66 Lettres

Lettre 1446 de Samuel Werenfels Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Bâle 10.11.1702

Accepi orationem tuam

Werenfels a reçu l'oraison [In obitum Gulielmi III, Genevæ, 1702] que JA lui a fait parvenir par le biais de l'Écossais [Mac Gregory] qu'il avait recommandé. Il transcrit quelques vers qu'il a composé pour exprimer à son ami toute son admiration pour cette œuvre digne à la fois de l'auteur et du défunt roi. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas lu quelque chose avec autant de plaisir. Il a vu dans ce panégyrique l'image de Guillaume mais il a vu aussi l'image de son cher Turrett...

page 1

02315_1446-1-2_ug69350_turrettini_file.jpg

page 2


02316_1446-3-4_ug69351_turrettini_file.jpg

Bâle 10.11.1702


Lettre autographe, signée, adressée. (L)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.W.3

Extrait dans Hermanin, Werenfels, p.190, n.41.


Accepi orationem tuam


Werenfels a reçu l'oraison [In obitum Gulielmi III, Genevæ, 1702] que JA lui a fait parvenir par le biais de l'Écossais [Mac Gregory] qu'il avait recommandé. Il transcrit quelques vers qu'il a composé pour exprimer à son ami toute son admiration pour cette œuvre digne à la fois de l'auteur et du défunt roi. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas lu quelque chose avec autant de plaisir. Il a vu dans ce panégyrique l'image de Guillaume mais il a vu aussi l'image de son cher Turrettini, son éloquence authentique, pleine d'esprit, de douleur, de vérité. Il y a du jugement dans son œuvre mais il y a aussi du sentiment et tout cela doit être dit. Mais assez de cet argument avec lequel Werenfels espère ne pas avoir importuner son ami. Celui-ci devrait avoir reçu un exemplaire de sa Logomachie par Asperg, ami de Promnitz. JA a osé envoyer ces inepties à Fontenelle mais il se peut bien que cela ne contribue pas à l'honneur de Werenfels. Il faut du reste féliciter JA d'entretenir un commerce littéraire avec ce grand homme. Il a d'ailleurs rédigé un épigramme pour lui qu'il transcrit dans sa lettre. L'Écossais recommandé par JA est donc revenu et fréquente le Collège; il ne sait pas par ailleurs ce qu'ils feront de lui. Werenfels enverra à JA un exemplaire de l'Encomium d'Erasme qui est conservé à la Bibliothèque de Bâle avec certaines notes manuscrites. JA est sûrement au courant des démêlés de leur ami de Neuchâtel [Jean-Frédéric I Ostervald] avec les théologiens de Berne. Il s'étonne que celui-ci ait envoyé son livre à un imprimeur bernois. Il lui avait suggéré, s'il ne pouvait pas trouver un arrangement avec ses adversaires, de ne laisser dans le Catéchisme que les choses relatives à la morale et de supprimer celles relatives au dogme. De cette façon, son livre ne serait pas un nouveau catéchisme mais un supplément à celui ordinairement reçu. Il ne sait pas comment ce conseil aura été accueilli et il n'a plus rien entendu au sujet de cette affaire depuis un certain temps. Du reste, certains Bernois ont trouvé à redire aussi à l'épître de Werenfels sur la liberté de conscience [Epistola de jure] qui a été par ailleurs approuvée par une grande partie des gens. Elle semble avoir même profité à des gens soupçonnés d'hérésie, leurs adversaires ayant été rendus plus modérés par cette lecture. Werenfels saisit toutes les occasions pour rappeler les théologiens à la modération. Il y a beaucoup de tout cela dans la deuxième dissertation que Werenfels enverra à JA au premier jour.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Bâle

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

02315_1446-1-2_ug69350_turrettini_file.jpg

page 2


02316_1446-3-4_ug69351_turrettini_file.jpg