262 Lettres

Lettre 1447 de Jacques Basnage Ă  Jean-Alphonse Turrettini

[Rotterdam] 15.11.1702

Je n'ay point veu... les ecrits

Basnage n'a pas encore vu les livres de Cordemoy [Divers traitĂ©s de controverse] auxquels JA a rĂ©pondu mais il partage la conjecture de celui-ci qui ne pense pas qu'ils soient l'Ɠuvre de l'archevĂȘque de Paris [Noailles] qui croit aux miracles du roi Jacques [II Stuart] mais qui n'a pas assez de savoir pour Ă©crire un livre. On dit que c'est le Boileau de l'archevĂȘchĂ© [Jean-Jacques Boileau] qui le fait pour lui. Dans l'Historia sacramentaria de Hospinianus, on trouve le rĂ©cit...

page 1

0413_1447-1-2_ug69352_turrettini_file.jpg

page 2


0414_1447-3-4_ug69353_turrettini_file.jpg

Lettre 1447 de Jacques Basnage Ă  Jean-Alphonse Turrettini

[Rotterdam] 15.11.1702


Lettre autographe, adressée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.B.10

Silvera, Corrispondenza, p.193-199.


Je n'ay point veu... les ecrits


Basnage n'a pas encore vu les livres de Cordemoy [Divers traitĂ©s de controverse] auxquels JA a rĂ©pondu mais il partage la conjecture de celui-ci qui ne pense pas qu'ils soient l'Ɠuvre de l'archevĂȘque de Paris [Noailles] qui croit aux miracles du roi Jacques [II Stuart] mais qui n'a pas assez de savoir pour Ă©crire un livre. On dit que c'est le Boileau de l'archevĂȘchĂ© [Jean-Jacques Boileau] qui le fait pour lui. Dans l'Historia sacramentaria de Hospinianus, on trouve le rĂ©cit d'aprĂšs lequel Luther aurait avouĂ© Ă  Melanchthon avoir pĂ©chĂ© sur la question de la communion, notamment par rapport aux opinions zurichoises. Basnage lui-mĂȘme a dit la mĂȘme chose au sujet de Calvin dans sa rĂ©ponse Ă  [Jacques-BĂ©nigne I] Bossuet [Histoire de l'Église] mais depuis qu'il a lu dans le journal de Leipzig [Acta eruditorum, octobre 1690] que le fait est douteux, il a corrigĂ© le passage dans la deuxiĂšme Ă©dition de son ouvrage. Ce qui est Ă  souligner, c'est le changement de Luther au moment de sa mort et Basnage pense qu'on peut faire confiance lĂ -dessus au tĂ©moignage de MĂ©lanchthon. L'expĂ©diteur enverra avec plaisir Ă  JA la nouvelle version des Psaumes [La Haye, 1702] qui ne semble pas faire le bruit qu'on attendait d'elle; pour ce qui concerne les corrections d'Angleterre, ceux qui les ont faites n'ont pas Ă©tĂ© satisfait du traitement que Jurieu leur a rĂ©servĂ©. On ne sait pas encore quelle sera l'attitude des prochains synodes. L'Ă©dition de Canisius [Thesaurus, 1725] et d'Achery n'a pas encore commencĂ© et Basnage, qui est par ailleurs trĂšs occupĂ©, attendra d'avoir Ă  sa disposition les manuscrits pour s'y mettre. Le marchĂ© littĂ©raire n'est pas trĂšs actif en ce moment, mis Ă  part la publication d'histoires, comme celle de Guillaume III qui vient de paraĂźtre [de Samson] mais qui n'est qu'un recueil des autres histoires parues auparavant. Les MĂ©moires du comte de Vordac sont des romans. Le Vassor va imprimer le tome V de son ouvrage [Histoire du rĂšgne de Louis XIII]. Il paraĂźt aussi une nouvelle Ă©dition de la Doctrina temporum de Petau qui trouvera une bonne place dans la bibliothĂšque de JA. Vient de paraĂźtre Ă©galement un recueil de dissertations de Serrarius, Scaliger et Drusius sur les sectes des pharisiens [Trigland, Trium scriptorum] ; ce qu'il y a de mieux est une dissertation de Trigland sur les caraĂŻtes. Il a lu avec grand dĂ©goĂ»t un ouvrage sur les prophĂ©ties rĂ©digĂ© par un professeur suisse de Deventer nommĂ© GĂŒrtler; on y trouve des interprĂ©tations extraordinaires, comme celle sur le papisme dont l'empire tombera, lit-on, dans ce siĂšcle. Il imagine que Grasmar, qui Ă©tait venu le voir pour savoir s'il avait reçu une rĂ©ponse de la part de JA et Ă  qui Basnage avait laissĂ© peu d'espoir, a pris un autre parti. Il a fait ce qu'il a pu pour La Roque [Jean Roque (?)], qui avait un tĂ©moignage de la part de JA et une lettre de recommandation de [BĂ©nĂ©dict] Pictet; Ă  l'heure qu'il est, il devrait ĂȘtre en Angleterre. Sur le front de la guerre, on a eu beaucoup de succĂšs cette annĂ©e et si cela continue ainsi, la France devra s'humilier. À Vigo, on a pris ou brĂ»lĂ© un nombre considĂ©rable de vaisseaux et de piĂšces de combat.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Rotterdam

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

0413_1447-1-2_ug69352_turrettini_file.jpg

page 2


0414_1447-3-4_ug69353_turrettini_file.jpg