80 Lettres

Lettre 941 de François Janiçon à Jean-Alphonse Turrettini

Paris 26.09.1695

Un petit voyage

Janiçon n'a pas répondu plus tôt à JA car il a été obligé de s'absenter quelques jours. Il le remercie d'avoir remis les 25 écus de son ami de Berne à Madame de Cresseil dont le mari, qui est parti depuis peu de Paris pour retourner dans sa province, a prié Janiçon de le remercier. Il remercie également JA de la peine qu'il a prise de s'informer des neveux de [Joël] Cornuaud [Joseph de Cornuaud et Cornuaud de Barthelot]. Il a aussi reçu de la part de l'abbé Nicaise les deux livres que JA lui a f...

Paris 26.09.1695


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.19


Un petit voyage


Janiçon n'a pas répondu plus tôt à JA car il a été obligé de s'absenter quelques jours. Il le remercie d'avoir remis les 25 écus de son ami de Berne à Madame de Cresseil dont le mari, qui est parti depuis peu de Paris pour retourner dans sa province, a prié Janiçon de le remercier. Il remercie également JA de la peine qu'il a prise de s'informer des neveux de [Joël] Cornuaud [Joseph de Cornuaud et Cornuaud de Barthelot]. Il a aussi reçu de la part de l'abbé Nicaise les deux livres que JA lui a fait tenir à son intention et l'en remercie. N'ayant pas pu s'acquitter personnellement de la commission dont JA l'avait chargé auprès de Picques en raison de son voyage, il a fait tenir à Pinsson un extrait de la lettre de JA concernant le bibliothécaire. Quant à Pinsson, qui voudrait faire à tout prix un recueil de portraits d'hommes illustres, il aimerait avoir ceux de feu le père de JA. Pour les lui faire tenir, JA pourrait profiter de l'occasion offerte par Lacombe. Mais Janiçon craint que celui-ci ne soit déjà parti de Genève avant l'arrivée de cette lettre. Il transcrit par la suite la liste des livres remis de sa part à JA avec leurs prix [Nicole, Réfutation; Des Houlières, Poésies; Martianay, Remarques (?); Faydit, Eclaircissements; Clérambault, Discours et Lamy, Harmonia]. De la somme totale de 9 livres et sept sols, JA doit déduire le prix des trois livres qu'il a envoyés à Janiçon par l'abbé Nicaise. Il n'est pas sûr de pouvoir envoyer à JA les livres de Faydit contre [Sébastien Le Nain] de Tillemont précédant les Eclaircissements qu'il lui a fait parvenir parce que l'auteur a été fortement prié, par ses amis ainsi que par le père [Jean] et le frère [Pierre] de de Tillemont, de supprimer tous les exemplaires. Comme on se trouve désormais en un temps de vacances, les livres nouveaux paraîtront après la Saint-Martin. Le livre de Sainte-Marthe sur la vie de Grégoire le Grand sera publié bientôt. L'évêque Fléchier fera publier ses Panégyriques. Un certain Prousteau, professeur d'Orléans, a écrit un petit in-4° en latin qui contient l'abrégé de la vie de feu [Grostête] des Mahis [Epistola]. Il paraît à Paris, depuis peu, une dissertation d'un jeune ecclésiastique [Dubos] qui prétend prouver qu'il y a eu quatre Gordien, à savoir les trois empereurs de ce nom et César, fils du second Gordien africain. Il se fonde sur quelques médailles dont le visage et la tête sont très différents de ceux du jeune Gordien empereur. Il pense qu'on peut concilier les anciens, dont les uns disent qu'il était le fils de Gordien l'Africain et l'autre le fils de la fille. Il y en aurait eu deux en effet, dont l'un, le fils de Gordien, ne fut que César et mourut jeune et l'autre, le fils de la fille, fut empereur sous le nom de Gordien le pieux. L'autre raison est que, d'après Capitolin, il y a un jeune Gordien fait César en mai, an 990 de la fondation de Rome, et un autre déclaré également César au mois de juillet de la même année. Il prétend qu'un même homme ne peut pas avoir été déclaré César deux fois. Il cite aussi un passage de Zosime bien qu'il soit difficile de l'accorder avec son interprétation. On dit que Vaillant se prépare à réfuter cet ouvrage de son beau style.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Paris

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

Thèmes

Histoire