21 Lettres

Lettre 903 de François Janiçon à Jean-Alphonse Turrettini

[Paris] ap.14.04.1695 et av.16.05.1695 [s.d.]

Monsr votre amy de

L'ami de Berne de JA doit faire parvenir au solliciteur de procès la somme de 75 livres françaises au premier jour du mois prochain. L'argent devrait déjà avoir été remis à JA; il peut le donner aux amis de Madame de Cresseil, dont le mari est neveu de de La Bastide. Pour ce qui concerne Picques, bibliothécaire du Collège Mazarin, il a été obligé de donner sa démission une seconde fois malgré lui; la maison et société de la Sorbonne s'est assemblée pour lui chercher un successeur. Le choix est e...

page 1

2271_903-1-2_ug68779_turrettini_file.jpg

page 2


2272_903-3-4_ug68780_turrettini_file.jpg

[Paris] ap.14.04.1695 et av.16.05.1695 [s.d.]


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.J.4

Budé, Lettres, II, p.108-109. Nombreuses omissions.


Monsr votre amy de


L'ami de Berne de JA doit faire parvenir au solliciteur de procès la somme de 75 livres françaises au premier jour du mois prochain. L'argent devrait déjà avoir été remis à JA; il peut le donner aux amis de Madame de Cresseil, dont le mari est neveu de de La Bastide. Pour ce qui concerne Picques, bibliothécaire du Collège Mazarin, il a été obligé de donner sa démission une seconde fois malgré lui; la maison et société de la Sorbonne s'est assemblée pour lui chercher un successeur. Le choix est enfin tombé sur le docteur Coulau, qui a été précepteur du duc de la Meille, fils du duc de Mazarin. Sur les mille livres de gages rattachées à cet emploi, il devra payer à Picques, sa vie durant, une pension de 300 livres. Picques a dû quitter un poste très avantageux (il était logé au Collège avec son valet) à cause de son humeur hargneuse. L'affaire de Larroque est toujours dans le même état. Janiçon est sûr que JA ou d'autres gens de Genève reçoivent le Journal des sçavans de Paris, raison pour laquelle il n'envoie pas l'exemplaire du 11 de ce mois contenant un extrait assez curieux de quelques rétractations que l'archevêque de Reims [Charles-Maurice Le Tellier] a fait faire dans sa cathédrale à un cavalier, à un capucin et à un bénédictin qui avaient fait le panégyrique de saint François. La Fontaine est mort à Paris la semaine passée. Il laisse une place vacante à l'Académie française qui pourrait être occupée par Dacier. Janiçon a vu il y a longtemps l'apologie d'Abbadie [Défense] au sujet de la révolution anglaise, qui est une réponse à l'Avis important; il ne doute pas que l'ouvrage n'ait été apporté, voire imprimé, à Genève et aimerait en avoir un exemplaire. Il demande des renseignements sur quelques personnes récemment établies dans la ville. Dans un PS, il ajoute qu'il vient de recevoir une lettre de Basnage de Beauval dont il envoie un extrait à JA.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Paris

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

2271_903-1-2_ug68779_turrettini_file.jpg

page 2


2272_903-3-4_ug68780_turrettini_file.jpg