152 Lettres

Lettre 864 de Claude Nicaise Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Villey-sur-Tille 01.09.1694

Il fault... s'acquitter

Comme promis dans sa lettre prĂ©cĂ©dente, Nicaise renseigne JA sur les dĂ©couvertes d'antiquitĂ©s faites Ă  Palmyre par des Anglais; sa source est Cuper dont il transcrit de larges extraits. Celui-ci a reçu de la main de certains Anglais un itinĂ©raire Ă©crit avec de trĂšs belles inscriptions grecques dont il donne quelques exemples. Cuper ne dit rien pour expliquer la premiĂšre inscription dont on peut quand mĂȘme juger tout seul de la beautĂ©. Les voyageurs en auraient rapportĂ© bien davantage s'ils n'ava...

+ 1 pages

page 1

00319_864-1_ug68708_turrettini_file.jpg

page 2


00320_864-2-3_ug68709_turrettini_file.jpg

page 3

00321_864-4_ug68710_turrettini_file.jpg

Lettre 864 de Claude Nicaise Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Villey-sur-Tille 01.09.1694


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.N.3

Budé, Lettres, II, p.348-353.


Il fault... s'acquitter


Comme promis dans sa lettre prĂ©cĂ©dente, Nicaise renseigne JA sur les dĂ©couvertes d'antiquitĂ©s faites Ă  Palmyre par des Anglais; sa source est Cuper dont il transcrit de larges extraits. Celui-ci a reçu de la main de certains Anglais un itinĂ©raire Ă©crit avec de trĂšs belles inscriptions grecques dont il donne quelques exemples. Cuper ne dit rien pour expliquer la premiĂšre inscription dont on peut quand mĂȘme juger tout seul de la beautĂ©. Les voyageurs en auraient rapportĂ© bien davantage s'ils n'avaient pas eu peur d'ĂȘtre volĂ©s par les Arabes puisqu'ils ont trouvĂ©, tout au long de leur itinĂ©raire, quantitĂ© d'inscriptions de ce type. Presque partout le grec est exprimĂ© par la langue et les caractĂšres du pays, comme on peut voir dans deux inscriptions publiĂ©es par Spon au dĂ©but de ses mĂ©langes [Miscellanea]. C'est un trĂ©sor pour [Charles Caton] de Court, le cousin de [Louis de (?)] Saumaise, qui est au service du duc du Maine et qui est le seul qui pourra expliquer ces caractĂšres. Cuper annonce qu'il fera peut-ĂȘtre imprimer l'itinĂ©raire si on tarde Ă  le faire en Angleterre; dans ce cas-lĂ  il trouvera quelqu'un pour le traduire en français ou en latin car il est rĂ©digĂ© en anglais et en flamand. Par la suite, Nicaise a envoyĂ© l'inscription Ă  l'un de ses amis, grand critique, qui a rĂ©tabli certains caractĂšres que Cuper a dĂ» mal Ă©crire ou confondre. Il donne donc la transcription latine faite par cet ami puis l'explication que le mĂȘme en a donnĂ©e, toujours en latin. D'aprĂšs la date rĂ©tablie, il s'agirait d'une inscription datant de 162 aprĂšs JĂ©sus-Christ, tracĂ©e Ă  l'occasion de l'Ă©rection d'un autel Ă  Jupiter pour la dĂ©dicace d'une fontaine. Il donne par la suite l'explication possible de chaque mot de l'inscription. Le neveu de Nicaise lui a Ă©crit que JA avait remis les livres qu'il lui avait demandĂ©s entre les mains de Chouet le libraire [Jean-Antoine], cousin du correspondant; mais ce neveu ne spĂ©cifie pas de quels livres il s'agit, s'il y a ceux qui sont pour l'Ă©vĂȘque de Meaux [Jacques-BĂ©nigne I Bossuet] et ceux qui sont pour Bourdelot [Pierre Bonnet]. Nicaise envoie ses compliments Ă  [Vincent] Minutoli: on se plaint de ce qu'on ne voit plus de Depeches du Parnasse. L'Ă©vĂȘque de Meaux Ă©crit depuis peu contre le pĂšre Caffaro. On n'avait jamais vu autant de monde Ă©crire contre la comĂ©die; le pauvre pĂšre a prĂ©fĂ©rĂ© se dĂ©dire plutĂŽt que de rĂ©pondre Ă  tant de gens. JA est sĂ»rement au courant de la mort d'[Antoine] Arnauld: Dieu seul sait si Jurieu va faire son Ă©pitaphe. Personne ne perd plus Ă  cette mort que ceux qui croient y gagner. Un censeur comme celui-lĂ  Ă©tait pour eux ce que Carthage Ă©tait pour les Romains et JA connaĂźt le reste. Nicaise espĂšre que d'autres prendront sa place et feront des censures charitables Ă  leur Ă©gard [Ă  l'Ă©gard des jĂ©suites]. On ne peut qu'espĂ©rer qu'ils en tirent profit, comme du livre de leur gĂ©nĂ©ral [Gonzalez de Santalla] et que ceux qui convertissent les juifs (comme JA l'aura appris par l'histoire arrivĂ© Ă  Prague et imprimĂ©e) finissent par se convertir eux-mĂȘme. Ce serait un trĂšs grand bonheur pour l'Église. Il envoie ses salutations Ă  [Jean-Robert] Chouet et Ă  tous ses amis.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Villey-sur-Tille

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 1 pages

page 1

00319_864-1_ug68708_turrettini_file.jpg

page 2


00320_864-2-3_ug68709_turrettini_file.jpg

page 3

00321_864-4_ug68710_turrettini_file.jpg