262 Lettres

Lettre 870 de E. Larrivée  à Jean-Alphonse Turrettini

Woodhouse [Wentworth, South Yorkshire] 08.10.1694 [29.09.94]

Come la campagne

La maison de mylord [William Wentworth de Strafford] est très éloignée de Londres et Larrivée n'a donc pas beaucoup de nouvelles à communiquer; il aimerait pourtant en recevoir de JA et de sa famille. Quant à lui, il se porte très bien et mylord a toujours les mêmes sentiments de bienveillance à son égard; depuis quelques jours, celui-ci s'est marié avec l'une des filles [Henriette] de la comtesse [Élisabeth] de Roye. Le mariage a rencontré beaucoup d'oppositions, de la part notamment d'une des...

+ 1 pages

page 1

2322_870-1_ug68723_turrettini_file.jpg

page 2


2323_870-2-3_ug68724_turrettini_file.jpg

page 3

2324_870-4_ug68725_turrettini_file.jpg

Woodhouse [Wentworth, South Yorkshire] 08.10.1694 [29.09.94]


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.L.6


Come la campagne


La maison de mylord [William Wentworth de Strafford] est très éloignée de Londres et Larrivée n'a donc pas beaucoup de nouvelles à communiquer; il aimerait pourtant en recevoir de JA et de sa famille. Quant à lui, il se porte très bien et mylord a toujours les mêmes sentiments de bienveillance à son égard; depuis quelques jours, celui-ci s'est marié avec l'une des filles [Henriette] de la comtesse [Élisabeth] de Roye. Le mariage a rencontré beaucoup d'oppositions, de la part notamment d'une des sœurs de mylord, dont les enfants auraient hérité s'il était resté célibataire, et encore plus de la part du gouverneur et intendant de la maison [Grinaughg (?)]. Toujours à cause du mariage, on a pu craindre à un moment donné que les rapports ne se gâtent entre mylord et les docteurs Monginot et [Théodore] Colladon mais depuis, les choses se sont bien rétablies et elles sont mieux qu'avant grâce à l'intervention de Larrivée. Du reste l'épouse et sa famille lui sont grandement reconnaissantes puisqu'ils considèrent qu'il a beaucoup contribué à la réussite de ce mariage. La dame l'a assuré que, tant qu'elle vivra, rien ne lui manquera. Colladon qui, quand il était à Londres, suivait les avis, voire les ordres, de Larrivée et le tenait régulièrement informé des événements, a accompagné ici Madame et y est présentement. Il en profite pour suivre les remèdes que Larrivée lui a prescrits pour le guérir d'une fâcheuse incommodité; il est content d'avoir fait le voyage parce que, grâce au bon air et aux remèdes, il se porte beaucoup mieux. Larrivée en est ravi parce qu'ils sont de très bons amis. Pendant son séjour en Angleterre, JA n'a peut-être pas rencontré l'actuelle comtesse de Strafford, une dame bien faite et de grand mérite; aussi bien elle que mylord sont très satisfaits du mariage, dont les conditions économiques sont aussi excellentes pour la réfugiée qu'elle est. Le couple l'a donc beaucoup remercié et il les a assurés qu'il n'avait jamais agi par intérêt. Tout ce qu'il a fait pour ce mariage a fait beaucoup de bruit parmi les réfugiés qui connaissent à présent son nom. Il envoie ses hommages à plusieurs parents de JA et à d'autres connaissances qu'il a à Genève.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Wood House

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 1 pages

page 1

2322_870-1_ug68723_turrettini_file.jpg

page 2


2323_870-2-3_ug68724_turrettini_file.jpg

page 3

2324_870-4_ug68725_turrettini_file.jpg