25 Lettres

Lettre 1434 de Jacques Basnage Ă  Jean-Alphonse Turrettini

[Hollande] 20.08.1702 [20.08.]

Il y a quelque... que vous me

JA avait demandĂ© Ă  Basnage de lui indiquer le nom de quelqu'un qui pourrait ĂȘtre rĂ©gent du CollĂšge Ă  GenĂšve; il lui suggĂšre le nom de Grasmar, homme sage et habile qui aimerait s'y retirer. Il remercie JA de lui avoir envoyĂ© l'oraison funĂšbre de Guillaume que celui-ci a composĂ©e [In obitum Gulielmi III, Amstelodami, 1702]; Basnage la trouve digne de son ami, surtout parce qu'il n'a pas fait un panĂ©gyrique du dĂ©funt roi, comme cela a Ă©tĂ© le cas dans ce pays, mais en a dĂ©crit fidĂšlement les...

page 1

0426_1434-1-2_ug69339_turrettini_file.jpg

page 2


0427_1434-3-4_ug69340_turrettini_file.jpg

Lettre 1434 de Jacques Basnage Ă  Jean-Alphonse Turrettini

[Hollande] 20.08.1702 [20.08.]


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.B.10

Silvera, Corrispondenza, p.191-193.


Il y a quelque... que vous me


JA avait demandĂ© Ă  Basnage de lui indiquer le nom de quelqu'un qui pourrait ĂȘtre rĂ©gent du CollĂšge Ă  GenĂšve; il lui suggĂšre le nom de Grasmar, homme sage et habile qui aimerait s'y retirer. Il remercie JA de lui avoir envoyĂ© l'oraison funĂšbre de Guillaume que celui-ci a composĂ©e [In obitum Gulielmi III, Amstelodami, 1702]; Basnage la trouve digne de son ami, surtout parce qu'il n'a pas fait un panĂ©gyrique du dĂ©funt roi, comme cela a Ă©tĂ© le cas dans ce pays, mais en a dĂ©crit fidĂšlement les traits. Il s'est trompĂ© en un seul endroit, lorsqu'il lui a attribuĂ© des blessures de guerre que Guillaume n'a jamais reçues. La tranquillitĂ© dont il a fait preuve lors de sa mort lui venait de son tempĂ©rament et non pas de la religion puisque, paraĂźt-il, on a dĂ» le presser pour qu'il communie. Le gouvernement des Pays-Bas a un peu changĂ© depuis sa disparition, des magistrats Ă©cartĂ©s ou dĂ©posĂ©s ayant Ă©tĂ© rĂ©tablis et les villes ayant repris possession de leurs anciens droits. L'armĂ©e est commandĂ©e par [Churchill] de Marlborough qui est dans une parfaite intelligence avec le comte [Ginkel d']Athlone. Les alliĂ©s Ă©taient sur le point de donner bataille Ă  l'ennemi Ă  un endroit dĂ©savantageux pour celui-ci mais on y a renoncĂ© sur le conseil des politiques de l'armĂ©e qui craignaient les suites d'une Ă©ventuelle dĂ©faite. Les Français, qui ont grossi entre temps leur armĂ©e, font des difficultĂ©s aux alliĂ©s. La flotte est arrivĂ©e au Portugal oĂč il paraĂźt que le roi [Louis XIV] va s'unir aux forces alliĂ©es pour passer avec plus de facilitĂ© sur les cĂŽtes andalouses; si le projet devait rĂ©ussir, le roi d'Espagne [Philippe V] se repentirait d'avoir quittĂ© ses États. Le commerce avec la France Ă©tant interrompu, les muses se taisent et les imprimeurs se reposent; il n'y a que les Huguetan qui travaillent, notamment Ă  une Ă©dition augmentĂ©e du De doctrina temporum de Petau. On traduit de l'allemand en flamand un ouvrage curieux d'Arnold sur les hĂ©rĂ©sies [Unparteysche Kirchen - und Ketzer-Historie] oĂč il paraĂźt qu'il disculpe subtilement les hĂ©rĂ©tiques anciens et montre, avec raison, qu'on leur a attribuĂ© beaucoup de choses. Basnage lui-mĂȘme travaille Ă  un projet semblable sur les hĂ©rĂ©sies mais ce n'est encore qu'un embryon.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Hollande

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

0426_1434-1-2_ug69339_turrettini_file.jpg

page 2


0427_1434-3-4_ug69340_turrettini_file.jpg