181 Lettres

Lettre 1190 de Paul L'Escot Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Paris 09(?).06.1698 [?.?.1698]

J'ay receu Les deux Lettres

L'Escot remercie JA des deux lettres que celui-ci lui a envoyées et dans lesquelles il le renseigne sur toute la famille Turrettini. Il aimerait bien avoir la possibilité de passer à nouveau par Genève mais son élève est trop jeune pour penser à de longs voyages. Il a envoyé à [Isaac] Jaquelot l'extrait de la lettre de JA qui le concernait; au moment de son départ de Hollande, Jaquelot avait trouvé un éditeur pour publier son livre sur la nature de Dieu. Il voulait aussi écrire un ouvrage sur le...

page 1

ms_fr_00488_f011r_ug62703_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00488_f011v_ug62704_turrettini_file.jpg

Lettre 1190 de Paul L'Escot Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Paris 09(?).06.1698 [?.?.1698]


Lettre autographe, signée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 488 (f.11)

Budé, Lettres, II, p.221-224. Omissions.


J'ay receu Les deux Lettres


L'Escot remercie JA des deux lettres que celui-ci lui a envoyées et dans lesquelles il le renseigne sur toute la famille Turrettini. Il aimerait bien avoir la possibilité de passer à nouveau par Genève mais son élève est trop jeune pour penser à de longs voyages. Il a envoyé à [Isaac] Jaquelot l'extrait de la lettre de JA qui le concernait; au moment de son départ de Hollande, Jaquelot avait trouvé un éditeur pour publier son livre sur la nature de Dieu. Il voulait aussi écrire un ouvrage sur les différences entre les arminiens et les réformés, en vue d'un rapprochement. Étant savant, judicieux et nullement entêté, il devrait réussir dans son dessein. Dans un sermon prêché à la Haye, il y a quelques temps, il avait démontré la messianité de Jésus de façon tellement convaincante qu'un riche juif présent, Soerso, en avait été convaincu, tout en continuant à douter de la divinité du Messie. Jaquelot lui avait promis de prouver cela dans un deuxième temps. Le juif avait demandé une copie du sermon et l'avait envoyée aux rabins d'Amsterdam qui n'ont pas réagi pour le moment. Jaquelot a entre-temps fait le plan d'un traité contre les Juifs sur ce point ou a peut-être déjà fait le traité lui-même mais ceux qui lui sont hostiles lui reprochent de n'avoir pas démontré d'emblée la divinité du Messie dans la dernière partie de ses dissertations [Dissertation sur l'existence de Dieu]. Il a présenté son traité au roi [Guillaume III] mais n'en a reçu aucune marque de reconnaissance; en revanche l'Électrice d'Hanovre [Sophie Dorothée de Braunschweig-Lüneburg-Hanovre] lui a fait parvenir une médaille en or avec son effigie. L'Escot n'a pas encore pu prendre connaissance des nouveautés littéraires mais il a vu La Vérité des Livres sacrés du père Martianay. Pour ce qui est des nouvelles politiques, il y a un différend entre la France et la Hollande au sujet des tarifs qu'on doit établir pour le commerce. Les ambassadeurs extraordinaires de Hollande [Coenraad van Heemskerck et Nassau van Odijk] feront leur entrée dans trois semaines environ; ils se sont équipés de quatre carosses neufs. Un soi-disant marquis de Madaillan, qui a été en Hollande et qui doit se rendre à Genève, est un espion.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Paris

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

ms_fr_00488_f011r_ug62703_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00488_f011v_ug62704_turrettini_file.jpg