48 Lettres

Lettre 990 de Claude Nicaise Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Dijon 01.04.1696 [01.04.96]

J'ay reçü... celle

Nicaise a reçu la lettre que JA lui a fait parvenir par le biais des députés genevois [Léonard Buisson, Pierre Gautier, Jean de Normandie et Ami Le Fort] ; il avait auparavant reçu les deux exemplaires de l'Histoire de la médecine de [Daniel] Le Clerc qu'il a cru destinés à [François] Janiçon et [Henri] Basnage de Beauval à qui il les a envoyés. Il apprend maintenant que l'un était pour l'abbé de Longuerue; il prie JA d'excuser ce malentendu innocent et de lui faire avoir un nouvel exempl...

page 1

00297_990-1-2_ug68933_turrettini_file.jpg

page 2


00298_990-3-4_ug68934_turrettini_file.jpg

Lettre 990 de Claude Nicaise Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Dijon 01.04.1696 [01.04.96]


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.N.3

Budé, Lettres, II, p.366-369.


J'ay reçü... celle


Nicaise a reçu la lettre que JA lui a fait parvenir par le biais des députés genevois [Léonard Buisson, Pierre Gautier, Jean de Normandie et Ami Le Fort] ; il avait auparavant reçu les deux exemplaires de l'Histoire de la médecine de [Daniel] Le Clerc qu'il a cru destinés à [François] Janiçon et [Henri] Basnage de Beauval à qui il les a envoyés. Il apprend maintenant que l'un était pour l'abbé de Longuerue; il prie JA d'excuser ce malentendu innocent et de lui faire avoir un nouvel exemplaire pour de Longuerue qu'il ne faut pas frustrer. Il a reçu ce livre, de même que les exemplaires de la Bibliothèque choisie envoyés par [Jean-Antoine (?)] Chouet non pas par Ferrier mais par la veuve [Philis] Micheli. On n'a pas à Paris l'ouvrage de [Jean] Le Clerc sur le Pentateuque [Mosis prophetæ libri quatuor] dont JA lui a parlé si avantageusement et dont l'auteur lui-même lui avait parlé pendant sa rédaction. Il lui disait que tout le monde en pouvait faire lecture sans crainte puisqu'il n'y mettrait rien qui pût choquer les plus scrupuleux. Il a beaucoup apprécié l'Histoire de la médecine. Nicaise remercie JA des nouvelles qu'il lui a envoyées dont la plupart lui étaient déjà connues. Il y a deux mois, l'un de ses amis de Paris lui a envoyé les Dissertations préliminaires sur l'histoire de France du père Daniel mais il ne les a pas encore reçues par la faute de la personne à qui on les avait confiées. Deux jésuites, amis de Daniel, ont rendu visite à Nicaise il y a deux jours et lui ont confié qu'ils ne croyaient pas leur ami assez fort pour terminer son projet dont, d'après eux, il est possible qu'il abandonne le dessein. Nicaise remercie JA des nouvelles qu'il lui donne de [Nicolas] Fatio de Duillier et de [Ludwig Friedrich] Bonet mais regrette leur état de santé. Il a reçu une belle et longue lettre d'[Ézéchiel] Spanheim, oncle de ce dernier, qui lui a envoyé le Specimen de Morell que l'auteur lui a aussi envoyé. Spanheim y a inséré cinq lettres de sa façon très érudites. Nicaise n'a pas pu voir [Jean-Robert (?)] Chouet lors de son passage en raison de leurs indispositions réciproques (l'expéditeur du reste ne quitte plus sa chambre depuis longtemps). C'est de Livron qui a apporté à Nicaise la lettre de JA; il a regretté de ne pas avoir pu voir les députés genevois, et notamment Le Fort. Nicaise pense qu'on aura envoyé à JA le recueil qu'on a fait contre le poète Santeul [Recueil de quelques pièces (?)] à cause de son Epitaphe pour Arnauld qu'il a eu la lâcheté de désavouer. Nicaise a parlé de cette querelle à [Vincent] Minutoli qui l'aura rapportée à JA. Il joint un petit mot pour Minutoli.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Dijon

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

00297_990-1-2_ug68933_turrettini_file.jpg

page 2


00298_990-3-4_ug68934_turrettini_file.jpg