126 Lettres

Lettre 901 de Fabre II à Jean-Alphonse Turrettini

Rome 08.04.1695

quoy que vous ayes

Fabre ne se laisse pas persuader que la «pigrizia» «madre dei poltroni» ait élu domicile chez JA, les muses qui y ont planté leur tentes étant trop laborieuses. De toute façon, elle ne passerait jamais les Alpes pour s'installer en terre hérétique; c'est ici qu'elle a ses temples et ses cultes et l'expéditeur est l'un de ses adeptes, ce qui explique les plaintes, notamment des dames, qui s'élèvent à son égard. Dans une lettre à Polhill, leur ami commun, [Étienne] Jallabert a inséré...

+ 1 pages

page 1

1674_901-1_ug68774_turrettini_file.jpg

page 2


1675_901-2_ug68775_turrettini_file.jpg

page 3

1676_901-3-4_ug68776_turrettini_file.jpg

Lettre 901 de Fabre II à Jean-Alphonse Turrettini

Rome 08.04.1695


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.F.1


quoy que vous ayes


Fabre ne se laisse pas persuader que la «pigrizia» «madre dei poltroni» ait élu domicile chez JA, les muses qui y ont planté leur tentes étant trop laborieuses. De toute façon, elle ne passerait jamais les Alpes pour s'installer en terre hérétique; c'est ici qu'elle a ses temples et ses cultes et l'expéditeur est l'un de ses adeptes, ce qui explique les plaintes, notamment des dames, qui s'élèvent à son égard. Dans une lettre à Polhill, leur ami commun, [Étienne] Jallabert a inséré un passage dans lequel il montre implicitement qu'il a fait une balance mécanique. Dans un bassin, il a mis les louanges et dans l'autre, les reproches. Fabre compte sur JA pour consoler, comme il sait si bien le faire, la dame dont les plaintes honorent Fabre lui-même. JA a raison de ne pas estimer ce que les autres veulent, tous les bas-reliefs de Fabre ne valent pas la demi-aigle genevoise et la devise «post tenebras lux» efface toutes les inscriptions antiques, de même que le Sénat de Rome n'est rien par rapport au Conseil de Genève. Pour ce qui est de l'enfant conçu et forgé dans le logis de [Domaine (?)] Butini occupé par le professeur [Bénigne] Mussard, Fabre n'en est pas surpris; il ya des gens qui ont assez bonne opinion de lui pour le croire capable d'être père; JA doit remercier ces gens-là de sa part mais aussi les détromper. Fabre a été longtemps dans une grande appréhension au sujet de la machine infernale d'Angleterre qui menaçait Genève (?) à l'occasion du peu de respect qu'on avait eu pour la noblesse du pays en la personne d'un auteur moderne qui avait pris le parti de la nation mais maintenant heureusement les craintes sont finies. Le prince de Hesse [Friedrich] doit arriver dans cinq ou six semaines à Genève. L'Alcoran [Patavii, 1698] s'imprime à Padoue et devraient bientôt paraître cinq volumes in-folio de la bibliothèque rabbinique [de Bartolocci]. Le dernier tome du père Imbonati vaut 15 écus romains.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Rome

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 1 pages

page 1

1674_901-1_ug68774_turrettini_file.jpg

page 2


1675_901-2_ug68775_turrettini_file.jpg

page 3

1676_901-3-4_ug68776_turrettini_file.jpg