28 Lettres

Lettre 882 de Richard Simon à Jean-Alphonse Turrettini

Paris 15.01.1695 [15.01.95]

Je vous remercie tres humblement

Simon a reçu le Saubert [Opera omnia] que JA lui a envoyé et l'en remercie. Bien qu'il ait pu sauver ses meilleurs papiers, il y en a un certain nombre, notamment pour ce qui concerne le droit canon et les matières ecclésiastiques, qui ont été détruits. Pour ce qui concerne le dessein de leur ami commun [Simon lui-même], il s'agira en grande partie de publier des pièces manuscrites ou des imprimés extrêmement rares. Le titre sera «Bibliothèque choisie d'écrivains saints et ecclésiastiques...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_492_f258r_ug65671_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_492_f258v_ug65672_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_492_f259r_ug65673_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_492_f259v_ug65674_turrettini_file.jpg

Paris 15.01.1695 [15.01.95]


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 492 (f.258-259)

Auvray, Simon, p.217-220.


Je vous remercie tres humblement


Simon a reçu le Saubert [Opera omnia] que JA lui a envoyé et l'en remercie. Bien qu'il ait pu sauver ses meilleurs papiers, il y en a un certain nombre, notamment pour ce qui concerne le droit canon et les matières ecclésiastiques, qui ont été détruits. Pour ce qui concerne le dessein de leur ami commun [Simon lui-même], il s'agira en grande partie de publier des pièces manuscrites ou des imprimés extrêmement rares. Le titre sera «Bibliothèque choisie d'écrivains saints et ecclésiastiques» [Bibliothèque critique] ; il ne suivra pas l'ordre chronologique ni celui par matières et chaque volume sera indépendant. Il y en aura un par exemple sur les célèbres manuscrits grecs des prophètes qui se trouvent dans la Bibliothèque des jésuites de Paris et que Simon a réussi à copier; la description de plusieurs manuscrits grecs de la Bible et celle d'une excellente Bible latine, inconnue jusqu'à présent, et qui se trouve dans la Bibliothèque des jacobins; la critique du prétendu canon hébreu des bénédictins [publiée dans les Lettres critiques] qui ont altéré la plupart des bibles latines. Il a gardé ces pièces pour un supplément de la critique qu'il avait composée à l'âge de 27 ans [allusion probable à l'Histoire critique du Vieux Testament] à de nouveaux manuscrits ou à des considérations qui n'ont pas encore paru. Il est convaincu que JA aura soin de faire publier tout cela. Il avait pensé l'écrire en latin mais personne en France ne lit plus de latin. Il a trouvé ainsi un compromis: l'ouvrage sera en français mais il fera figurer à la fin les documents dans leur langue originale, accompagnés de la traduction latine. Par exemple, pour le missel syriaque, il marquera ce qu'on y a changé exprès à Rome et le rétablira par les manuscrits syriaques qu'il a lus et dont il donnera des extraits. On pourra lire la version latine à côté. Si Genève est une ville dans laquelle on peut séjourner incognito, Simon viendra lui-même corriger les épreuves. JA peut communiquer le nom de l'auteur aux libraires mais à condition qu'ils gardent le plus grand secret. [Reinier] Leers lui avait donné jusqu'à deux pistoles le cahier, celui-ci faisant juste une feuille du caractère de la critique du Vieux Testament [Histoire critique du Vieux Testament, 1685]. Les temps étant actuellement plus fâcheux, il se contentera d'un louis de 14 livres tournois pour un tel cahier. C'est un ouvrage difficile à contrefaire à cause de toutes les langues qui s'y trouvent. La pièce de Launoy [Véritable tradition de l'Eglise] dont Simon avait parlé à JA a été détruite avec le reste mais l'abbé qui la lui avait prêtée l'a encore. Elle traite seulement de la grâce et de la prédestination en montrant que sur cela Augustin n'a pas suivi l'ancienne tradition des Pères et que c'est pour cela qu'il s'en est détaché. Simon la publiera avec d'autres pièces. JA ne lui a rien écrit à propos d'une traduction italienne du Nouveau Testament composée avant celle de [Jean I] Diodati et qui n'est pas celle de Brucioli ni celle d'aucun autre catholique. Simon a transmis les compliments de JA à l'abbé de Longuerue et à Picques; celui-ci est impliqué dans de méchantes affaires puisqu'il a donné quelques prises pour sa charge de bibliothécaire sans avoir consulté ses amis.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Paris

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_492_f258r_ug65671_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_492_f258v_ug65672_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_492_f259r_ug65673_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_492_f259v_ug65674_turrettini_file.jpg