172 Lettres

Lettre 1454 de Samuel Werenfels Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Bùle 30.12.1702 [03.Calend.Januar. 1703]

Advenerunt nudius

Le SĂ©nat de BĂąle a reçu une lettre de Berne qui demande son avis sur le CatĂ©chisme d'Ostervald et sur les remarques des thĂ©ologiens bernois. Au moment mĂȘme oĂč Werenfels Ă©crit, la lettre devrait ĂȘtre lue devant l'assemblĂ©e. Il ne sait pas quel sera le dĂ©veloppement de cette affaire. La lettre de Berne contient, entre autres, un bel Ă©loge du NeuchĂątelois et incite les BĂąlois Ă  donner leur avis, sur le CatĂ©chisme et sur les observations, dans un esprit de charitĂ©. Werenfels envoie ces...

+ 1 pages

page 1

02319_1454-1_ug69356_turrettini_file.jpg

page 2


02320_1454-2-3_ug69357_turrettini_file.jpg

page 3

02321_1454-4_ug69358_turrettini_file.jpg

Bùle 30.12.1702 [03.Calend.Januar. 1703]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (L et F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.W.3


Advenerunt nudius


Le SĂ©nat de BĂąle a reçu une lettre de Berne qui demande son avis sur le CatĂ©chisme d'Ostervald et sur les remarques des thĂ©ologiens bernois. Au moment mĂȘme oĂč Werenfels Ă©crit, la lettre devrait ĂȘtre lue devant l'assemblĂ©e. Il ne sait pas quel sera le dĂ©veloppement de cette affaire. La lettre de Berne contient, entre autres, un bel Ă©loge du NeuchĂątelois et incite les BĂąlois Ă  donner leur avis, sur le CatĂ©chisme et sur les observations, dans un esprit de charitĂ©. Werenfels envoie ces remarques bernoises Ă  JA pour qu'il rĂ©dige une justification et la fasse ensuite parvenir Ă  Johann Heinrich Gernler, avec la recommandation qu'il ne la montre Ă  personne d'autre qu'Ă  son frĂšre [Theodor] et Ă  Werenfels. Il faut aussi pour le moment que rien de cette affaire ne se sache mais, s'il le veut, il pourra en informer [Louis I] Tronchin. Werenfels conseille Ă  JA d'avoir une certaine fiertĂ© dans sa justification et d'aller mĂȘme jusqu'Ă  menacer de faire une apologie publique si l'on fait quelque chose qui pourrait flĂ©trir les approbateurs du catĂ©chisme. Cette fiertĂ© fera croire aux BĂąlois que les Genevois ont raison. D'aprĂšs Werenfels, il y a des signes qui permettent de dire qu'on commence Ă  craindre les suites de cette affaire, ce qui est au fond le moyen le plus efficace de venir Ă  une bonne composition. Il faudra surtout combattre cette idĂ©e selon laquelle les Bernois et d'autres aussi pensent qu'on veut supprimer tous les autres catĂ©chismes et les remplacer par celui d'Ostervald. À l'autre objection, qui reproche au CatĂ©chisme d'Ostervald de ne pas traiter beaucoup des questions dogmatiques qui se trouvent dans celui de Heidelberg, il faudra rĂ©pondre que c'est justement parce qu'elles sont traitĂ©es Ă  fond dans celui-ci qu'Ostervald n'a pas estimĂ© nĂ©cessaire de les reprendre. Werenfels se sent un peu ridicule de donner autant de conseils mais il espĂšre rendre ainsi service Ă  ses amis; il les prie en mĂȘme temps de les aider. Il ne peut rien Ă  Zurich et, Ă  Schaffhouse, on n'Ă©crit pas sur cette affaire. Il ne reste donc que Zurich et BĂąle. Il demande enfin Ă  JA de veiller afin que le livre que l'Allemand a demandĂ© sur Fontenelle et sur d'autres lui parvienne.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

BĂąle

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 1 pages

page 1

02319_1454-1_ug69356_turrettini_file.jpg

page 2


02320_1454-2-3_ug69357_turrettini_file.jpg

page 3

02321_1454-4_ug69358_turrettini_file.jpg