18 Lettres

Lettre 904 de Richard Simon à Jean-Alphonse Turrettini

Paris 24.04.1695 [24.04.]

Il y a déja quelques mois

Le silence de JA fait penser à Simon que ce dont il avait parlé dans ses lettres précédentes n'est pas faisable. Il a fait copier la dissertation, très rare, de Launoy [Véritable tradition] ; il s'est étonné de voir cité, parmi les auteurs du Ier siècle, Denys l'Aréopagite contre lequel l'auteur s'était prononcé. Il a peut-être voulu suivre le torrent de ses confrères; Arnauld en a fait de même dans sa Fréquente Communion. La IVe partie de l'Histoire critiq...

page 1

ms_fr_492_f246r_ug65649_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_492_f246v_ug65650_turrettini_file.jpg

Paris 24.04.1695 [24.04.]


Lettre autographe, signée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 492 (f.246)

Auvray, Simon, p.220-221.


Il y a déja quelques mois


Le silence de JA fait penser à Simon que ce dont il avait parlé dans ses lettres précédentes n'est pas faisable. Il a fait copier la dissertation, très rare, de Launoy [Véritable tradition] ; il s'est étonné de voir cité, parmi les auteurs du Ier siècle, Denys l'Aréopagite contre lequel l'auteur s'était prononcé. Il a peut-être voulu suivre le torrent de ses confrères; Arnauld en a fait de même dans sa Fréquente Communion. La IVe partie de l'Histoire critique du Nouveau Testament de Simon [Nouvelles observations] est sous presse depuis quelque temps; l'ouvrage serait déjà imprimé si l'un des approbateurs n'avait pas été malade. Il y a traité, entre autres, la question de l'inspiration de l'Écriture, montrant à Arnauld que ses propos sont conformes à l'antiquité et aux meilleurs auteurs. Il y a plusieurs choses nouvelles dont la description d'une Bible entièrement inconnue jusqu'ici. Il voulait y mettre sa critique aux prétendus canons hébreux vantés par les bénédictins mais comme cet ouvrage est le même que celui que [Reinier] Leers aurait dû imprimer il y a deux ans si ses liens avec les jansénistes ne l'en avaient pas empêché, il n'y a mis que ce qu'il avait rédigé alors. Les approbateurs lui ont aussi conseillé de ne pas publier ses remarques à la Perpétuité de la foi [d'Arnauld et Nicole] car c'est un endroit trop délicat. Il a pu publier cet ouvrage grâce à la protection de l'archevêque de Paris [Harlay de Champvallon] qui en a demandé la permission au chancelier [Boucherat]. Si les libraires de Genève en veulent des exemplaires, ils doivent s'adresser à Boudot. JA peut en donner avis à ses amis en Hollande, en Angleterre et en Allemagne. Il est dommage que Leers n'ait pas imprimé cet ouvrage du vivant d'Arnauld dont l'érudition a toujours paru à Simon fort limitée. Ses amis auraient préféré que Simon publie ce livre en Hollande et non à Paris avec privilège et approbation.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Paris

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

ms_fr_492_f246r_ug65649_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_492_f246v_ug65650_turrettini_file.jpg