81 Lettres

Lettre 1190 de Paul L'Escot Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Paris 09(?).06.1698 [?.?.1698]

J'ay receu Les deux Lettres

L'Escot remercie JA des deux lettres que celui-ci lui a envoyées et dans lesquelles il le renseigne sur toute la famille Turrettini. Il aimerait bien avoir la possibilité de passer à nouveau par GenÚve mais son élÚve est trop jeune pour penser à de longs voyages. Il a envoyé à [Isaac] Jaquelot l'extrait de la lettre de JA qui le concernait; au moment de son départ de Hollande, Jaquelot avait trouvé un éditeur pour publier son livre sur la nature de Dieu. Il voulait aussi écrire un ouvrage sur le...

page 1

ms_fr_00488_f011r_ug62703_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00488_f011v_ug62704_turrettini_file.jpg

Lettre 1190 de Paul L'Escot Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Paris 09(?).06.1698 [?.?.1698]


Lettre autographe, signée. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 488 (f.11)

Budé, Lettres, II, p.221-224. Omissions.


J'ay receu Les deux Lettres


L'Escot remercie JA des deux lettres que celui-ci lui a envoyĂ©es et dans lesquelles il le renseigne sur toute la famille Turrettini. Il aimerait bien avoir la possibilitĂ© de passer Ă  nouveau par GenĂšve mais son Ă©lĂšve est trop jeune pour penser Ă  de longs voyages. Il a envoyĂ© Ă  [Isaac] Jaquelot l'extrait de la lettre de JA qui le concernait; au moment de son dĂ©part de Hollande, Jaquelot avait trouvĂ© un Ă©diteur pour publier son livre sur la nature de Dieu. Il voulait aussi Ă©crire un ouvrage sur les diffĂ©rences entre les arminiens et les rĂ©formĂ©s, en vue d'un rapprochement. Étant savant, judicieux et nullement entĂȘtĂ©, il devrait rĂ©ussir dans son dessein. Dans un sermon prĂȘchĂ© Ă  la Haye, il y a quelques temps, il avait dĂ©montrĂ© la messianitĂ© de JĂ©sus de façon tellement convaincante qu'un riche juif prĂ©sent, Soerso, en avait Ă©tĂ© convaincu, tout en continuant Ă  douter de la divinitĂ© du Messie. Jaquelot lui avait promis de prouver cela dans un deuxiĂšme temps. Le juif avait demandĂ© une copie du sermon et l'avait envoyĂ©e aux rabins d'Amsterdam qui n'ont pas rĂ©agi pour le moment. Jaquelot a entre-temps fait le plan d'un traitĂ© contre les Juifs sur ce point ou a peut-ĂȘtre dĂ©jĂ  fait le traitĂ© lui-mĂȘme mais ceux qui lui sont hostiles lui reprochent de n'avoir pas dĂ©montrĂ© d'emblĂ©e la divinitĂ© du Messie dans la derniĂšre partie de ses dissertations [Dissertation sur l'existence de Dieu]. Il a prĂ©sentĂ© son traitĂ© au roi [Guillaume III] mais n'en a reçu aucune marque de reconnaissance; en revanche l'Électrice d'Hanovre [Sophie DorothĂ©e de Braunschweig-LĂŒneburg-Hanovre] lui a fait parvenir une mĂ©daille en or avec son effigie. L'Escot n'a pas encore pu prendre connaissance des nouveautĂ©s littĂ©raires mais il a vu La VĂ©ritĂ© des Livres sacrĂ©s du pĂšre Martianay. Pour ce qui est des nouvelles politiques, il y a un diffĂ©rend entre la France et la Hollande au sujet des tarifs qu'on doit Ă©tablir pour le commerce. Les ambassadeurs extraordinaires de Hollande [Coenraad van Heemskerck et Nassau van Odijk] feront leur entrĂ©e dans trois semaines environ; ils se sont Ă©quipĂ©s de quatre carosses neufs. Un soi-disant marquis de Madaillan, qui a Ă©tĂ© en Hollande et qui doit se rendre Ă  GenĂšve, est un espion.

Adresse

[GenĂšve]


Lieux

Émission

Paris

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

ms_fr_00488_f011r_ug62703_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00488_f011v_ug62704_turrettini_file.jpg