28 Lettres

Lettre 966 de Claude Nicaise Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Dijon 03.01.1696

Dans le mĂȘme tems

Nicaise a appris par le libraire [Jean-Antoine] Chouet que la santĂ© de JA s'amĂ©liore de plus en plus et l'excellent sermon qu'il lui a envoyĂ© en est la preuve. Le mĂȘme correspondant a appris Ă  Nicaise qu'il lui avait envoyĂ© par [Jean-Louis (?)] Burlamaqui les tomes qui lui manquaient de la BibliothĂšque universelle. On n'a plus rien eu de [Vincent] Minutoli. Il espĂ©rait que Chouet lui enverrait le catalogue des livres de la derniĂšre foire de Francfort reçus Ă  GenĂšve. On a imprimĂ© Ă  Utrecht...

page 1

00295_966-1-2_ug68885_turrettini_file.jpg

page 2


00296_966-3-4_ug68886_turrettini_file.jpg

Lettre 966 de Claude Nicaise Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Dijon 03.01.1696


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.N.3

Budé, Lettres, II, p.364-366.


Dans le mĂȘme tems


Nicaise a appris par le libraire [Jean-Antoine] Chouet que la santĂ© de JA s'amĂ©liore de plus en plus et l'excellent sermon qu'il lui a envoyĂ© en est la preuve. Le mĂȘme correspondant a appris Ă  Nicaise qu'il lui avait envoyĂ© par [Jean-Louis (?)] Burlamaqui les tomes qui lui manquaient de la BibliothĂšque universelle. On n'a plus rien eu de [Vincent] Minutoli. Il espĂ©rait que Chouet lui enverrait le catalogue des livres de la derniĂšre foire de Francfort reçus Ă  GenĂšve. On a imprimĂ© Ă  Utrecht un grand commentaire in-folio du De jure belli et pacis de Grotius; Nicaise aimerait savoir de JA ce dont il s'agit et si l'ouvrage se trouve Ă  GenĂšve. Nicaise a transmis Ă  Janiçon les livres que JA lui a envoyĂ©s. L'expĂ©diteur veut savoir de JA qui est l'auteur de La vie de Monsieur Colbert [Courtilz de Sandras] ; il pense qu'il a pris beaucoup de choses du grand recueil des piĂšces servant au procĂšs de Fouquet [Fouquet, Recueil des dĂ©fenses], dont Nicaise ne connaĂźt toujours pas l'auteur. JA aura sĂ»rement appris la mort de [Pierre] Nicole. Il a dĂ» aussi voir Ă  GenĂšve une lettre du pĂšre Quesnel Ă  l'abbĂ© de la Trappe [Armand-Jean de RancĂ©] oĂč on dit des choses trĂšs fausses sur Nicaise; celui-ci ne la croit pas (ou en tout cas pas ces passages) de Quesnel qui est de ses amis. On dit qu'il a dĂ©savouĂ© cette lettre comme Santeuil a dĂ©savouĂ© l'Ă©pitaphe qu'il a faite pour la mort d'Arnauld [Epitaphe du cƓur de M. Arnauld]. Il aurait mieux valu se rĂ©tracter, comme fit saint Augustin, et envoyer les vers aux jĂ©suites. La mĂȘme chose vaut pour Quesnel. On se vante d'ĂȘtre disciple d'Augustin mais on ne veut pas l'imiter.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Dijon

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

00295_966-1-2_ug68885_turrettini_file.jpg

page 2


00296_966-3-4_ug68886_turrettini_file.jpg