turrettini

Londres 17.04.1703 [06.04.1703]

Je ne pretens pas

Depuis un an, il y a une place vacante dans l'Église de Saurin; celui-ci avait si bien préparé les esprits que [Pierre] Butini n'aurait eu qu'à se présenter pour être élu. Il avait réussi à faire déplacer plusieurs fois la date de l'élection et quand finalement il croyait le voir arriver, il a reçu de lui une lettre lui communiquant son intention de ne plus faire le voyage d'Angleterre. Saurin a montré cette lettre à son Église et on a décidé de fixer au 16 juin le jour de l'élection. Entretemps...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_492_f205r_ug65567_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_492_f205v_ug65568_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_492_f206r_ug65569_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_492_f206v_ug65570_turrettini_file.jpg

Londres 17.04.1703 [06.04.1703]


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 492 (f.205-206)

Budé, Lettres, III, p.289-290. Omissions.


Je ne pretens pas


Depuis un an, il y a une place vacante dans l'Église de Saurin; celui-ci avait si bien préparé les esprits que [Pierre] Butini n'aurait eu qu'à se présenter pour être élu. Il avait réussi à faire déplacer plusieurs fois la date de l'élection et quand finalement il croyait le voir arriver, il a reçu de lui une lettre lui communiquant son intention de ne plus faire le voyage d'Angleterre. Saurin a montré cette lettre à son Église et on a décidé de fixer au 16 juin le jour de l'élection. Entretemps, il a reçu une nouvelle lettre de Butini dans laquelle celui-ci lui dit que, pour peu qu'il reçût une vocation en forme, il viendrait. Il ajoutait que JA prenait part à cette affaire et lui suggérait de se mettre en contact avec lui. Saurin a bien montré jusqu'à présent l'intérêt qu'il prenait à l'avoir pour collègue; même s'il pense que ce sera difficile de lui faire adresser une vocation, il n'en exclut pas la possibilité, compte tenu du fait notamment que les recommandations de JA sont d'un très grand poids, comme cela l'a été pour sa propre élection. Il faudrait donc que des lettres de JA puissent suppléer l'absence de Butini. [Robert (?)] Caille aussi pourrait être d' une certaine utilité; il faudrait qu'il s'adressât directement à la Compagnie sans nommer Saurin. L'Église aura du reste bientôt besoin, probablement, d'un autre ministre puisque le bon Piozet est de plus en plus languissant et qu'on désespère qu'il puisse reprendre ses fonctions. Cela veut dire que si Butini ne réussit pas pour le premier poste, il pourrait avoir des chances pour le deuxième. Pour le reste, Saurin constate avec plaisir la grande estime dans laquelle les plus grands hommes d'Angleterre tiennent JA, ce qui est d'autant plus flatteur que les Anglais sont peu favorables aux étrangers. On a beaucoup parlé du panégyrique qu'il a fait du feu roi Guillaume [In obitum Gulielmi III, Genevæ, 1702] ; Saurin n'a pas réussi à s'en procurer un exemplaire. La Placette et de Neuville n'ont pas manqué de lui en parler plusieurs fois. On dit que JA a le dessein d'imprimer des ... [feuille déchirée] de sermons, ce qui serait sûrement très bien reçu, surtout qu'il y en a peu de bons. Les jeunes prédicateurs comme Saurin attendent avec impatience de telles sortes de modèles. Saint-Évremond demande souvent des nouvelles de JA. Il est toujours le même: beaucoup d'esprit et point de religion. Saurin a l'intention d'écrire à son père [Jean] pour lui dire que tant lui que son frère [Louis] se portent bien.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Londres

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_492_f205r_ug65567_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_492_f205v_ug65568_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_492_f206r_ug65569_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_492_f206v_ug65570_turrettini_file.jpg