28 Lettres

Lettre 1388 de Samuel Werenfels Ă  Jean-Alphonse Turrettini

BĂąle 28.03.1702

Accepisse te credo

JA devrait avoir reçu l'Epistola de jure de Werenfels; si son correspondant n'a pas encore distribué les exemplaires qu'il lui a envoyés, Werenfels lui demande d'en offrir à [Louis I] Tronchin, [Bénédict] Pictet, [Antoine I] Léger et [Jean-Antoine] Gautier. Il ne sait pas quel sera l'accueil de ce texte; quoi qu'il en soit, il serait mieux de se taire plutÎt que d'écrire seulement ce qu'on croit qu'il plaira à tout le monde. Il le remercie de ce qu'il lui communique dans sa derniÚre lettr...

+ 2 pages

page 1

02309_1388-1-2_ug69313_turrettini_file.jpg

page 2


02310_1388-3-4_ug69314_turrettini_file.jpg

page 3

02311_1388-5_ug69315_turrettini_file.jpg

page 4


02312_1388-6_ug69316_turrettini_file.jpg

BĂąle 28.03.1702


Lettre autographe, signée, adressée. (L)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.W.3

Extrait dans Hermanin, Werenfels, p.190, n.40.


Accepisse te credo


JA devrait avoir reçu l'Epistola de jure de Werenfels; si son correspondant n'a pas encore distribuĂ© les exemplaires qu'il lui a envoyĂ©s, Werenfels lui demande d'en offrir Ă  [Louis I] Tronchin, [BĂ©nĂ©dict] Pictet, [Antoine I] LĂ©ger et [Jean-Antoine] Gautier. Il ne sait pas quel sera l'accueil de ce texte; quoi qu'il en soit, il serait mieux de se taire plutĂŽt que d'Ă©crire seulement ce qu'on croit qu'il plaira Ă  tout le monde. Il le remercie de ce qu'il lui communique dans sa derniĂšre lettre et des avis qu'il lui transmet sur les livres. Il les possĂšde, Ă  l'exception du De Scripturis vernaculis [Historia dogmatica] d'Ussher. Il estime qu'il serait trĂšs utile d'Ă©tablir quels Ă©taient les articles qui, pendant les premiers siĂšcles du christianisme, devaient ĂȘtre nĂ©cessairement crus par tout bon chrĂ©tien. Il faudrait en effet pouvoir arriver Ă  Ă©tablir quelle Ă©tait l'opinion de l'Église primitive sur les articles controversĂ©s entre catholiques et protestants. Sur les doctrines de la prĂ©destination, de la grĂące et du libre arbitre, il aimerait que parmi les rĂ©formĂ©s l'autoritĂ© d'Augustin ne fĂ»t pas aussi grande. Il ne sait pas comment on peut concilier cette opinion avec tout ce qu'on entend quotidiennement de la chaire (?): que la libertĂ© consiste seulement dans la spontanĂ©itĂ© ou dans la licence et qu'un homme est libre dans les choses qui ont Ă©tĂ© dĂ©terminĂ©es par un dĂ©cret immuable de Dieu, d'une telle libertĂ© que les actions bonnes ou mauvaises peuvent lui ĂȘtre imputĂ©es au niveau de la peine ou de la rĂ©compense. Il ne peut concevoir cela d'aucune maniĂšre ou, pour parler librement, il voit clairement que cela est faux. Werenfels a lu le systĂšme en français du thĂ©ologien genevois [Pictet, ThĂ©ologie chrĂ©tienne] pour ce qui concerne ces points et il n'a pas Ă©tĂ© satisfait. JA a-t-il lu ce qui est dit au sujet de la providence divine et du pĂ©chĂ©? Il ne sait pas si cela ne paraĂźtra pas hĂ©tĂ©rodoxe Ă  beaucoup de monde, notamment ce qui est dit sur la haine que Dieu suscite en l'homme mais que celui-ci dĂ©termine. Werenfels ne sait pas s'il a dĂ©jĂ  fait savoir Ă  JA dans sa lettre prĂ©cĂ©dente qu'il avait donnĂ© Ă  Faesch un exemplaire de sa dissertation. Plusieurs feuilles sont jointes Ă  cette lettre qui proposent, entre autres sous la forme de syllogisme, des rĂ©flexions et des difficultĂ©s sur les thĂšmes de la crĂ©ation et de la rĂ©probation.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

BĂąle

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

02309_1388-1-2_ug69313_turrettini_file.jpg

page 2


02310_1388-3-4_ug69314_turrettini_file.jpg

page 3

02311_1388-5_ug69315_turrettini_file.jpg

page 4


02312_1388-6_ug69316_turrettini_file.jpg