25 Lettres

Lettre 1407 de Jacques Basnage à Jean-Alphonse Turrettini

[Hollande] ap.15.06.1702 [15]

Je devrois... vous avoir remercié

Basnage a re√ßu les deux harangues de JA [De sacrarum antiquitatum usu et De Ludis s√¶cularibus] et il les a trouv√©es tellement bonnes que, contrairement aux habitudes concernant ce genre de litt√©rature, il les a propos√©es sous forme d'extraits √† son fr√®re [Henri Basnage de Beauval] pour son p√©riodique [Histoire des Ouvrages des Savants]. Le style est pur et noble et il y a partout une grande √©rudition. Il para√ģt que JA veut en publier une troisi√®me [In obitum Gulielmi III<...

page 1

0438_1407-1-2_ug69326_turrettini_file.jpg

page 2


0439_1407-3-4_ug69327_turrettini_file.jpg

Lettre 1407 de Jacques Basnage à Jean-Alphonse Turrettini

[Hollande] ap.15.06.1702 [15]


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.B.10

Silvera, Corrispondenza, p.181-186.


Je devrois... vous avoir remercié


Basnage a re√ßu les deux harangues de JA [De sacrarum antiquitatum usu et De Ludis s√¶cularibus] et il les a trouv√©es tellement bonnes que, contrairement aux habitudes concernant ce genre de litt√©rature, il les a propos√©es sous forme d'extraits √† son fr√®re [Henri Basnage de Beauval] pour son p√©riodique [Histoire des Ouvrages des Savants]. Le style est pur et noble et il y a partout une grande √©rudition. Il para√ģt que JA veut en publier une troisi√®me [In obitum Gulielmi III, Genev√¶, 1702] √† l'occasion de la mort du roi d'Angleterre ; il faut que ce roi soit lou√© dans les pays √©trangers, surtout maintenant que la nouvelle reine [Anne Stuart] a pris des mesures contraires √† celles qu'il avait prises et qui constituent un v√©ritable outrage √† sa m√©moire. L'Universit√© d'Oxford a publi√© un ouvrage de louanges de ce prince [Pietas Universitatis Oxoniensis] mais on y voit l'√Čglise anglicane aux pieds de la reine qui essuie ses larmes parce qu'elle commence √† esp√©rer une heureuse libert√© sous ce r√®gne. Comme si elle avait souffert sous le roi Guillaume! Basnage croit entendre l'archev√™que de Sens [Hardouin Fortin de la Hoguette] se plaindre aupr√®s du roi [Louis¬†XIV] des profanations que l'√Čglise subissait √† cause des protestants! On essaie maintenant de convaincre la reine que le danger ne vient plus de Rome mais de Gen√®ve et de ses fraudes et elle semble y croire; on craint une pers√©cution contre les presbyt√©riens. On l'accuse d√©j√† d'√™tre contraire √† la princesse de Hanovre [Sofie de Braunschweig- L√ľneburg-Hanovre] pour la succession mais Basnage esp√®re qu'il ne s'agit que d'une crainte excessive. On a eu bien peur en Hollande. L'arm√©e ennemie, de beaucoup sup√©rieure √† celle des conf√©d√©r√©s, avait pris le dessus et marchait vers Nim√®gue √† l'insu des alli√©s. Le comte [Ginkel] d'Athlone, en ayant √©t√© averti, se rendit en diligence √† Nim√®gue avec une partie choisie de ses troupes et gr√Ęce √† d'habiles manŇďuvres r√©ussit √† sauver la situation. Les Fran√ßais, d√©pit√©s d'avoir √©chou√©, ont pill√© et saccag√© le pays de Cl√®ves. Heureusement que les Hollandais se sont consol√©s avec la prise de Keiserswerst, qui va lib√©rer les troupes qui avaient assi√©g√© la ville. Le roi de Prusse [Friedrich I], qui voulait se s√©parer des coalis√©s, est revenu sur sa d√©cision. Du c√īt√© de la R√©publique des Lettres, les nouvelles sont rares, d'autant plus que l'interruption du commerce avec la France a diminu√© la production. Leers travaille pourtant toujours √† une nouvelle √©dition de Fureti√®re [Dictionnaire, Rotterdam, 1702] et a commenc√© les Annales ecclesiastici de Basnage de Flottemanville. Reeland a publi√© les Analecta rabbinica; il s'agit de pi√®ces de Genebrard et d'autres d√©j√† publi√©es, avec n√©anmoins l'ajout d'une pr√©face qui vaut la peine d'√™tre lue. Perizonius et Gronovius pol√©miquent toujours √† propos de la mort de Judas, dont le premier nie qu'elle soit le fait d'une pendaison; la question ne vaut pas toutes les injures √©chang√©es. On a appel√© √† l'Acad√©mie de [Leyde] van Til, chef des cocc√©iens. Basnage a lu et approuv√© la dissertation de Werenfels sur les logomachies que JA lui avait conseill√©e. Van Dale a publi√© un nouveau volume fort savant sur les rites et la religion des Grecs [De oraculis ethnicorum dissertationes du√¶]. On attend avec impatience le trait√© de Pagi contre Baronius [Critica]. Il demande √† JA si la Soci√©t√© genevoise, qui est puissante, ne voudrait pas publier les deux volume d'Oudin

Adresse

Genève


Lieux

√Čmission

Hollande

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

0438_1407-1-2_ug69326_turrettini_file.jpg

page 2


0439_1407-3-4_ug69327_turrettini_file.jpg