81 Lettres

Lettre 873 de Paul L'Escot Ă  Jean-Alphonse Turrettini

La Haye 28.11.1694

Je ne say si je suis dans ce malheur

L'Escot n'a pas reçu de rĂ©ponse Ă  ses deux derniĂšres lettres et espĂšre que JA les a reçues. Le roi d'Angleterre [Guillaume III] est restĂ© un mois Ă  La Haye et s'est rendu deux fois Ă  l'Église française; il est dĂ©sormais rentrĂ© dans son pays. Il paraĂźt qu'il y aura une autre campagne et les forces de la Ligue semblent destinĂ©es Ă  battre celles de l'ennemi si celui-ci ne prĂ©sente pas de meilleures conditions pour la paix que celles qu'il a prĂ©sentĂ©es jusqu'Ă  prĂ©sent. Quant aux querelles des savant...

page 1

2419_873-1_ug68728_turrettini_file.jpg

page 2


2420_873-2_ug68729_turrettini_file.jpg

Lettre 873 de Paul L'Escot Ă  Jean-Alphonse Turrettini

La Haye 28.11.1694


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.L.21


Je ne say si je suis dans ce malheur


L'Escot n'a pas reçu de rĂ©ponse Ă  ses deux derniĂšres lettres et espĂšre que JA les a reçues. Le roi d'Angleterre [Guillaume III] est restĂ© un mois Ă  La Haye et s'est rendu deux fois Ă  l'Église française; il est dĂ©sormais rentrĂ© dans son pays. Il paraĂźt qu'il y aura une autre campagne et les forces de la Ligue semblent destinĂ©es Ă  battre celles de l'ennemi si celui-ci ne prĂ©sente pas de meilleures conditions pour la paix que celles qu'il a prĂ©sentĂ©es jusqu'Ă  prĂ©sent. Quant aux querelles des savants, J[urieu] a obtenu des autoritĂ©s la suppression de deux pamphlets de [Basnage] de B[eauval] contre lui, les rĂ©flexions sur deux sermons [ConsidĂ©rations] et Mr Jurieu convaincu de calomnie; celui-ci, aprĂšs la dĂ©faite vĂ©ritable ou prĂ©sumĂ©e de B[ayle], est restĂ© le seul antagoniste de Jurieu. Ce dernier, non content d'avoir triomphĂ© en faisant supprimer les deux pamphlets de de Beauval, l'a insultĂ© dans une lettre pastorale [Apologie pour les Synodes] publiĂ©e peu aprĂšs dans laquelle il soutient que l'ordre de suppression donnĂ© par le magistrat est une preuve que celui-ci tient de Beauval pour l'auteur de l'Avis aux RĂ©fugiĂ©s. Ainsi voilĂ  de Beauval rĂ©duit, malgrĂ© lui, Ă  un silence mortifiant. Quelqu'un d'autre se lĂšve maintenant contre Jurieu, non pas Ă  coups de pamphlets mais par le biais d'un gros livre de 900 pages, l'Examen de la thĂ©ologie de Mr Jurieu oĂč l'on traite de questions trĂšs importantes comme la foi, la justification, l'Église, l'amour du prochain etc. et oĂč l'on montre que la doctrine de Jurieu est contraire Ă  celle des Églises rĂ©formĂ©es et dangereuse. L'auteur est le cĂ©lĂšbre [Élie] Saurin que JA estime beaucoup; dans ce livre, il fait preuve de modĂ©ration, cite plusieurs fois François Turrettini (qui est trĂšs rĂ©putĂ© en Hollande parmi les savants) et rĂ©fute Jurieu d'une maniĂšre nette et solide. Il sera difficile pour Jurieu d'en obtenir la suppression puisqu'il ne s'agit pas d'un pamphlet anonyme qui, seul, peut faire l'objet d'un arrĂȘt du Magistrat. La Placette a publiĂ© rĂ©cemment un TraitĂ© de la conscience et on a sous presse le Thesaurus de Graevius. [Marie-MichĂ©e] Franconis a Ă©tĂ© reçue par le roi d'Angleterre au sujet d'une affaire en Allemagne concernant son mari [Michel (?)] ; on dit que celui-ci doit maintenant regretter d'avoir quittĂ© GenĂšve. L'Escot achĂšve sa lettre par des salutations Ă  ses amis et connaissances genevois.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

La Haye

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

2419_873-1_ug68728_turrettini_file.jpg

page 2


2420_873-2_ug68729_turrettini_file.jpg