126 Lettres

Lettre 910 de Devaulx I Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Amsterdam 27.05.1695 [27.05.1695 (n.s.)]

Je ne say

Le roi d'Angleterre [Guillaume III] est arrivé sur les cÎtes hollandaises le mardi précédent. Les nouvelles de la République des Lettres sont peu de choses: Le Clerc, qui vient de publier une histoire de Richelieu, continue à travailler à son ouvrage [Mosis ProphetÊ libri quatuor]. Le dernier synode [tenu à Haarlem] n'a pas voulu condamner Jurieu, ce qui a fort irrité l'illustre pasteur [Pierre] Isarn qui est à La Haye pour casser ce synode. Peu aprÚs son arrivée en Hollande, Devaulx a re...

page 1

1258_910-1-2_ug68792_turrettini_file.jpg

page 2


1259_910-3-4_ug68793_turrettini_file.jpg

Lettre 910 de Devaulx I Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Amsterdam 27.05.1695 [27.05.1695 (n.s.)]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.D.10


Je ne say


Le roi d'Angleterre [Guillaume III] est arrivĂ© sur les cĂŽtes hollandaises le mardi prĂ©cĂ©dent. Les nouvelles de la RĂ©publique des Lettres sont peu de choses: Le Clerc, qui vient de publier une histoire de Richelieu, continue Ă  travailler Ă  son ouvrage [Mosis ProphetĂŠ libri quatuor]. Le dernier synode [tenu Ă  Haarlem] n'a pas voulu condamner Jurieu, ce qui a fort irritĂ© l'illustre pasteur [Pierre] Isarn qui est Ă  La Haye pour casser ce synode. Peu aprĂšs son arrivĂ©e en Hollande, Devaulx a reçu la visite de [Paul] L'Escot, qui est installĂ© comme un roi Ă  La Haye dans la maison d'un membre des États [Carel van den Boetzelaer] ; il est content de sa situation mĂȘme si ses appointements ne sont pas trĂšs considĂ©rables. Parmi les ouvrages parus en Hollande sur la mort de la reine [Marie II], Gregorio «furfante» [Leti] a publiĂ© une ode funĂšbre [Prodigio della natura] et prĂ©pare encore d'autres ouvrages. On voit du reste dans le pays toute sorte de piĂšces sur le mĂȘme sujet, dont un grand nombre de sermons qui ne valent pas grand-chose; il a sous les yeux le PanĂ©gyrique d'Abbadie qui contient de beaux endroits mais mĂȘlĂ©s Ă  des galimatias. Il y a une petite affaire concernant un sermon imprimĂ© d'[Isaac] Claude, notamment lĂ  oĂč il dit: «consolĂ©s vous de ma perte; que mon exemple vous apprenne quelle est la vanitĂ© du monde et de toute la convoitise. Tout cela passant, vous n'y devĂ©s point mettre votre confiance; assurĂ©s vous seulement sur vos aumones, et sur vos bonnes Ɠuvres, et apres cella sur la misericorde de Dieu, et sur la mort de son fils». Cela n'a pas paru tout Ă  fait orthodoxe Ă©videmment. [Pierre I] Got s'est mariĂ©; sa femme [Sara] n'est ni belle ni trop laide, l'air un peu renfrognĂ©. Elle a une sƓur cadette [Mademoiselle van der Hulst] jolie comme un ange; Got a reçu du mariage 25'000 florins. Dautun n'a pas oubliĂ© la commission dont l'a chargĂ© sa tante [probablement appellation affectueuse pour Marie I Turrettini] mais il attend la vente de la Compagnie des Indes; il lui demande la recette de l'eau cordiale. [Pierre] Regis, qui Ă©tait en Angleterre pour sept ou huit mois, a finalement repassĂ© la mer. Il n'est pas encore arrivĂ© Ă  Amsterdam, mais y est attendu par son Ă©pouse, toujours aimable et fraĂźche comme un Ă©pinard. On embarque dans plusieurs des ports hollandais des troupes qu'on dit ĂȘtre pour la Catalogne.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Amsterdam

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

1258_910-1-2_ug68792_turrettini_file.jpg

page 2


1259_910-3-4_ug68793_turrettini_file.jpg