74 Lettres

Lettre 1230 de Pierre I Got à Jean-Alphonse Turrettini

Amsterdam 28.11.1698

A mon retour

Got, de retour de Londres, a envoyé à [Étienne] Seignoret, [René] Baudouin et Santini la lettre de JA, en y joignant une autre de lui-même pour les inciter à expédier rapidement les affaires de son correspondant. Pour le billet de loterie qu'on a arrêté, JA est en droit d'en demander raison soit au chevalier Chardin soit aux messieurs sus-mentionnés. Il lui expose longuement son avis sur la question et sur ce qui a dû se passer. Il ne lui a pas acheté les œuvres de Tillotson [The Works, L...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00487_f169r_ug62251_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00487_f169v_ug62252_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00487_f170r_ug62253_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00487_f170v_ug62254_turrettini_file.jpg

Amsterdam 28.11.1698


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 487 (f.169-170)


A mon retour


Got, de retour de Londres, a envoyé à [Étienne] Seignoret, [René] Baudouin et Santini la lettre de JA, en y joignant une autre de lui-même pour les inciter à expédier rapidement les affaires de son correspondant. Pour le billet de loterie qu'on a arrêté, JA est en droit d'en demander raison soit au chevalier Chardin soit aux messieurs sus-mentionnés. Il lui expose longuement son avis sur la question et sur ce qui a dû se passer. Il ne lui a pas acheté les œuvres de Tillotson [The Works, London, 1696], qui sont pourtant assez communes, parce qu'il pensait se rendre chez les libraires pour acheter des nouveautés littéraires pour JA avec leur ami commun Sinclair, dont le retour à Londres était prévu pour l'hiver. Or l'affaire de Seignoret s'étant terminée comme elle l'a été, Dieu merci, Got est revenu en Hollande avant de pouvoir voir Sinclair et sans rien acheter. Bosnaud, qui est toujours sous-maître dans l'école du petit Chelsea, est impatient de trouver une meilleure condition. L'évêque de Salisbury [Gilbert I Burnet] lui avait fait espérer qu'il aurait part à la gratification de 15'000 livres sterlings que le roi [Guillaume III] a faite aux réfugiés tant laïcs qu'ecclésiastiques mais les prosélytes n'y ont pas eu de part. Il a fait venir les hardes qu'il avait à Genève mais il lui faut de l'argent pour payer le port. Il en sollicite de tous les côtés et a écrit maintes lettres à Basnage, qui en est fort ennuyé. Got a fait entendre à Bosnaud qu'il fallait être un peu plus discret qu'il ne l'était mais il faut reconnaître qu'il a essuyé bien des duretés, voire des inhumanités, en Hollande et en Angleterre, de la part des communautés ou des Consistoires réformés. Mais il n'est pas le seul.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Amsterdam

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00487_f169r_ug62251_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00487_f169v_ug62252_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00487_f170r_ug62253_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00487_f170v_ug62254_turrettini_file.jpg